Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 22:32
Ne les oublions pas !



La lutte continue : Tous les mercredis, 18h : place de la république
Articles sur les sans papiers : ici
Repost 0
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 09:56
Grand concert de soutien et de résistance
POUR la régularisation,
CONTRE les expulsions des sans papiers
Mettons le préfet du Nord sous vigilance !

Rendez vous le dimanche 30 septembre à partir de 15h, place de la république à Lille
Avec : Mon côté Punk, Loïc Lantoine, Les Blaireaux, Marcel et son Orchestre, Axiom, MAP.


 
GET UP, STAND UP ! De rock en rap, de chanson en slam... pour un dimanche après-midi de résistance festive et militante. La scène musicale du Nord se mobilise avec le Comité des Sans Papiers 59 et ses soutiens contre les expulsions et pour la régularisation des sans papiers. Suite à la grève de la faim menée cet été à Lille, le préfet du Nord s'est engagé à un réexamen bienveillant de leur situation d'ici la fin du mois de septembre. Nous attendons toujours la régularisation des 56 grévistes et le retour des 14 expulsés vers le Maroc et la Guinée.
 
Plus que jamais la lutte continue !
 
Rens. concert : Tel. 03.20.40.09.74


Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
JC Seclin, Templemars, Vendeville,Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne,Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt,Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,
Repost 0
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 12:17

DES ARRESTATIONS CIBLEES POUR SE VENGER !

QUE FAIT LE PREFET DE L’ETAT DE DROIT ?!

MOBILISATION GENERALE LE DIMANCHE 23 SEPTEMBRE AU TGI DE LILLE A 10H !

 

Mohamed Bangoura et Ibu Touré, militants sans papiers du CSP59 ont été arrêtés le jeudi 20/09/07 à 11h. En vélo, ils croisent sur la rue Colmar une voiture de Police qui fait demi tour à vive allure, les obligent à laisser leurs vélos sur place avant de les embarquer pour la PAF et ce matin à 11h ils sont placés en détention à Lesquin.

Tous les deux ont construit leurs dossiers durant 3 ans, et BANGOURA Mohamed a été annoncé régularisé par le Secrétaire Général Adjoint de la Préfecture dans la liste remise le 21 juillet 07. Dans cette perspective Mohamed est même convoqué pour entretien par la Préfecture le 31 juillet 07.

Mohamed est victime d’un blocage de son dossier pour des raisons « politiques ». (Celui-ci est adhérent du Parti Communiste Français!) Cela a été le cas de Saïdi Kader, gréviste de la faim régularisé, qui avait été mis dans l’avion le 18 juin 07 avant que le Tribunal de Créteil ne le libère après son refus et la protestation citoyenne et républicaine des passagers du vol pour Alger. C’est le cas de Cissé Khaïraba, gréviste de la faim, qui se retrouve aujourd’hui en attente de la réponse favorable après « examen avec bienveillance » du Préfet sur les cas des grévistes.     

Son arrestation et celle d’Ibu TOURE illustrent un acharnement vengeur du Préfet qui, décidément, digère mal son échec contre la 14éme grève de la faim qu’il a fomenté et l’échec de son projet machiavélique d’écraser le CSP59.

Le cas de Meskin Athmane est une autre preuve de ces pratiques préfectorales d’un autre âge. Celui ci est en France depuis 1993. Le 17 novembre 2004 son dossier est présenté à la rencontre mensuelle, il fournit à la demande de la préfecture une attestation d’apprentissage de la langue française de l’association la Clé ; le 11 mai 2005 sa décision de régularisation est annoncée par le Secrétaire Général de la Préfecture. Aujourd’hui pour se venger de la résistance des grévistes de la faim, il est expulsé au Maroc.  

Ces arrestations ciblées sont un détournement de l’état de droit parce qu’elles obéissent non à la loi même dure et inhumaine de Sarkozy/Hortefeu, mais procèdent de la volonté liberticide affichée du Préfet de se venger  et de contraindre les sans papiers à la clandestinité. La Préfecture du Nord utilise tous les moyens, y compris les plus perfides, les plus honteux, les plus intolérables pour vider les manifestations hebdomadaires du mercredi à 18h Place de la République des sans papiers. Ces arrestations confirment les informations nombreuses selon lesquelles les sans papiers subissent en Préfecture du Nord le chantage suivant : « ne venez plus au CSP59, n’allez plus aux manifestations et vous serez régularisés ».

