Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 17:00
It's a free World, Ken Loach

 

18831398.jpgCertains retournent leur veste par opportunisme. Ou par simple lassitude. Pas lui. L'Anglais Ken Loach ne faiblit pas. Il hait toujours, plus que jamais, les tièdes qui, au nom de la raison d'Etat, de la raison tout court, rendent tolérable l'injustice. Ken, lui, croit encore aux jours meilleurs, voire aux lendemains qui chantent. S'il n'en reste qu'un, ce sera lui : le dernier des Mohicans. On devrait le protéger, telle une espèce rare. Le cloner, même...

Après une ballade irlandaise (Le vent se lève) qui lui a permis d'obtenir - enfin - la Palme d'or de Cannes, en 2006, le voilà revenu à l'actualité, aux urgences... Dans It's a free world, il nous parle de ces esclaves modernes que des profiteurs vont chercher aux quatre coins du monde pour qu'ils effectuent, parfois au péril de leur vie, des travaux sous-payés que personne, sinon eux, n'accepterait de faire. La mode, actuellement, c'est l'Europe de l'Est : la main-d'oeuvre la moins chère et la plus disciplinée, semble-t-il.

Mais tous ces Polonais, ces Ukrainiens que l'on voit dépenser des fortunes pour gagner l'Angleterre promise rejoignent, dans l'esprit de Ken Loach, les immigrés mexicains dont il a évoqué le triste sort dans Bread and roses. Ou les ouvriers du rail anglais de The Navigators, qu'il a filmés dans leur lutte contre la privatisation. It's a free world est donc du Loach classique. Du Ken pur jus. A un détail près, mais de taille : il filme, cette fois, une héroïne antipathique. Un monstre parmi les monstres...

 

 
Repost 0
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 19:03
Communiqué de presse
Mouvement jeunes Communistes de France.

Assez de leçons, M. Sarkozy !
 
 
Le Président de la République a l’occasion  de sa première grande conférence de presse s’est livré a son numéro préféré : faire de l’esbroufe et donner des leçons.

Nicolas Sarkozy a beau jouer sur une forme décontractée et tenter de justifier l’injustifiable sur ces amitiés avec les despotes libyen ou russe comme sur son action nationale, les faits restent têtus. La vie et l’avenir des jeunes de ce  pays s’obscurcissent chaque jour un peu plus.
 
L’avenir des jeunes semble d’ailleurs peu le préoccuper tant il traite avec mépris ceux qui s’opposent à la casse de leur éducation, tels les étudiants et lycéens en lutte contre la Loi Pécresse. Il avoue par la même sa stratégie de tout attaquer en même temps pour casser les résistances. Il insulte tous ceux, et notamment les jeunes, qui ne croient pas que leur avenir doive passer par la précarité à vie ou la marchandisation de l’éducation. Nous ne sommes pas des conservateurs, mais bien ceux qui veulent mettre un coup d’arrêt à la rupture avec le progrès.
 
Nous refusons en effet le projet de société du président fondé sur l’idée que nous ne travaillons pas assez et qu’il faudrait donc en finir avec le temps de travail et l’âge légal de la retraite. Nous nous battons au contraire pour une société libérée de la concurrence internationale présentée comme inéluctable et qui a pour conséquences la précarité généralisée à tout le globe. Perdre sa vie à la gagner, non merci !
 
Nous ne croyons pas plus à la solution unique que veut incarner le Président. Oui, il est possible de faire autrement et d’opposer à la dégradation des conditions de vie une logique de progrès social pour tous. Les richesses sont immenses à l’échelle de la planète. La question n’est pas de savoir qui en jouira, mais comment chaque être humain pourrait en jouir. Il est vrai qu’il faudrait pour cela remettre en cause les privilèges de Monsieur Sarkozy et de ses amis, promoteurs en charters de luxe.
 
Nous sommes extrêmement choqués de la représentation que fait le président fait de la jeunesse africaine. Les 475 millions de jeunes africains risqueraient, à l’écouter, de nous envahir à tout moment. C’est ce qui arrivera si le président continue ses insultes, comme à Dakar cet été, et sa politique néo coloniale. Les peuples du Sud n’en peuvent plus d’être considérés comme des dangers et des vaches à lait, la pérennité même de l’humanité impose au contraire un co-développement économique, social et écologique pour tous.
 
