Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 22:28

http://www.lesfiguresdeladomination.org/images/Marchedesdomin%C3%A9es.jpg

 

http://www.lesfiguresdeladomination.org/images/Tract-marche.jpg

Repost 0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 06:59

sanspapiersgrve.jpg

 

Après lecture de trois documents datés du 11 janvier 2013 – le communiqué ‘le préfet propose une sortie de crise’, ‘Information sur le conflit des sans papiers de Lille après le nouveau communiqué de la préfecture de nos partenaires de la Ldh’ et ‘communiqué de presse du 12 janvier 2013, Emmaüs, CCFD-Terre solidaire, Cimade, Secours Catholique’ – les sans papiers grévistes de la faim ont décidé de suspendre leur mouvement de refus de s’alimenter.

Ces documents font état d’engagement du préfet :

- « d’un examen bienveillant qui se définit comme la prise en compte de toutes les réalités personnelles du demandeur… En effet aucune décision d’admission au séjour ne peut intervenir, conformément à la règle du cas par cas acceptée par tous, sans un minimum de dossier… » (communiqué du préfet du 11/01/13).

- « dès lors que les dossiers auront été déposés, un calendrier échelonné des examens et des réponses individuelles sera établi, en liaison avec les associations » (idem).

Le communiqué des associations (Emmaüs, CCFD-Terre solidaire, Cimade, Secours Catholique) de la codrese mandatée par le préfet pour sa proposition de « sortie de crise » précise que celles-ci « Elles estiment intéressantes les dernières propositions du préfet consistant à délivrer un récépissé de séjour aux personnes grévistes. Ce délai de séjour provisoire permettrait ainsi à ces personnes de reprendre une alimentation, de se rétablir, de recevoir les soins et le suivi médical dont elles ont besoin. Il leur permettrait aussi de voir leur situation administrative examinée avec humanité par la préfecture, dans des conditions de sérénité et avec le temps nécessaire à une étude attentive de tous les éléments à faire prévaloir » (12/01/13).

Enfin comme n’a cessé de le demander le CSP59, après 70 jours le préfet prend en compte la grève de la faim à travers les expressions « calendrier échelonné, bienveillant, minimum de dossier » et « examiner avec humanité » par le biais des associations de la codrese qu’elle a chargé de la « sortie de crise ».

Les sans papiers dont 4 sont hospitalisés depuis plusieurs jours ont décidé de suspendre leur grève de la faim en considérant que les autres engagements préfectoraux annoncés publiquement par communiqués sont acquis :

- le principe du droit de la défense argumentée des dossiers tous les mois au CSP59, ce que dit d’ailleurs la circulaire du 28 novembre 2012 et qui rappelons le est à l’origine de cette grève de la faim;

- la révision du règlement intérieur de la codrese dans le sens de prendre compte les éléments nouveaux permettant aux sans papiers de faire prévaloir son droit à la régularisation et la motivation argumentée des décisions de régularisation ou des refus;

- le traitement égal pour le Collectif Afrique (CA) d’être membre de la codrese au même titre que toutes les associations qui y sont déjà.

Dans ces conditions les sans papiers grévistes de la faim et non grévistes du CSP59 considèrent que la volonté affichée du préfet de contourner les CSP59 pour sa proposition de « sortie de crise » est dans l’urgence de l’état de santé dégradée des grévistes secondaire.

Que les associations de la codrese - Emmaüs, CCFD-Terre solidaire, Cimade, Secours Catholique – aient loyalement assumé par une déclaration publique une « garantie » ne serait-ce que « morale » des engagements préfectoraux est à saluer parce qu’ayant permis de lever les doutes vis-à-vis du préfet des sans papiers grévistes.

Que nos partenaires associatifs – Ldh, Mrap – soient parties prenantes et témoins des engagements préfectoraux lors des audiences préfectorales des 6, 19, 24 décembre et 9 janvier est important pour que la parole de l’Etat soit respectée.

Le CSP59 salue et félicite l’ensemble des sans papiers, des soutiens, des militants qui se sont mobilisés pour briser la dictature de l’omerta imposée par le sarkozisme de gauche par les occupations de la Nonciature du Vatican, du siège du PS rue Solférino, des occupations des sièges du PS, des Eglises, des rassemblements et manifestations à travers le pays, etc.

