Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 14:10
  Traité de Lisbonne
Riches 1 - Les autres 0
 
arton172-de658.jpgLa droite et le patronat imposent un soi-disant mini traité qui n'est plus du tout dangereux. La vérité est tout autre :
Tous s'accordent pour dire qu'il reprend les principes du TCE rejeté en 2005. Même l'auteur de ce dernier, Mr V. Giscard D'estaing ajoute : “les gouvernements se sont ainsi mis d'accord sur des changements cosmétiques à la constitution pour qu'elle soit plus facile à avaler”.


De plus ce nouveau traité comporte de nouveaux dangers :


- Non content de choisir un monastère comme lieu de ratification finale du traité, l'Europe reconnait désormais le rôle de toutes les églises comme institutions ayant joué un rôle positif dans l'émancipation des peuples.
- Il sera désormais possible à d'autres grandes puissances, comme les états-unis, d'accéder aux informations personnelles des européens, alors que ces informations étaient protégées jusqu'alors.
Enfin, il faut signaler la présence nouvelle de nombreuses tournures sournoises censées nous faire croire que le texte est fondamentalement différent du TCE, alors que c'est faux : “ concurrence libre et non faussée ” devient “ concurrence libre ” et “ concurrence non faussée ” deux pages plus loin. De plus, ce “ MINI-traité ” (152 pages, 294 articles, 356 amendements) est illisible en lui-même car se référant sans cesse aux traités précédents.

Le processus de validation de ce copié-collé du traité de 2005 rejeté par referendum, débutera le 4 février par un vote en congrès (assemblée nationale + sénat), sans repasser devant le peuple. Il nous faut exiger tous ensemble un nouveau referendum, car on ne peut pas nous imposer ce que nous avons rejeté trois ans plus tôt. Pour cela nous soutenons, les élus communistes qui sont pour l'instant les seuls représentants du peuple à exiger un référendum : leur proposition de loi (le DATE) allant dans ce sens a été rejetée de justesse à l'assemblée nationale suite à la pression de la majorité présidentielle et d'une partie du PS (160 contre, 146 pour).

Mais alors, QUE FAIRE ?

Le référendum c'est possible !
- Signer les pétitions en faveur du référendum : si 1 million de signatures sont réunies avant le mois de février, le gouvernement sera obligé de revenir sur sa décision.
- Interpeller votre député : si 2/5 des parlementaires votent NON aux modifications de la constitution française (afin d'apliquer le traité) le 4 février.
- Soutenir le PCF par la mobilisation et le vote lors des élections municipales et cantonal en mars, c'est défendre l'Europe des peuples, par le peuple et pour le peuple.
- Adhérer, devenir militant du Mouvement des Jeunes Communistes pour COMBATTRE

L'EUROPE BOURGEOISE (celle que nous connaissons) :

- Une économie toute puissante et sans gardes-fous, dirigée par le seul profit individuel ; et qui est le seul et unique moteur de la construction européenne.
- Pas d'europe politique : la seule et unique institution europeene élue par les peuples, le parlement europeen, ne dispose d'aucun pouvoir et est à la merci de la commission européenne non élue. De plus la banque central européenne qui fixe de nombreuses règles qui influent sur le quotidien des gens est placée hors de tout contrôle politique.
- Pas d'europe sociale : aucun RMI, ni de SMIC, ni service public, et encore moins de sécurité sociale européenne. Une charte des droits fondamentaux, fondamentalement vide. Ne parlons pas du droit des femmes, il n'est jamais fait mention du droit universel à l'IVG.
- Pas d'europe environnementale : le principe de libre échange des marchandises est prioritaire sur les lois environnementale (défendons l'environnement à condition de ne pas toucher à nos profits).
c'est ça, l'europe du capital !

- Pour tout ce qui relève des questions militaires, l'Europe est entièrement dépendante de l'OTAN et du voisin états-uniens. L' existence dans ce contexte, d'un ministre des affaires étrangère européen, empêchera les peuples de s'opposer aux guerres impérialistes.
- Désormais l'Europe aura toute latitude pour intervenir militairement à l'étranger “ si ses sources d'approvisionnement énergétiques sont menacées ” grâce à un ajout récent d'Angela Merkel.

L'EUROPE DES PEUPLES (Celle que nous voulons) :


- Il faut harmoniser par le haut les acquis sociaux européens. Les questions sociales et humaines doivent être les piliers centraux de la construction européenne et non le marché ou le capital. En conséquence les réformes sociales ayant fait leurs preuves en europe doivent être appliquée à toutes l'europe. On peut ainsi imaginer une sécurité social à l'échelle européenne, une durée maximun de la journée de travail, la création d'un SMIC et d'un RMI européen ...
- Europe des peuples : solidarité plutôt que concurrence, harmonisation plutôt que régression, réponse aux besoins plutôt que profits, « jumping social » plutôt que « dumping social ».
- les instances européennes élues démocratiquement (et qui sont donc représentatives des peuples) , à savoir le parlement européen, doivent voir leurs pouvoirs renforcés au détriment de ceux de la commission européenne qui doit disparaitre.
- Une politique de service public, afin de satisfaire aux besoins des européens en énergie, en eau, en services postaux ... Et la création de nouveaux services : crèches, logements, transport. Le service public est le seul garant de l'intérêt général car aux lieu de ce placer dans une dynamique de concurrence avec d'autres services ; son unique objectif est l'amélioration des services collectifs de la société.


Retrouvez le tract au format PDF ICI

Les promesses de la droite : des mensonges !
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JACQUES 05/02/2008 17:29

Coucou de Vitrolles, la lutte continue