Il y a donc une « nouvelle loi » inventée de toute pièce par le Préfet du Nord : pour être régularisé en Préfecture du Nord, il faut donc céder à ce chantage d’Etat qui bafoue les règles élémentaires de base de toutes démocraties. La Préfecture du Nord ne s’embarrasse même plus des exigences républicaines de l’état de droit, des droits de l’homme.

L’obsession de rendre invisible les sans papiers l’amène même à cacher le Secrétaire Général Adjoint de la Préfecture – pourtant toujours là en fonction - lequel est justement celui là même qui a annoncé les décisions de régularisations.

Faire la chasse aux annoncés régularisés qui agissent à visage découvert parce qu’ils, elles exercent leur droit constitutionnel de manifester, voilà à quoi est réduit la Préfecture du Nord dans sa fuite en avant arbitraire revancharde.

Annoncer des régularisés aux responsables des commissions juridiques du CSP59, de la Ldh, du Mrap, de la Cimade pour ensuite trahir la parole donnée et la travestir pour faire du chantage aux sans papiers, telle est l’affligeante pratique de la Préfecture du Nord.

Avec de telles forfaitures répressives de la préfecture, que peuvent valoir les promesses écrites aux grévistes de la faim « d’examen avec bienveillance sur la base des critères » DELARUE ?! L’objectivité que requiert cet engagement du Préfet n’est-elle pas déjà souillée de la subjectivité rancunière qui se manifeste dans ces arrestations ciblées, ces chantages sans scrupules et ces prises en otages comme le sont Mohamed Bangoura, Ibu Touré, Fofana Mamadou et avant eux Meskin Athmane, Diaby Lamine (convoqué), Miloud El Jabri (convoqué) déjà expulsés?!

Contre ces atteintes liberticides, contre ces pratiques d’horreurs anti-républicaines incroyables, intolérables, soyons nombreux au TGI pour dire : - le Préfet doit respecter l’état de droit – le Préfet doit cesser de dévoyer les pouvoirs que lui confère la République à des fins inavouables et honteuses – le Préfet doit arrêter de confondre l’Etat, ses valeurs, ses principes  et l’instrumentalisation de l’Etat à des fins de vengeance personnelle pour faire payer l’échec de son plan d’écraser la grève de la faim et le CSP59 –

Fait à Lille le 21/01/07



SAMEDI 29 SEPTEMBRE 07 A 14H, MANIFESTATION, PLACE DE LA REPUBLIQUE  A LILLE

 

DIMANCHE 30 SEPTEMBRE A 15H : CONCERT

 PLACE DE LA REPUBLIQUE A LILLE
JC Seclin, Templemars, Vendeville,Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne,Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt,Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries, 
Repost 0
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 09:30
Communiqué de presse du MJCF Nord
Mouvement des Jeunes Communistes de France
Fédération du Nord
Un immigré régularisé,
membre du PCF, en centre de rétention
 
Mohamed BANGOURA, membre du Parti Communiste Français de longue date, annoncé comme régularisé par le Secrétaire Général Adjoint de la Préfecture dans la liste remise le 21 juillet 2007, est en centre de rétention à Lesquin depuis jeudi. Il passe demain devant le tribunal à Lille.

Nous dépassons désormais le combat traditionnel des sans-papiers puisque, nous insistons, Mohamed est sur le point d'être en situation régulière. Il a cependant commis un crime odieux : il a emprunté, en vélo, une rue à sens unique dans le mauvais sens.

Nous sommes inquiets, car des milliers d'enfants de France pourraient ainsi se retrouver en centre de rétention... Il est temps de redevenir sérieux. Y a t-il, en France, tellement peu de problèmes, que la police doive se mettre à arrêter des individus sans aucune raison? Ou bien est ce qu'il a fallu arrêter un militant acharné de la cause des sans papiers, par ailleurs communiste?
C'est en effet le deuxième communiste arrêté par la police ce mois-ci dans le Nord. Le même jour, Ibu TOURE, autre animateur du CSP 59, s'est également fait arrêter. Arrestations ciblées?