Le CSP59 appelle à poursuivre la montée en puissance des actions de protestations pour montrer que la circulaire du 28 novembre 2012 est insuffisant pour réparer les dégâts causés par 5 ans de sarkozisme qui a libéré la parole xénophobe et raciste au sommet de l’Etat (Guéant, Hortefeux, Coppé, etc.) et a montré que pour des raisons électoralistes la droite républicaine pouvait tomber dans le piège de l’imitation du discours lepéniste et que le sarkozisme de gauche est aussi une réel danger.

La grève de la faim est suspendue, la lutte continue jusqu’à la victoire!

Le CSP59 précise que ce lundi 14 janvier :

 

- les sans papiers grévistes de la faim seront envoyés à l’hôpital pour y obtenir un protocole de réalimentation et de soins selon leur situation médicale personnelle ; nous demandons au CHR et à la préfecture de faciliter cet envoi.

- rendez vous à partir de 15h au parvis pour démonter la tente et nettoyer la place ;

- demande à la Mairie d’envoyer une benne afin que le parvis de l’église soit débarrassé ;

- rappel que nous avons demandé un parrainage qui fera l’objet d’un courrier particulier.

Grand Merci et bravo à la solidarité et à la fraternité militante qui font que l’on ne doit pas désespérer en ces temps de crise et de menace fascisante. La solidarité et la lutte vaincront !

Fait 13/01/13


Tous les mercredis à 18h place de la République à Lille : Manifestation

Repost 0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 02:08

http://www.jeunes-communistes.org/sites/default/files/imagecache/image/415856_512677702098771_1355817948_o.jpg

 

L'origine de cette grève, c'est la situation de désespoir laissée par 5 ans de Sarkozysme rythmés par la chasse aux sans papiers, les discours et les lois racistes.

Cinq années durant lesquelles l'objectif constant des Sarkozy, Hortefeux, Guéant était de maintenir les travailleurs sans-papiers organisés au sein du CSP59 dans la clandestinité, contraints d'accepter des conditions de travail dégradées dans la peur quotidienne de l'expulsion.

 

Cinq années durant lesquelles la préfecture a été jusqu'à refuser au CSP59 de défendre de manière argumentée les dossiers des sans papiers.

 

Cinq années qui ont eu pour conséquence de servir sur un plateau 18% de voix à l'extrême droite.

 

C'est donc dans ce contexte que près de 120 sans papiers se sont mis en grève de la faim le 2 novembre, dans l'espoir que la défaite de Sarkozy permettrait, selon les mots du président Hollande, "réparation" suite aux dégâts portés par la droite.Depuis, les sans-papiers grévistes de la faim ont dû courageusement faire face aux différentes expulsions, notamment celle du 4 décembre où de nombreuses forces de polices ont été déployées pour les déloger d'une église avec l'appui du GIPN, accréditant encore la thèse des LE PEN qui assimile le travailleur immigré à un risque, voire à un risque terroriste. Nos camarades grévistes ont dû également faire face à l'honteuse décision de Manuel Valls d'expulser deux grévistes vers l'Algérie après 59 jours de grève de la faim alors que ceux-ci étaient dans un état sanitaire dangereux et que l'un d'entre eux est toujours hospitalisé à cette heure.

 

Monsieur Valls, au 67e jour de grève de la Faim, la question vous est posée : nos camarades méritent-ils de mourir de faim à défaut d'une politique qui leur permette de vivre dans la dignité ? Nous sommes de ceux qui avons sanctionné la politique de Sarkozy et son discours nauséabond pompé sur celui de Le Pen, et nous restons déterminés à combattre leurs idées, tout comme ce genre de politique.

 

Plutôt que de laisser les idées réactionnaires perdurer, nous nous élevons aux côtés des travailleurs sans-papiers, à qui l'on fait endosser tous les maux, tout en faisant toujours plus de cadeaux aux grands industriels français comme TOTAL ou Peugeot qui ont accumulé les plans sociaux comme les bénéfices ces dernières années, laissant des milliers de travailleurs de notre pays sur le carreau. Ces incroyables cadeaux, les travailleurs sans-papiers en font partie. En effet, ceux-ci sont surexploités par le patronat et muselés dans la crainte des expulsions que l'état continue à mettre en oeuvre tout en leur interdisant le droit se défendre comme c'est le cas a Lille ... un patronat qui utilise cette main d'oeuvre bon marché pour tirer l'ensemble des droits sociaux des travailleurs français vers le bas, avec son offensive sur ce qu'il présente comme un "coût" : le travail.