Plutôt que de faire de beaux discours devant des parterres dociles, le Président ferait mieux de se rendre compte que les Français ne supporteront plus longtemps ni son arrogance, ni sa politique destructrice.
 
Paris, le 9 novembre 2007
Repost 0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 11:10
Pourquoi nous nous rassemblons contre Sarkozy et sa politique ?

Affiche---.jpg- Parce qu’il incarne la dérive sécuritaire (augmentation des forces de police et des moyens militaires), liberticide (utilisation de plus en plus systématique de la vidéo-surveillance et du fichage policier) et autocratique (dictature du marché et inéluctabilité de la mondialisation économique) du système capitaliste libéral.

- Parce qu’il asservis les médias pour mettre en avant sa personne (son omniprésence dans les médias et sa collusion affichée avec les magnats de la presse), transformer la scène politique en scène people (ses frasques avec Cecilia et Carla Bruni) et faire accepter l’hyperprésidentialisation (son autoritarisme et son omniprésence aux dépends de ses ministres) du pouvoir.

- Parce qu’il prétend faire diminuer le chômage en radiant les chômeurs de l’ANPE (changement des critères, obligation d’accepter n’importe quel travail, fusion de l’ANPE avec l'UNEDIC).

- Parce que son action au ministère de l’Intérieur a prouvé que son credo répressif "porte en lui la guerre comme les nuées portent l’orage" (émeutes en banlieue)

- Parce que sa politique un danger pour le droit du travail et qu'il veut plonger l'ensemble des salariés dans la précarité en remplaçant le CDI par un
contrat de travail unique.

- Parce qu’il incarne cette droite dure et décomplexée qui estime que la rue - c’est à dire le peuple - n’a pas droit de cité (indifférence vis-à-vis des milliers de manifestants contre sa politique).

- Parce qu’il ne respecte pas la volonté du peuple (adoption sans référendum du traité européen qui avait été auparavant refusé par une majorité nette de la population française).

- Parce qu’il appartient à cette avant-garde ultra-libérale qui pense qu’il suffit de tout brader aux entreprises pour que l’Etat se relève de sa décrépitude (privatisation des secteurs publics).

- Parce qu’il porte en lui cette xénophobie bon-teint qui pousse à fermer les frontières, à expulser à tout-va les étrangers, à criminaliser les sans-papiers (lois sur l’immigration : CESEDA, Hortefeux...).
 
- Parce qu’il incarne ces eugénistes qui en d’autres temps plus obscurs justifiaient l’utilisation de la génétique au nom d’un "Bien Commun" teinté d’élitisme (tests ADN pour les candidats au regroupement familial, allusion à l’origine génétique de la délinquance ou de la dépression).

- Parce qu’il soulève volontairement partout où il se rend la polémique dans des discours verbeux emprunts de colonialisme (discours de Dakar, d’Alger et du Caire).

- Parce qu’il met l’enseignement public au service de son idéal mercantile et consumériste (loi d’automie des universités et réforme des lycées).

- Parce qu’il remet en cause la séparation des pouvoirs en mettant le pouvoir judiciaire (suppression des tribunaux et réforme de la carte judiciaire) et le pouvoir législatif (intervention présidentielle au Parlement) à sa botte.
 
- Parce qu’il porte gravement atteinte à l’image de la France à travers le monde (atteinte aux droits de l’homme et fermeture des frontières, atlantisme/pro-américanisme notoire, discours néo-colonialistes, credo ultra-libéral...)

- Parce qu’il est temps qu’on dise clairement que la majorité des gens qui ont voté pour lui est largement inférieure à la majorité mécontente de ses politiques libérales : il a abusé le peuple et lui a menti sur ses engagements !

Rassemblons nous le vendredi 11 Janvier

undefined

Appel du CSP59 à un rassemblement à 18 heures Place de la République : ICI
Repost 0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 00:15
Avec ou sans papiers :
Tous victimes du même système,
Tous solidaires!