Comme nous l'avons déjà dit dans des communiqués précédents, la présence de sans-papiers en France est une aubaine pour les capitalistes, car elle permet de mettre en concurrence déloyale une main d'oeuvre corvéable à merci et une main d'oeuvre française et protégée. Nous réclamons les mêmes droits pour tous les salariés.
Mais ici, c'est davantage encore l'arbitraire et l'autoritarisme (ou tout simplement, ici, le ridicule) du nouveau régime au pouvoir que nous dénonçons. Ils n'atteignent pas la motivation des militants communistes. Au contraire, ils nous renforcent dans notre combat quotidien.

Lille,
Le 22 septembre 2007

JC Seclin, Templemars, Vendeville,Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne,Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt,Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,
Repost 0
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 21:07
Communiqué de presse du MJCF Nord
 
Mouvement des Jeunes Communistes de France
Fédération du Nord
Un militant jeune communiste sans-papier
arrêté par la police


Ce jour, Saïd YAMANI, membre du Mouvement des Jeunes Communistes de France et responsable du Groupe MJCF de Roubaix, a été arrêté par la police française.
Les jeunes communistes du Nord ont été de toutes les mobilisations de sans-papiers depuis juin.
Nous déplorons aujourd'hui l'arrestation d'un des nôtres, comme nous condamnons chaque arrestation de sans-papier.

A l'heure où le régime prétend honorer la mémoire de Guy Môquet, jeune communiste résistant, les forces de l'ordre arrêtent un autre jeune communiste.

Les travailleurs n'ont pas de frontières. Les mêmes qui, ici, veulent expulser Saïd et ses compagnons sont ceux là même qui écrasent l'Afrique et le reste du Tiers Monde sous la dette, ceux là même qui exploitent les ressources de la planète entière.

A ce titre, l'ennemi des salariés français et celui des sans-papiers est le même.

L'arrestation d'un militant communiste ne peut être que semence de nouveaux progressistes, car notre peuple en a assez de tant de barbarie alors que les contre-réformes pleuvent sur notre pays.

Lille,
Le 12 septembre 2007
 
   
JC Seclin, Templemars, Vendeville,Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne,Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt,Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,
Image Hosted by ImageShack.us
Repost 0
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 11:49

J'Y SUIS, J'Y RESTE, J'Y VOTE

 

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

CONTRE LA LOI CESEDA, RÉGULARISATION DE TOUS LES SANS-PAPIERS, 

DROIT DE VOTE ET D’ÉLIGIBILITÉ DES RÉSIDENTS ÉTRANGERS!

 

Après la Constitution européenne voulant instituer une Europe-forteresse, Après l’État d’urgence, où Sarkozy a expulsé des jeunes étrangers pourtant en situation régulière, Après le CPE, la Loi dite d’égalité des chances, où la volonté de précariser tous les jeunes a été affirmée, Voici la Loi Ceseda ou comment précariser, marchandiser et déshumaniser les migrants !

 

Ce sont les nouvelles cibles de la droite au pouvoir. Or, quand on s’attaque aux migrants, c’est toute la société ue l’on met en danger !!!

 
Précarités, expulsions, suspicion, racisme, rejet : nous ne voulons pas de cette France de Sarkozy !Contre la Loi relative au code d’Entrée et de Séjour des Étrangers et du Droit d’asile (dite Ceseda), pour la régularisation de tous les sans-papiers, le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers :

 

MOBILISONS-NOUS!!!

La loi CESEDA en trois points :

1- Instaurer une immigration rentable et jetable

La france va désormais pouvoir trier et choisir parmi les « candidats » à l’immigration :

 

" Une main-d’oeuvre sous-payée et sans aucun droit. Quand les besoins de l’économie capitaliste le demandent, on va chercher des personnes fuyant la guerre ou la misère. Et quand on n’en a plus besoin, on les jette dehors ! Concrètement : Contrat de travail = carte de séjour. Tu perds ton job, tu gagnes une place dans un charter !

 
" Une élite, la crème de la crème des « candidats » à l’immigration. Concrètement, c’est le pillage des cerveaux! On enlève aux pays du Sud, leur plus grande richesse : leurs intelligences ! Elles serviront à enrichir les pays du Nord qui exploiteront encore plus le reste du monde !