Qui sont les vrais parasites ? Est-ce que sont les sans papiers qui vivent sur notre territoire depuis des années et enrichissent ce pays par leur travail et leur investissement dans la vie sociale et culturelle, ne demandant qu'à être régularisés pour payer dignement leurs impôts au contraire des Bardot, Depardieu et des grandes fortunes qui  préfèrent s'exiler plutôt que de rendre à la république ce qu'elle leur a donné. La dette, la crise économique, rien de tout ça ne vaut pour les riches, le patronat et les financiers du CAC 40.


Où sont nos vrais problèmes ? Ils résident dans la précarité, le manque de logements, les insuffisances des systèmes de santé, le chômage et non dans le fait que des sans papiers mettent en péril leur vie pour que la république leur reconnaisse le droit de vivre et de travailler à égalité avec les autres citoyens français.
C'est le même système, ce sont les capitalistes qui profitent des sans papiers par une exploitation forcenée de cette population sans droits, qui écrase l'Afrique, et qui exploite les travailleurs du monde entier. Le mouvement Jeunes Communistes de France affirme sa solidarité pleine et entière avec les sans papiers.

 

Avec ou sans papiers, c'est la même société qui nous fait connaître la précarité permanente.


Régularisation des Grévistes de la Faim, Régularisation de tous les sans papiers !

 

Nordine Idir, Secrétaire Général du Mouvement Jeunes Communistes de France

Repost 0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 13:19

http://luttennord.files.wordpress.com/2012/12/affiche-sans-papiers.jpg?w=614

 

Communiqué du CSP 59 :

 
Pour ne pas apparaître « laxiste » aux yeux des le Pen, après avoir amené l’un des grévistes de la faim dans un état intransportable à la cour d’appel de Douai et malgré que« L'ordonnance de prolongation de rétention précise que « le préfet s'engage par ailleurs à soumettre les deux sans papiers à une mesure d'examen médical », VALLS et le préfet du nord viennent d’expulser nos deux camarades en Algérie.

Cet acte montre que tous les communiqués préfectoraux « d’ouverture, de dialogue et d’engagement » ne sont en réalité que du papier gaspillé à déchirer à la première occasion.

L’Etat dit publiquement une chose et agit différemment, c’est le début du règne d’une inhumanité dont on ne fait que commencer à voir poindre le bout du nez.

L’affaire Aurore Martin a annoncé des pratiques de l’ambitieux M. VALLS qui peut dépasser en acte Sarkozy/Guéant/Hortefeux/
Besson. VALLS a osé « extrader » (sic !) une Française en Espagne et ose amener des grévistes de la faim à l’aéroport en vue de les expulser, lesquels avaient été libérés par le JLD en première instance avant que la cour d’appel n’annule la décision de les libérer sous réserve que le « préfet s’engage par ailleurs à soumettre les deux sans papiers à une mesure d’examen médical ».

Le CSP59 avait souhaité que soit évité l’acharnement qui consiste à ajouter au contentieux de la grève de la faim une prise en otage puis une punition des deux grévistes de la faim au CRA.

Le CSP59 dénonce la perfidie inhumaine du Ministère de l’intérieur et de la préfecture qui se soumet aux injonctions et aux provocations xénophobes du FN au nom de ne pas apparaître « angélique » ou « laxiste ».

L’histoire dira quelles ignominies l’ambitieux VALLS est-il prêt à faire et refaire pour utiliser comme SARKOZY le ministère de l’intérieur dans une stratégie de préparation de la succession de Hollande et de conquête du pouvoir présidentiel.

Le CSP59 appelle l'Etat Algérien a exiger le respect par l'Etat Français de la DIGNITE ET DES DROITS des travailleurs Algériens en France.

Le CSP59 appelle à la mobilisation de tous pour dire NON A UNE POLITIQUE SOCIALISTE COPIE DU SARKOZISME QUI LUI-MEME IMITAIT LE FN EN FAISANT LE LIT ELETORAL DES LE PEN.

