Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 09:57

Trois ans d'activités Révolutionnaires sur la Toile !


Depuis le 3 Mai 2007, notre blog relaye l'activité de notre Section, elle même remontée depuis 2005.

 

En 5 ans l'activité a connu une progression exponentielle et nous sommes maintenant une organisation reconnue parmis la Jeunesse du Pévèle Mélantois et capable de mener des combats contre le Capitalisme.

 

La création du Journal de Section l'Offensive en Décembre 2009 a aussi marqué un tournant en permettant une diffusion encore plus large de nos idées et de nos combats.

 

Depuis trois ans, ce sont donc plus de 30 500 visiteurs uniques qui ont visités plus de 102 000 pages. Des Articles sur les luttes locales, à ceux sur la vie de notre section, jusqu'au combat internationaliste et au soutien à la lutte des sans papiers, les 346 articles publiés depuis trois ans témoignent de l'intensité des campagnes de notre section.


Rejoignez la Jeunesse Communiste pour mener le combat contre le capitalisme !

 

http://img535.imageshack.us/img535/6892/blogp.jpg


Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Blog - NTIC
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 21:53
Je vous l'accorde, il faut bien que les artistes puissent acheter leur pain quotidien, on ne peut pas vivre d'amour et d'eau fraîche, il faut que nos artistes préférés continuent à faire de la musique et des films (et encore, un musicien gagnerait assez d'argent de ses concerts pour mener une vie normale, voire aisée, tandis que les films sont souvent rentabilisés en salle...) mais le problème est que la loi est une aberration, en voci la preuve.

 


Premièrement, quand son accès à Internet sera coupé, l'internaute devra continuer à payer quelque chose à laquelle il n'a plus accès. Ce qui, pour moi, est une double peine... N'est-ce pas notre ami à tous, notre bon Président qui avait déclaré la « suppression de la double peine » il y a quelques temps ? (Suppression que l'on attend toujours...) Et, grande première pour notre belle justice, ce sera à l'accusé de fournir les preuves de son innocence ! Serait-ce les prémices d'une américanisation de notre Justice ?

 

Ensuite, les relevés d'identité des indélicats téléchargeurs se feront à partir des adresses IP relevées par des organismes privés. Plusieurs choses me chiffonnent là-dedans :

  • Des organismes privés ? Quelqu'un contrôlera-t-il leurs relevés ou il faudra que le juge qui décidera de la coupure prenne pour argent comptant tout ce qu'ils disent ? Vous voyez ce que je veux dire quand je dis qu'il y aura deux ou trois « erreurs malheureuses » ? En tout cas, je ne sais pas comment vous appelez ça, mais pour moi, c'est du foutage de gueule !
  • Des adresses IP ? Voilà encore une démonstration de l'incompétence de nos dirigeants quand il s'agit de Nouvelles Technologies ! N'importe qui, après une explication de cinq minutes consistant en substance à « Clique sur le gros bouton, entre l'adresse IP à usurper » peut s'adonner sans retenues aux joies de l'IP Spoofing et ainsi faire accuser son patron à sa place. De plus, nombre de réseaux Wi-fi sont encore « sécurisés » avec une clef WEP, clef qui peut-être trouvée en un instant grâce à une quelconque recherche de type « cracker WEP » sur Internet. Quelle ne va pas être la surprise de Mme Michu quand sa connexion va être coupée ! Mme Michu ne sait peut-être pas que son Modem-Routeur envoie un signal Wi-fi ! Ce à quoi Christine Albanel, alors Ministre de la Culture répond par une nouvelle connerie en inventant le « délit de négligence caractérisé » condamnant Mme Michu car son installateur de Box n'y connaît rien !

     

Heureusement, notre Gouvernement a entendu le Peuple et a trouvé une solution pour les petites gens : payer une entreprise privée ! Oui ! Vous avez bien entendu : encore payer au privé ! Aujourd'hui, il est question d'acheter un logiciel-espion, un mouchard « Labellisé Hadopi » et de l'installer sur son PC. Mais alors là, ça m'emmerde un peu quand même ! Pourquoi ?
  • Tout d'abord, le logiciel espion ne sera disponible que sous Windows alors même que l'Assemblée Nationale et la Gendarmerie utilisent une distribution Linux ! Alors on pourrait se dire qu'en fait, puisque l'on n'aura aucun moyen technique de prouver notre innocence, on sera systématiquement déclaré non coupable... mais que nenni ! Les utilisateurs de Linux et de Mac sont forcément des délinquants ou de sales anarchistes, c'est bien connu ! (Ben oui, parce que l'on refuse l'hégémonie de Windows on ne peut pas être des gens fréquentables...) Et puis ils n'ont qu'à utiliser Windows comme tout le monde !
  • Ensuite, pour enregistrer ce que je fais, mon Windows ET le logiciel devront être lancés. Or, comment je peux prouver que pendant une période de « trou » de mon historique (pouvant être provoquée soit par l'arrêt de mon PC ou du logiciel espion !), mon ordinateur n'était pas allumé et que je n'avais pas juste arrêté le mouchard afin de gagner en performance sur ma vieille machine ?