 

2 - Détruire les valeurs et les droits fondamentaux à la personne humaine

 

" Durcissement des conditions de regroupement familial. Les migrants n’ont-ils pas le droit de vivre en familles ? Avec leurs maris, leurs femmes, leurs enfants ?

 

" Durcissement des conditions du Droit d’asile : la France n’accueillera presque plus de réfugiés politiques, des personnes qui fuient les guerres et les dictatures.

 
" Organisation des traques systématisées : la chasse humaine est ouverte ! Les expulsions de toutes les personnes vont se faire à tour de bras sans regarder qui ils sont, où on les envoie…

 

3 - Formaliser encore plus le racisme.

La Loi Ceseda instaure un « Contrat d’accueil et d’intégration républicaine » obligatoire. C’est une obligation à formation civique et linguistique , mais aussi une évaluation arbitraire de l’engagement et des résultats des immigrés. Quelqu’un va «évaluer» si les migrants ont réellement l’intention de s’adapter à la France, et donc de renier qui ils sont, leurs cultures, leurs langages, leurs valeurs…

 

La France serait-elle trop belle pour ne pas mériter l’apport singulier et spécifique de chaque femme et de chaque homme???

 

L’accueil des migrants doit se faire dans de bonnes conditions : partager et échanger ! Partager la langue française, échanger les cultures du monde, les savoirs et les savoir-faires pour s’enrichir mutuellement.

 
Durcissement des conditions de regroupement familial. Les migrants n’ont-ils pas le droit de vivre en familles ? Avec leurs maris, leurs femmes, leurs enfants ?

 

Pour une citoyenneté de résidence

Droit de vote et d’éligibilité des Résidents étrangers !

Par leur travail, les migrants contribuent à la vie économique de notre pays. Par leur présence, ils enrichissent largement la vie sociale et culturelle.Par leurs activités et leurs expériences, ils alimentent la vie politique.

 

ET ILS N’AURAIENT PAS LE DROIT DE VOTER ET D’ÊTRE ÉLU-E-S ???

 

La négation de ces droits est une injustice insupportable que les jeunes, les étudiants communistes, et d’autres, veulent combattre. Nous voulons vivre dans un pays d’égalité et de justice, dans un pays de la démocratie et de la citoyenneté.

 

Chacun, là où il vit, doit pouvoir prendre les décisions qui le concernent!

 

Migrants et non-migrants, nous devons participer à la vie politique pour donner notre avis et peser sur les choix. Bien sûr, nos dirigeants politiques semblent être sourds aux revendications du peuple de France exprimées plusieurs fois dans les urnes et dans la rue. Mais ils ont déjà peur, et plus nous serons nombreux à s’impliquer, à voter, plus nous pourrons renverser le pouvoir ! Et les migrants, parce qu’ils vivent ici, avec nous, à nos côtés, parce qu’ils nous apportent beaucoup doivent pouvoir voter et être éligibles !!! La droite les traite comme du bétail. Elle cherche à les déshumaniser.

 
Obtenir le droit de vote et d’éligibilité serait reconnaître enfin qu’ils sont citoyens à part entière ! Ce serait une victoire dont la portée dans les têtes des gens serait immense. Diverses personnalités politiques s’étaient engagées à accorder ce droit fondamental aux résidents étrangers, parmi lesquelles Chirac. Qu’attend-il pour mettre en place le droit de vote ?! Rafraîchissons-lui la mémoire et exigeons ce droit !

 

Les idées reçues tuent, TUONSLES!!!

1. «LA FRANCE NE PEUT PAS ACCUEILLIR TOUTE LA MISÈRE DU MONDE! »

- La question n’est pas là. La question est de laisser un vrai choix aux populations de rester ou partir de leurs pays, il faut lutter contre la misère, la guerre et contre l’exploitation à travers le monde.

 

- Ca suffit !!! Étrangers = misère ??? Cette assimilation est insupportable. Que font Elf, Total… en Afrique et dans les pays du Sud si ces derniers sont si pauvres ??? Les pays du Nord ont-ils toutes les ressources naturelles, les matières premières telles que le pétrole, le gaz… qu’ils vont piller là-bas ???