Repost 0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 16:01
Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 11:38

http://jclille.files.wordpress.com/2012/12/rosereau.jpg?w=470

 

Mardi 4 décembre vers 20h30, les 120 sans-papiers en grève de la faim qui occupaient l’Eglise Réformée de Fives, ont été brutalement délogés par un incroyable déploiement des forces de Police (GIPN, CRS par dizaines de cars). Ces dernières ont bloqué tous les accès des rues adjacentes alors qu’elles jetaient dehors, sous la pluie par 0 degré, les sans-papiers en grève de la faim depuis 33 jours.

 

Cette violence inouïe est donc la seule réponse de l’Etat socialiste aux revendications légitimes portées par cette lutte : la régularisation de tous les sans-papiers (à commencer par une liste élaborée par les grévistes eux-mêmes), et le droit pour le Comité Sans Papiers 59 à la défense argumentée de tous les dossiers par un rendez-vous mensuel en préfecture.

 

Les forces de Police et le pouvoir socialiste ont cherché cette nuit à briser le mouvement. Ils ont échoué. Les grévistes de la faim, transportés par leurs camarades aux Hôpitaux environnants, semblaient déterminés à poursuivre la lutte tant qu’aucune de leurs revendications n’était satisfaite.

 

En attente d’un communiqué du Comité des Sans Papiers, les Jeunes Communistes de Lille réaffirment tout leur soutien à la lutte légitime des sans-papiers en grève de la faim. La démonstration de barbarie de ce mardi 4 décembre n’est qu’une raison supplémentaire pour continuer à se battre. Sans illusion sur le rôle joué par les socialistes, nous avons conscience que seul le rapport de forces – par la mobilisation populaire sur le terrain – permettra d’imposer un changement radical dans le traitement que l’Etat réserve aux travailleurs, aux êtres humains qui vivent en France.

Nous poursuivrons donc la lutte aux côtés de nos frères et camarades sans-papiers, selon les moyens d’action déterminés par le Comité Sans Papiers lui-même. Des manifestations de soutien étant d’ores et déjà programmées cet après-midi mercredi 5 décembre à 18h30, et ce samedi 8 décembre à 15h, place de la République à Lille, nous appelons à la mobilisation de tous pour être le plus nombreux à ces rassemblements.

 

Pas de justice, pas de paix.

Repost 0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 23:18

APPEL A LA MOBILISATION DEVANT LE 165 RUE PIERRE LE GRAND !

  

http://jclille.files.wordpress.com/2012/12/67600_535501163145148_1119281049_n.jpg?w=470

  

A vingt heure ce dimanche 02 décembre l’Eglise Réformée se présente aux grévistes et lit une déclaration dans laquelle est dit explicitement qu’une évacuation préfectorale se fera ce lundi 03 ou mardi 04 décembre.  

Nous avions analysé les trois hypothèses de sortie de la grève de la faim suivants :

-          Chercher à vaincre la grève de la faim comme Sarkozy/Guéant/Hortefeux/Canepa ont tenté de le faire en 2007 en l’écrasant par la répression après une évacuation dite « sanitaire » ;

-          Chercher à « négocier » en séparant les grévistes de la faim de leur CSP59 en faisant appel à des intermédiaires associatifs poursuivant ainsi la scandaleuse discrimination qui a conduit à cette grève de la faim;

-          Reconnaître le CSP59 comme interlocuteur pour une sortie de crise par la satisfaction des revendications portée par la grève de la faim.

 

Voilà donc 30 jours que les femmes, hommes, parents accompagnés d’enfants sont en grève de la faim dans le temple de l’église réformée du 165 rue Pierre Legrand à Lille Fives dans un silence préfectoral inquiétant. Or c’est justement cette discrimination méprisante et ce silence relevant d’un abus de pouvoir total qui est à l’origine de la déclaration de la grève de la faim du 02 novembre 2012 lors de l’occupation de la Maison de la médiation de la Mairie de Lille.


LE PREFET ET LE GOUVERNEMENT PS PRENNENT ICI UNE GRAVE RESPONSABILITE EN CONTINUANT A FAIRE DU SARKOZY SANS SARKOZY.


En cas d’évacuation dite « sanitaire », l’objectif réel sera de trier à l’hôpital les sans papiers en trois catégories : - ceux, celles qui seront garder à l’hôpital, ceux, celles qui seront envoyés en Centre de Rétention et ceux, celles qui seront jetés à la rue comme en 2007.