Vendredi 11 janvier 2008 : à l’occasion du conseil des ministres décentralisé à Lille en présence du Président Sarkozy :
Appel du CSP59 à un rassemblement à 18 heures Place de la République, pour dire :
Non à la répression policière et judiciaire contre le CSP59 !
Non à l’arbitraire et aux abus de pouvoir contre les militants du CSP59 !
Non au salissage des militant(e)s dont le « crime » est d’avoir des convictions !
Non au chantage préfectoral sur les sans papiers annoncés régularisés !
Non à l’intimidation et à la prise en otage des sans papiers par la préfecture du Nord !
Non à la punition collective des sans papiers qui refusent la clandestinité imposée par l’Etat !
Oui au retour des expulsés, à la régularisation des grévistes de la faim, des sans papiers de la liste des 533!

flyer-bonhomme.jpgSamedi 26 janvier 2008 : MANIFESTATION A PARTIR L’HÔPITAL DRON A TOURCOING, 14H : Retour sur les lieux où les grévistes de la faim ont été jetés à la rue aux portes des urgences des hôpitaux pour dire merci aux populations et exiger la régularisation !



Dimanche 27 janvier 2008 : à 14h dans une salle de Lille (sous réserve): Appel à un forum témoignage public de près de 8.000 sans papiers régularisés en 11 ans de lutte après le scandale de la garde à vue d’Armand durant 35 heures sans présentation devant le juge d’instruction.

Vendredi 8 février 2008
: à partir de 17 heures 30 à la MEP, 1 Place GEORGES LYON à
LILLE, métro République, à l’initiative de la Région Métallurgie CGT en partenariat avec le SDEN CGT et LE CSP59 - Thème : Guy Môquet : Sarkozy et le patronat révisent l’histoire pour casser nos acquis sociaux et démocratiques ! Les métallos et les immigré(e)s dans la résistance et la résistance dans les manuels scolaires ! Projection du film sur la traque du Groupe Manouchian par la police de Pétain. Conférence avec Annie Lacroix Riz sur son ouvrage magistral : Le choix de la défaite en 1940 par les élites économiques et politiques !

undefined
Retrouvez le blog du CSP59 : ICI
Retrouvez tous nos articles sur les sans-papiers : ICI

Repost 0
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 22:30

Après la victoire du Non en 2005,
Sarkozy tente un coup de force
TRAITÉ EUROPÉEN,
EXIGEONS UN RÉFÉRENDUM !


En 2005, les peuples français et néerlandais s’étaient très largement exprimés contre le traité constitutionnel européen. Celui-ci instaurait le démantèlement progressif des services publics, la mise en concurrence des peuples, des écoles, des universités, des individus entre eux…

En France, le NON a notamment été gagné grâce à une forte mobilisation de la jeunesse. Pendant sa campagne présidentielle, Sarkozy s’était engagé à « remettre l’Europe en marche » en proposant au Parlement européen ainsi qu’au Conseil de l’Europe un traité simplifié. Mais c’est l’Europe libérale qu’il veut remettre en marche !
.

Un traité illisible pour une Europe libérale
.

Il s’agit d’un traité modificatif, c’est-à-dire 160 pages de modifications des troisn précédents traités de l’Union Européenne : le traité de Rome, le traité de Maastricht et le traité de Nice.

Le mini traité présente les mêmes objectifs que la constitution de Giscard D’Estaing. Sur le plan économique, il prévoit une disparition progressive des services postaux nationaux, des systèmes de sécurité sociale… Au profit d’une « harmonisation européenne » par le bas. Ce traité faussement, qualifié de « simplifié » maintient toutes les dispositions qui avaient été rejetées par les français le 29 mai 2005, puis par les néerlandais : dogme de la « concurrence libre et non faussée », Banque Centrale Européenne incontrôlable par les parlements, soumission des forces armées aux injonctions des États-unis par l’intermédiaire de l’OTAN…

Toutes les préoccupations exprimées au plan social restent sans réponse. L’idée d’un salaire minimum européen suffisant pour protéger les salariés de la précarité et d’une concurrence féroce, n’a même pas été évoquée. L’idée d’Europe forteresse est toujours là. En effet, le mini traité prévoit un renforcement considérable des contrôles de police aux frontières de l’espace européen.

Nous, jeunes et étudiants communistes, exigeons un référendum. Après le NON en 2005,seul le peuple français peut décider si ce traité doit être adopté. C’est pourquoi nous organisons notamment deux initiatives pour défendre notre droit à décider :

Des votations citoyennes dans toute la France les 14 et 15 janvier

Un rassemblement à Versailles devant le Parlement réuni en Congrès pour initier l’adoption du traité
.