 

- Le monde a besoin des savoirs et des savoir-faire du monde entier. C’est comme ça et pas autrement que nous construirons le progrès de chacun et de tous.

 

- Ce n’est pas avec la loi Ceseda, avec des logiques d’exploitation et de rejet hors des frontières que l’on éradiquera la misère dans le monde.

 

Les jeunes communistes veulent une France qui accueille dans de bonnes conditions les migrants. Une France qui pèse de tout son poids pour que les relations entre le Nord et le Sud ne soient plus des rapports de domination. Chaque pays doit pouvoir jouir de ses richesses et les partager !

 

2. « LES IMMIGRÉS VIENNENT NOUS PRENDRE NOS EMPLOIS, NOS FEMMES, INSTAURER L’INSÉCURITÉ, DÉTRUIRE NOTRE IDENTITÉ NATIONALE ET NOS VALEURS»

 

- Le chômage, ce n’est pas à cause des migrants ! Ce sont les politiques des capitalistes mises en place en France et dans le monde qui créent le chômage de masse, les différentes formes de précarité. Bien souvent, les migrants occupent des emplois sous-payés, pénibles que les autres salariés ne veulent pas faire.

 

- Les migrants ne sont ni des voleurs ni des violeurs !

 

- L’insécurité, c’est Sarkozy qui la fait vivre ! Ne sait-il donc pas que politiques sécuritaires et paix ne font pas bon ménage? Que lois liberticides et non violence ne peuvent vivre côte à côte ? !!!

 
- Quant à notre identité nationale et nos valeurs, cela fait bien longtemps qu’elles sont battues en brèche. C’est en refusant à toutes les identités, les cultures, les philosophies de vivre ensemble qu’on détruit notre identité nationale. Car être Français aujourd’hui, c’est être riche de la diversité des personnes qui vivent en France!

 

PROPOSITIONS CONCRÈTES:

" Annulation de la dette des pays du Sud

" Réorientation et réorganisation profonde et radicale de l’OMC (Organisation mondiale du commerce). Elle doit être soumise à la démocratie et donc à la volonté des peuples du monde. Ses directives économiques sont invivables et détruisent des pays entiers: ça suffit!

" Donner plus de moyens à l’ONU et démocratiser ses instances. Il faut lui donner plus de pouvoirs et plus de moyens pour lui permettent de faire appliquer ses résolutions.

" Création de centres d’accueil des migrants qui soient réellement accueillants!!! Avec hébergement de qualité, apprentissage de la langue et des lois françaises, aides matérielles pour subvenir à ses besoins, aides psychologiques pour surmonter la déchirure avec son pays d’origine, surmonter les traumatismes liés à la guerre, la dictature ou la misère.

" Décoloniser l’imaginaire et repenser le monde sans préalable civilisationnel : il faut arrêter de penser la France dans le monde mais bien penser la France comme un monde!!!



article.gif
Article sur l'immigration :
Racisme et stigmatisation, les armes à diviser de la classe capitaliste. ICI
Catégorie sur les sans papiers
: ici
Repost 0
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 01:18
Mercredi 29 Aout 2007
Place de la république
Solidarité avec les sans papiers

Image Hosted by ImageShack.us
A partir de 14h
Concerts de groupes locaux : Slam, musique latino américaine, Hip hop, Capoeira..

Dès 18h

Information sur l'actualité du mouvement des sans papiers suivi de la traditionnelle mais non moins importante Manifestation

A partir de 20h

Concert du groupe M.A.P : Ministère des Affaires Populaires


JC Seclin, Templemars, Vendeville,Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne, Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt,Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,
Retrouvez nos précédents articles sur le mouvement des Sans papiers ici
Repost 0
22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 01:22
Communiqué de presse du MJCF Nord
Mouvement des Jeunes Communistes de France 
Fédération du Nord
LES RAFLES DOIVENT CESSER !
 

Depuis juin, un grand nombre de sans papiers nordistes se sont mis en grève de la faim face à la remise en cause des accords Delarue de 2004. Expulsés scandaleusement de la Bourse du Travail de Lille, ils campent depuis devant des hôpitaux, dans des conditions indignes de notre pays. On leur a même refusé le droit élémentaire de tout être humain puisqu'un certain nombre d'eux, à plus de soixante jours de grève de la faim, se voyaient toujours refusés l'hospitalisation.