Convaincus que le peuple électeur n’a pas chassé Sarkozy pour que Hollande, qui a chanté le « changement » durant les élections, fasse la même politique xénophobe, convaincus que les sans papiers ont particulièrement contribué à l’expulsion de Sarkozy en occupant par deux fois son local de campagne de Lille en prenant des risques pour dénoncer son discours lepéniste, convaincus que la discrimination préfectorale vis-à-vis du CSP59 est une infraction à l’état de droit, à un alinéa de la nouvelle circulaire et un manque de respect flagrant aux usagers sans papiers du service public que devrait être la préfecture, ce qui rappelle l’abjecte mentalité coloniale que d’aucun pensait à jamais révolue, les sans papiers grévistes de la faim et leur CSP59 déclare qu’il continueront leur grève de la faim en exigeant LA BOUTEILLE D’EAU QUE LEUR LIVRE LEUR CSP59 (en cas de refus le préfet leur imposera de fait une grève de la soif) quelles que soient les conditions inhumaines et les traitements dégradants qu’ils, qu’elles subiront.  


DANS TOUS LES CAS LES GREVISTES DE LA FAIM REAFFIRMENT QU’ILS, QU’ELLES POURSUIVRONT LEUR GREVE DE LA FAIM JUSQU'A CE QUE LA REGULARISATION DE LA LISTE SOIT ACCEPTEE ET LE DROIT DE LA DEFENSE ARGUMENTEE DES DOSSIERS SOIT SATISFAITE.

LES SANS PAPIERS GREVISTES DE LA FAIM ET LEUR CSP59 SE BATTRONT DE TOUTE LEUR FORCE POUR DEFENDRE LEUR DIGNITE ET LEUR DROITS D’HUMAINS PARCE QU’ILS, QU’ELLES N’ACCEPTENT PAS D’ETRE TRAITES COMME DES CHIENS PARCE QU’ETRANGERS.

L’ETAT FRANÇAIS NOUS DOIT UN MINIMUM DE RESPECT !

Fait à Lille 02/12/12

 

Retrouvez l'actualité de la lutte des sans papiers


APPEL A LA MOBILISATION :

-          LUNDI 03 DECEMBRE A 18H PLACE DE LA REPUBLIQUE/PARVIS DES DROITS DE L’HOMME

-          CE MERCREDI 05 DECEMBRE A 15H CONFERENCE DE PRESSE ET REUNION SOLIDAIRE DES COLLECTIFS DE SANS PAPIERS DE LA CNSP A LILLE AVANT LA MANIFESTATION A 18H

-          SAMEDI 08 DECEMBRE A 15H GRANDE MANIFESTATION REGIONALE DE SOLIDARITE AVEC LES SANS PAPIERS GREVISTES DE LA FAIM 

Repost 0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 21:35

Depuis le 2 novembre, 125 sans-papiers lillois sont en grève de la faim. Ils occupent actuellement l’Eglise Réformée de Fives (165 rue Pierre Legrand) et continuent à revendiquer la régularisation de tous les sans-papiers, à commencer par une liste portée par les grévistes de la faim, et le droit à la défense argumentée par le CSP en préfecture.

 

http://jclille.files.wordpress.com/2012/12/67600_535501163145148_1119281049_n.jpg?w=470

 

Voici la dernière déclaration du Comité des Sans Papiers : "

 Depuis le 02/11/12, des Sans papiers se sont déclarés en grève de la faim. Sans aucune réaction préventive du Préfet du Nord, ils viennent aujourd’hui, dimanche 25 novembre de trouver refuge au Temple de l’Eglise Réformée de Fives (165 rue Pierre Legrand) à Lille, pour demander à l’hôpital et au SAMU de faire constater la réalité de la grève de la faim afin que le Préfet du Nord prenne la mesure de la situation de désespoir dans laquelle il a poussé les Sans Papiers et qu’il donne satisfaction aux revendications suivantes :
– recevoir le CSP59 qui lui remettra la liste portée par la grève de la faim en vue d’une régularisation.
– le droit à la défense argumentée mensuelle par le CSP59 en Préfecture des autres situations.
Sur les 125 grévistes de la faim, 17 ont été évacués dans les hôpitaux entre 13 h et minuit ce dimanche. Suite aux examens médicaux, les hôpitaux leur ont délivrés un bon de sortie.
A 19h30, 3 grévistes de la faim, puis un peu plus tard 2 autres, sont évacués à l’hôpital Provot de Roubaix. Il ne leur a été fait qu’une prise de sang, alors que les grévistes demandaient des examens complets démontrant la réalité de leur grève de la faim aux yeux du Préfet. L’hôpital a ensuite refusé de leur donner les résultats, contrairement à ce que dit la « Charte du patient », et a fait appel à la police. Les sans papiers n’ont quitté l’hôpital qu’avec un bon de sortie.
Les grévistes de la faim sont, à 02 h ce lundi matin, toujours à l’Eglise Réformée de Fives et espèrent que le Préfet ne laissera pas perdurer une grève de la faim qui met en péril leur santé et leur vie."
Le CSP 59 appelle à soutenir les sans papiers grévistes de la faim et a leur apporter de l’eau, du sucre, du thé, des couvertures au 42 rue bernos à Fives  