Une Europe encore moins sociale 
.
La charte des droits fondamentaux, qui était la deuxième partie du projet de constitution, sera réduite à un seul article dont le contenu est extrêmement flou. De plus, l’Angleterre qui avait jugé la constitution trop contraignante sur le plan social pourra ne pas tenir compte des quelques aspects sociaux qui figurent dans le texte, mais le traité lui permettra de poursuivre ses réformes Libérales. Par exemple, elle pourrait ne pas reconnaître le droit de grève. En France, les réformes engagées par la droite seront totalement légitimées par ce traité.

Concrètement, pour les populations européennes, cela entraîne une augmentation des prix dans tous les domaines (logement, éducation, alimentation, transports, culture, énergies…) ; un accès aux soins de plus en plus difficile, avec moins de médicaments remboursés par la sécurité sociale en France par exemple.

N. Sarkozy veut poursuivre et accélérer les politiques qui conduisent aux impasses et à la crise actuelle de l'Europe : La concurrence "libre et non faussée,"qui attaque les services publics et pousse à la concurrence les peuples entre eux sur la base du moins disant social et fiscal, la toute puissance de la Commission européenne ou encore le statut intouchable de la Banque centrale européenne..
.
Un débat confisqué aux citoyens


.

Le Conseil de l’Europe De décembre a définitivement ratifié le traité Sans aucune consultation populaire. Les chefs d’États et de gouvernements se sont entendus sur une adoption du mini traité par voie parlementaire, dans tous les États membres ainsi qu’au parlement européen. Autant dire qu’en France, Sarkozy exclut toute idée de nouveau référendum sur l’avenir de l’Europe. Le traité sera adopté début février par le Parlement français. La réforme préalable des institutions à l’adoption du traité sera discutée le 15 janvier à l’Assemblée Nationale et le 28 janvier au Sénat. Sarkozy estime que son élection à la présidence de la république lui permet d’imposer ce traité au peuple français, malgré le non à la constitution.

Une fois de plus nous sommes aux antipodes de l’Europe à laquelle nous aspirons, c’est à dire une Europe sociale, faite par et pour les peuples qui la composent, une Europe ouverte sur le monde afin de promouvoir la paix, la solidarité internationale, le respect des droits de l’Homme et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, une Europe avec des institutions et un fonctionnement démocratisés.

Nous nous élevons contre ce déni de démocratie et exigeons que les peuples d’Europe soient consultés et qu’ils puissent débattre de l’avenir de l’Europe. Pour cela une seule solution : un référendum !

Sondage, novembre 2007 Paris-Match
71% des Français souhaitent que le traité simplifié remplaçant la constitution européenne soit ratifié par référendum. Seuls 28% des personnes interrogées ne jugent pas le recours au référendum utile. Le soutien à la consultation du corps électoral français est majoritaire quelle que soit la proximité politique des interviewés. Légèrement plus solide à gauche qu’à droite (76% parmi les sympathisants de gauche, contre 66% parmi ceux de droite), le souhait d’un référendum domine également parmi les électeurs de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2007 (63%), et ce malgré la volonté du président de faire ratifier le traité par la voie parlementaire.


Pétition en ligne : http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/
Humanité spécial : De la constitution Giscard au Traité Sarkozy
Au delà du référendum : vers une fédération des Etats Socialistes d'Europe
Traité de Lisbonne : Non au coup d'état. Quelle vision de l'europe?
Tract MJCF Europe N°1 - Tract MJCF Europe N°2
Repost 0
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 22:29
arton849939-db887.pngDepuis des années, la presse communiste soutient les jeunes, les travailleurs, les retraités, les exclus et tous les opprimés. Elle est au coté de ceux et celles qui luttent et nous accompagne dans la route vers l'émancipation.

Chaque jour c'est L'Humanité qui entre dans les foyers de France pour défendre le monde du Travail. Le Nord et le Pas-de-Calais peuvent également lire leur hebdomadaire avec Liberté hebdo et Liberté 62. Et au niveau national, c'est l'hebdo L'Humanité Dimanche qui est là. Et pour les jeunes ? "Demandez L'Avant garde" !

Et pour ceux qui veulent aller plus loin, Economie & Politique propose de décortiquer en débat les grandes questions de sociétés actuelles.