Les jeunes communistes du Nord sont profondément choqués par les rafles qui ont eu lieu ce matin. Des arrestations aussi massives de sans-papiers (au nombre de quarante deux!) n'avaient pas eu lieu depuis longtemps. Nous déplorons ces arrestations. Un sans-papier membre du MJCF Nord en a été victime. Le ministre Hortefeux avait-il besoin de cette opération pour atteindre ses fameux quotas?

A Roubaix, à Lille, à Tourcoing, à Valenciennes, nous étions aux côtés des grévistes de la faim. Nous continuons de les soutenir, comme toutes les revendications légitimes avancées par leurs organisations représentatives, et en premier lieu le respect des accords Delarue de 2004. L'escalade répressive doit cesser.

Nous sommes profondément indignés par les méthodes du gouvernement qui, le lendemain de la nomination d'un médiateur, organise des méthodes dignes d'un État de non-droit. Nous considérons qu'au bout de plus de 60 jours de grève de la faim, les sans-papiers en lutte ont bien assez fait preuve du degré de sacrifice dont ils sont capables pour réaliser « l'intégration » que la droite vante tant. Si le gouvernement ne procède pas à des régularisations massives, la France entière aura des décès sur la conscience. Ne permettons pas ça.


Nous sommes fiers des signes de sympathie que nous ont envoyés des salariés, des habitants des quartiers populaires de toute la région. C'est en effet contre le même système que les salariés avec ou sans papiers se battent. C'est le même capitalisme qui écrase l'Afrique, expulse les sans-papiers et exploite les travailleurs du monde entier. Nous appelons la population civile à se rendre massivement aux rassemblements organisés partout dans notre département, notamment au rassemblement quotidien à 18h, place de la République.

Valenciennes, le 21 août 2007
JC Seclin, Templemars, Vendeville,Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne, Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt,Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,
Image Hosted by ImageShack.us
Repost 0
22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 00:55
Sans papiers de Lille 
Historique d'une lutte pour la dignité

 
1996 : Création du CSP 59. Chaque semaine depuis cette date, les sans papiers manifestent dans les rues Lilloise pour obtenir leur régularisation, un droit à la dignité.


17 juin 2004 : accord entre la préfecture et le CSP59 trouvé après la grève de la faim de l'été 2004 et destiné à éviter les crises entre le CSP et la préfecture.


2004 => 2007 : En vue d'une régularisation, des centaines de sans papiers ont complétés leurs dossiers administratifs à la demande de la préfecture. Certains ont fournis et refournis les papiers nécessaires mais les dossiers trainent...


5 mars 2007 : Rupture unilatérale et brutale par la préfecture des accords Delarue de 2004. Des sans papiers anoncés régularisés depuis plusieurs mois ne sont en réalité jamais titulaires de permis de séjour et sont contraints à rester dans la clandestinité.


Mi avril => Mi juin : série d'occupations.
Devant la rupture des accords Delarue par la Préfecture, les sans papiers décident d'une série d'occupations pour faire passer un message à la population et aux élus.
Occupation de la Mairie UMP de lambersart
Occupation du Medef
Occupation à deux reprises de la fac de droit
Occupation à deux reprises de l'espace international


15 juin : 6e et dernière occupation qui se solde par 60 arrestations dont 3 reconduite à la frontières de sans papiers en cours de régularisation. Une mobilisation acharnée permettra aux trois sans papiers de rester en France.
Depuis le centre de rétention de Lesquin, les sans papiers arrêtés sont poussés dans leur ultime retranchement et démarrent une grève de la faim.


27 juin : 14 nouvelles arrestations de sans papiers devant la gare Lille Flandres lors d'une distribution de tracts. Entre temps, La plupart des sans papiers arrêtés sont libérés et continent chez eux leur grève de la Faim.


13 Juillet :
Alors que les sans papiers se rendent au CHR pour effectuer des prises de Sang, les CRS et la PAF lancent une interpellation massive des sans papiers et des soutiens.