Les Jeunes Communistes du Nord appellent à la solidarité avec les grévistes de la faim, via un soutien militant et matériel à la lutte des sans-papiers. nous rappelons que le Comité des Sans Papiers manifeste tous les Mercredi à 18h30 place de la République.

 

Retrouvez le tract des jeunes communistes sur les sans papiers.

 

Retrouvez l'actualité de la lutte des sans papiers

Repost 0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 11:41

Voici un reportage de Grand Lille TV, au sujet de la grève de la faim lancée par le Comité des sans papiers du Nord

 

 

 

 

 

Rendez-vous ce mercredi à 18h30 place de la république à Lille pour manifester en solidarité avec la lutte des sans papiers !

Repost 0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 08:48

« Pendant 5 ans nous avons été discriminés sous M. Sarkozy, le ‘changement’ pour nous, c’est que le CSP59, c'est-à-dire les sans papiers auto-organisés puissent défendre de façon argumentée tous les mois leurs dossiers en préfecture » avaient déclaré les sans papiers lors de l’audience en préfecture.

La réponse avait été : «  M. le préfet choisi ses interlocuteurs, le CSP59 n’est pas reconnu, vous n’aurez pas le droit à la défense de vos dossiers, la Codrese nous donne satisfaction ».

Les sans papiers ont occupé ce vendredi la maison de la médiation de la Mairie de Lille pour demander que s’arrête l’apartheid, l’abus de pouvoir et l’arbitraire préfectoral.

M. le Ministre de l’intérieur doit faire respecter à Lille ce que tous les CSP de France et de Navarre ont le droit de faire dans toutes les préfectures de la REPUBLIQUE, sauf à Lille.

 

http://4.bp.blogspot.com/-W7elheoZEZ4/T3anDWMjL_I/AAAAAAAABxc/ya_BAeXmBQo/s1600/phpThumb_generated_thumbnail.jpeg

 

Vers 14h, les Sans Papiers excédés ont voté la grève de la faim, ainsi 40 sans papiers sont actuellement en grève de la faim pour la défense de leurs droits! La revendication première est la légitime revendication de pouvoir défendre tous les mois les dossiers en préfecture du nord comme cela a été fait de 1997 à 2007 sous 5 préfets et 8 Ministres. Vers 23h30, la police a évacué les sans papiers présents dans la mairie.

 

Les Jeunes Communistes apportent leur soutien à la lutte des sans papiers et rappellent qu'ils comptent parmi les premières victimes de l'exploitation capitaliste ! On estime à 500 000 le nombre de travailleurs sans papiers présents sur le territoire français. Ces travailleurs qui produisent des richesses, qui payent des impôts , qui participent à la vie économique et sociale et qui en retour ne bénéficient d'aucun droits ! Notre gouvernement "socialiste" parle de faire baisser les cotisations sociales sur le patronat mais devrait avant tout penser à rémunérer justement le travail et notamment celui des sans papiers ! Car indispensables dans des secteurs manquants de main d'oeuvre comme l'hôtellerie, la restauration ou encore le BTP, les travailleurs sans papiers sont menacés à tout moments d'expulsions et n'ont plus aucun droits quand il s'agit d'affronter le chômage, de se soigner ou d'accéder à des logements. L'accès aux papiers est une mesure de justice sociale, afin que les sans papiers puissent accéder à des droits comme tous les travailleurs, dans l'intérêt de toute la nation!

 

source: CSP 59

Repost 0