Mais aussi : La Terre, seul hebdomadaire d'actualités à direction du monde rural. Pif gadget, la revue des enfants sages. La Pensée, Cahiers d'Histoire, et Cahiers de Recherche Internationales, les trois revues nationales d'Espaces Marx. L'Elu d'aujourd'hui, revue des élus communistes et républicains. Et bien d'autres, journaux locaux ou nationaux..

Pour une information qui ne soit pas sous contrôle de la classe dominante : soutenons nos soutiens !

undefined
Retrouvez les articles sur la fête de l'humanité 2007 : ICI et

Repost 0
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 22:29
 
Avec les cadeaux fiscaux, le gouvernement UMP fait payer à tous (dont les plus pauvres) les dépenses consacrées aux plus aisés.
.
undefinedLe Conseil constitutionnel a jugé que les franchises médicales n'étaient pas un obstacle à l'accès de tous à la santé. Il valide donc la loi de financement de la Sécurité sociale qui instaure un tarif non remboursable de 50 centimes d'euros sur les médicaments et les actes médicaux et 2 euros sur les transports sanitaires, avec un maximum de 50 euros par an. Les bénéficiaires de la couverture maladie universelle et les femmes enceintes en sont exemptés. Cette franchise devrait rapporter à la collectivité 800 millions d'euros, l'équivalent des sommes dépensées cet été, uniquement au titre du bouclier fiscal qui profite aux plus fortunés.

Une étape majeure est franchie aujourd'hui dans l'histoire politique de notre pays. Jusqu'à présent - depuis 2000 - les baisses d'impôt étaient relativement indolores pour les plus démunis (même si l'argent dépensé ainsi aurait pu être utilisé autrement et sans compter les hausses d'impôts locaux).

Aujourd'hui le gouvernement fait payer à tous (dont les plus pauvres) les dépenses consacrées aux plus aisés. Il suffisait en effet à l'Etat de ne pas étendre le bouclier fiscal et de verser les sommes équivalentes à la prise en charge des personnes âgées dépendantes. A la place, ce sera donc aux franchises médicales de le faire. Au fond, notre franchise finance le bouclier.
C'est la même logique qui a poussé le gouvernement à vouloir revenir sur l'exonération de redevance télévisuelle pour les personnes exonérées de la taxe d'habitation. Devant le tollé suscité par cette mesure, Nicolas Sarkozy et sa clique ont renoncé à taxer les personnes âgées exonérées de redevance télé au profit de leurs amis milliardaires.

Bien au-delà des clivages partisans, ces dispositifs en apparence techniques touchent au cœur des valeurs républicaines.

Le gouvernement ne cesse de répéter que les caisses sont vides, que la France est en faillite, qu'il y a trop de fonctionnaires, autant de mensonges qui ne servent qu'à justifier une politique de classe au service du patronat.

Car la France est riche, les profits explosent ; ils sont confisqués par une minorité d'exploiteurs.


Défaite en 2007 par la démagogie de Sarkozy et de ses amis Bouygues, Dassault ou Bolloré, la gauche doit reprendre l'offensive sur ces questions. Il y a urgence à rétablir la vérité. Ce travail, les jeunes communistes le mèneront en 2008.
Repost 0
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 11:12
Hector Viron n'est plus

Il aura marqué l'histoire du PCF dans le Nord dans les années 50-60. Les funérailles de l'ancien sénateur communiste sont prévues le 2 janvier (9h45) au crématorium d'Herlies.