25 juillet : Les sans papiers décident l'occupation de la bourse du travail pour rendre publique cette grève de la faim


1e Aout
: Deuxième rafle. 32 véhicules de CRS encerclent la bourse du Travail et évacuent tout le monde par la Force.  Des sans papiers sont évacués vers Toulouse et Rennes.
Au delà de l'horreur que nous inspire l'arrestation forcée de grévistes de la faim, nous condamnons sans appel l'entrée de la police dans des locaux syndicaux. Ces locaux appartiennent aux salariés, aux salariés du monde entier. Ils sont le symbole de la défense des libertés démocratiques. Ces événements déshonorent notre pays alors que nous venons de commémorer la rafle du Vel d'Hiv'.

14 aout : Le préfet propose un plan de sortie de crise : Examen de 150 dossier, attribution d'un sauf conduit pendant l'examen du dossié, remise immédiate d'un titre provisoire pour les régularisés. Les sans papiers refusent de déposer les armes et continuent à réclamer la régularisation!

21 Aout : Troisième RAFLE. Alors que cela fait plus de deux mois que les premiers sans papiers sont en grève de la faim, on refuse de les soigner. Ceux-ci campent depuis plusieurs jours devant les portes des hopitaux de la région. Le préfet Canepa nous fait revenir aux heures les plus sombres de notre histoire en encourageant la delation et en promettant aux sans papiers faisant tomber les auteurs du "terrorisme intellectuel" un examen de leur dossier d'un oeil
bienveillant de la part de la préfecture. Dans le même temps, Brice Hortefeux, ministre de l'immigration, de l'intégration et de l'indentité nationale annonce un retard sur les objectifs de 25 000 reconduites à la frontière pour 2007.
Tôt le matin, une vaste opération policière est menée contre les sans-papiers grévistes de la faim installés devant différents hôpitaux de la métropole lilloise. Actuellement dans les locaux de la PAF, notre inquiétude est très forte sur leur sort.


Nous protestons vivement contre l’attitude de plus en plus répressive des services de l’Etat à l’encontre des "étrangers" définis au faciès et des sans-papiers grévistes de la faim, en particulier.

Nous affirmons notre pleine solidarité avec les sans papiers en grève de la Faim que nous accompagnons dans leur combat légitime pour la Régularisation.

A Amiens, un enfant grièvement blessé pour 6 mois de sursis.

Amiens. Un père enjambe la fenêtre pour échapper aux forces de l'ordre venues l'arrêter chez lui. Son gamin apeuré le suit, mais se blesse grièvement dans sa chute. Le gouvernement fait un geste. Cette famille tchétchène est autorisée à séjourner légalement durant 6 mois sur le territoire Français. Six mois, c'est surement le temps qu'il faudra au petit Ivan pour guérir de ses blessures physiques. Pour le reste, guérira-t-il un jour ? Six mois...et au sortir de l'hôpital, cet enfant vivra de nouveau avec la peur au ventre. Celle de voir ses parents arrêtés et reconduits à la frontière vers un pays qu'ils avaient toutes les raisons de fuir.
JC Seclin, Templemars, Vendeville, Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne, Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt, Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,
SSPAPIER.JPG
Repost 0
22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 00:31
Les sans papiers, victimes du capitalisme !

Depuis plus de 10 ans, le CSP 59 fait entendre la voie des sans papiers. Ces derniers battent le pavé chaque semaines, sans exception. Cette lutte, profondément humaniste et politique à connue une intensité plus ou moins forte mais depuis ces derniers mois, la tension est fortement montée. Suite aux récentes élections, les Sans papiers ont décidé d'une série d'occupations afin de porter leurs problèmes aux yeux de tous, notamment des responsables politiques. Devant une situation figée, poussés dans leur dernier retranchement, et harcelés par les services de police certains se sont mis en grève de la faim et sont victime d'une sévère répression. Retour sur la question des sans papiers.