     

  • Posons-nous aussi des questions sur notre vie privée ! Avez-vous envie qu'un technicien découvre que vous êtes fan de catch dans la boue féminin ?
On peut aussi remarquer l'autisme de Christine car si elle avait demandé les avis de deux ou trois experts en informatique, elle aurait appris qu'un logiciel, ça se cracke (C'est à dire qu'un petit malin va décomposer le « .exe » pour en faire une sorte d'OGM afin que le programme fasse des actions non prévues...). De plus, ce logiciel va certainement être bâclé au niveau sécurité afin qu'il puisse sortir avant la mise en application fin 2010 de l'Hadopi... Donc il suffit qu'un Chinois ou un Russe (les plus balèzes en matière de cyber-armes) découvre une faille dans le mouchard bâclé pour arriver à prendre le contrôle de 10 Millions d'ordinateurs français ! Et ne me dites pas qu'il ne faut pas croire qu'ils en soient capables ! Ils le sont ! Les Russes ont réussi à rendre les services militaires Géorgiens inopérants et à paralyser toute l'Estonie juste grâce à des attaques par Internet ! Et 10 Millions d'ordinateurs sous le contrôle d'une personne, c'est aussi un très grand danger pour les autres pays puisqu'ils peuvent servir à attaquer d'autres personnes !

 

Interrogeons-nous aussi sur la façon dont la loi est passée : une première mouture avait été censurée par le Conseil Constitutionnel. Qu'à cela ne tienne ! Notre « Grand Patron » qui a, on le sait, tous les droits veut absolument mettre les pieds dans le dernier espace de liberté qu'est Internet afin de réaliser son plus grand fantasme : le contrôle quasi absolu de l'Information.

 

 

undefined Pétition contre la loi Hadopi, pour un véritable partage culturel.


Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Blog - NTIC
commenter cet article
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 17:28
Utiliser les logiciels libres : un geste militant
 
Comme nous le mentionnons en haut de page, ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, logiciel libre !

400px-Linux-tux-cccp.jpgUn Logiciel Libre est un programme informatique distribué sous une licence particulière qui autorise et garantie quatre libertés :

- La liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages
- La liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à vos besoins (pour ceci l’accès au code source est nécessaire)
- La liberté de redistribuer des copies (donc d’aider votre voisin)
- La liberté d’améliorer le programme et de publier vos améliorations, pour en faire profiter toute la communauté (pour ceci l’accès au code source est nécessaire)

 
 

Les logiciels libres sont développés par des personnes qui s’associent pour faire un travail en commun. Cette association n’est pas motivée par l’idée de profit captif (garder son invention pour soi et faire payer ceux qui veulent y accéder) mais par celle de partage : faire profiter au plus grand nombre du résultat d’un travail en commun.

 

Les communautés en ligne et l’expression non marchandes des compétences citoyennes constituent une institution informelle mais fondamentale de la société de la connaissance. Elle peuvent préfigurer une autre organisation sociale, fondée sur le communisme informationnel et la gestion démocratique des moyens de productions.

 

Avec l’échange des fichiers sur les réseaux de pair à pair, avec le mode de développement des logiciels libres, avec l’apparition de contenus partagés et enrichis en permanence par des citoyens acteurs, le réseau révèle au plus profond du corps social l’envie de partage et le goût du don, anesthésiés par l’économisme obsessionnel de la sphère marchande.

 

Les communautés du libre sont singulièrement une démonstration originale de la pertinence et de la possibilité de formes de dépassements des rapports marchands tels que les structure la société capitaliste, une démonstration pratique que des modes de production basé sur la mutualisation, le partage et l’entraide donnent des résultats concrètement plus performant que ceux de la "concurrence libre et non faussée" et de la privatisation du capital. JC Seclin, Templemars, Vendeville,Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne,Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt,Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,  

Repost 0