Hector Viron est décédé le jour de Noël. Il allait sur ses 86 ans. Avec lui disparaït l'un de ceux qui ont écrit l'histoire du Parti Communiste, dans le Nord, au lendemain de la guerre. Hector Viron était issu de l'usine de Fives. Une usine qui rayonna toujours autant par ses prouesses techniques que par les combats incessants en faveur du progrès social et de la paix qui s'y déroulèrent. C'est dans ce temple de la dignité ouvrière, ou était née l'Internationale, que le jeune Hector Viron forgea son engagement, ses convictions et aussi, sans doute, un peu de son caractère. De ce coté-là, Hector était du genre volontaire, tenace, franc et direct. Cela déconcertait parfois, mais l'homme ne concevait pas autrement l'honnêteté que l'on doit aux autres lorsqu'on les respecte. Franchise est mère de fraternité. Et puis, diront les anciens, la période s'y prêtait. Dans ces années de guerre froide et de répression jusqu'à faire occuper militairement les corons, la faiblesse n'était pas de mise. Les rapports entre les individus, parfois, s'en ressentaient. Hector lui-même ne fut pas toujours ménagé. En 1947, il n'a pas 25 ans, et le voilà déjà ç la tête du syndicat des métaux de la région lilloise, puis au secrétariat de l'Unino départementale des syndicats CGT du Nord.
Aux portes des usines commes dans les assemblées, Hector Viron s'affirme rapidement comme un dirigeant. En 1954, le Parti Communiste l'appelle, en urgence, à la tête de sa fédération qui connaît quelques problèmes de direction. Il restera près de vingt ans au secrétariat fédéral. En 1973, il laisse sa place à la nouvelle génération montante, celle qui va faire l'expérience du programme commun. Entre temps, il a été élu sénateur (mai 1967). Il sera réélu à ce poste en 1974 et en 1983. Il aurait pu l'être encore en 1992 s'il n'avait décidé, de lui-même, de raccrocher, permettant ainsi à une femme ed devenir parlementaire, en l'occurence Michelle Demessine.
Durant ces 25 années de mandat de sénateur, Hector Viron aura atteint l'essentiel : rester fidèle à ses engagements de jeunesse, défendant non sans vaillance, en tout cas sans défaillance, les intérêts de ses camarades d'usine et des travailleurs dans leur ensemble, se faisant à chaque fois leur porte-voix. Tout sénateur qu'il est, Hector Viron habitera d'ailleurs longtemps un modeste HLM dans cette ville de Lille (rue Léon Tolstoï), à laquelle il restera, là aussi, toujours fidèle. Jusqu'au début des années 70, il y sera le porte drapeau du Parti Communiste aux élections municipales. En 1971, la liste qu'il conduit obtient près de 19% des voix. Cette année-là, venant du Cambrésis, Pierre Mauroy débarque à Lille. Six ans plus tard, Hector devient son adjoint au maire, chargé notamment de la propreté de la ville. Dans ce domaine plus importante qu'on ne le pense, son efficacité fera merveille. Ajoutons à tout cela quelques années passées à s'activer (car Hector n'avait pas l'habitude de faire de la figuration) au conseil de la communauté urbaine de Lille dont il sera un temps vice président, mais aussi au conseil régional dont il sera également vice président, et l'on aura une idée du parcours effectué par Hector Viron au service de son parti et de la collectivité. Hector s'était retiré, il y a quelques années, pour couler une retraire paisible, entouré de ses enfants et petits-enfants qu'il adorait. Sans bruit, avec simplement le sentiment du devoir accompli.
Les funérailles d'Hector Viron sont prévues le mercredi 2 janvier à 10 heures au crématorium d'Herlies (rendez-vous à 9h45) où un hommage lui sera rendu par Michelle Demessine. Dans l'attente, le corps repose au salon funéraire, 136, rue de Douai à Lille.


JLB


Article paru dans le numéro 786 de Liberté Hebdo
 
Décès de Hector Viron ici
Repost 0
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 23:40
Image Hosted by ImageShack.us
Merci à El Diablo
Repost 0
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 00:59
La Fédération du Nord
du Parti Communiste Français
 
La Fédération du Nord
du Mouvement Jeunes Communistes de France

L’Association Départementale
des Elus Communistes et Républicains
 
ses nombreux amis et camarades
vous informent de la disparition
dans sa 86° année de
 
 Hector VIRON
 
Sénateur du Nord (1967 à 1993)
Ancien Vice Président du Conseil Régional Nord Pas de Calais
Ancien Vice Président de la Communauté Urbaine de Lille
Ancien Conseiller Municipal et Adjoint au Maire de Lille
Ancien Secrétaire de la Fédération du Nord du PCF
(1954 à 1973).
Ancien Secrétaire départemental CGT des Métaux et de
l’Union Départemental CGT du Nord (1947 à 1954).
 
 
Ses funérailles auront lieu le mercredi 2 janvier 2008 au crématorium d’Herlies
où un dernier hommage
lui sera rendu. (Rendez-vous à 9 h 45)
 
Dans l’attente des funérailles Mr Hector VIRON repose au
Salon Funéraire au 136 rue de Douai à Lille.
(visite du mercredi 26 décembre au mercredi 2 janvier).


 Voir l'hommage de Liberté Hebdo : ICI
Repost 0