Des hommes sans droits

Contrairement à certaines idées reçues, les sans papiers ne sont pas tous arrivés illégalement sur le territoire. Certains sont arrivés sans papiers mais d'autres le sont devenus au fur et à mesure des différentes lois : certains avaient des papiers avant la loi Debré de 1995, avant la loi Pasquoi de 1996, avant la loi Chevenement, et aujourd'hui : ils se retrouvent en situation irrégulière, à devoir se cacher et à accepter des boulots de misère pour survivre. En effet, ce qui caractérise avant tous les sans papiers c'est leur extrème précarité. Ces personnes travaillent pour la plupart mais subissent de plein fouet l'exploitation capitaliste. Le droit du travail, le salaire minimum, la durée légale du temps de travail sont pour eux des notions inconnues car ils n'ont pas de contrat de travail, pour le plus grand bonheur de leurs patrons. Ces travailleurs sont donc du pain béni pour le patronat qui dispose d'eux comme de vulgaires variables d'ajustement. A la moindre contestation, les patrons exploiteurs n'hésitent pas à avoir recours au chantage.

La précarité ne se trouve pas que dans la sphère travail mais est présente dans tous les secteurs de la vie. Il suffit parfois d'un contrôle pour devoir quitter ami, famille, et tous les liens construits depuis parfois plusieurs années pour être reconduit à la frontière afin de retourner picorer les miettes que les grands états coloniaux ont laissés aux pays du Sud ou pour retourner affronter l'horreur de la guerre ou des dictatures.
Etre sans papier c'est donc vivre dans la crainte. La clandestinité induit une exposition aux rafles dans la peur de tout devoir quitter d'un moment à l'autre.
La question des sans papiers est une question qui doit toucher chaque citoyen car c'est un combat profondément humaniste !
La régularisation des sans papiers serait un geste d'humanité. C'est offrir à ces personnes, le droit de vivre sans être caché, le droit à la dignité, le droit à la vie !


La question du capitalisme et de l'impérialisme.

Aujourd'hui et à notre grand regret, une grande partie des Français sont sceptiques devant la lutte des sans papiers. Après tout, ces hommes et ces femmes sont venus en France alors qu'il y a déja du chômage, que la crise du logement bat son plein..Ces sans papiers ne feraient donc qu'aggraver la situation déja difficile que connaissent les Français. Ces préjugès largement répandus résultent directement du matraquage médiatique des médias au service du capital. La classe dirigeante a trouvé avec les sans papiers un merveilleux bouc émissaire auquels ils peuvent imputer tous les maux de la société : délinquance, drogue, chômage.. Des personnalités se laissent même aller à parler de pédophiles, d'auteurs de mariage forcés, de terroristes en désignant les sans papiers..(Pour le préfet du Nord Mr Canepa, la liste de noms fournis par le CSP59 à la préfecture comportait "des violeurs, des auteurs de mariage forcés, et même des Français")
Le seul but de cette vaste opération est de faire germer le racisme dans l'esprit du salariat afin de le diviser et de l'affaiblir. Tout est fait pour masquer la réalité de la lutte des classes et pour faire oublier aux salariés qui sont les vrais responsables de leurs problèmes. 

Le capitalisme, profite donc directement des sans papiers, par une exploitation forcenée de cette population et par une politique de stigmatisation visant à liquider toute conscience de classe.

Une régularisation massive des sans papiers serait dangereux pour les capitalistes car ils perdraient la une main d'oeuvre sans droits. En revanche, une régularisation massive serait bénéfique pour l'ensemble du salariat.

En s'attardant sur les raisons pour lesquels des personnes sont contraintes de quitter leur pays, nous sommes encore une fois directement confrontés au rôle du capitalisme et plus précisément au conséquences de l'impérialisme.
Pendant des années l'impérialisme (et en premier lieu l'impérialisme Français) à pillé l'afrique de ses richesses, tant matérielles qu'humaines, en tentant d'imposer sa culture comme monnaie d'échange. La période coloniale a totalement déréglé le continent Africain, le cantonnant à la misère, à la faim, aux dictatures, et à une incapacité de combler le retard de développement sur les pays du Nord. Aujourd'hui encore, l'immigration choisie de Sarkozy met à l'ordre du jour le pillage des cerveaux.
Lorsque les habitants d'un pays en guerre ou rongé par la misère ont été à l'école Française, on obtenu des diplomes Français, ont toujours connu le drapeau Français flottant au dessus de leurs têtes, quel autre choix que de penser à rejoindre notre pays ?

Nous affirmons qu'aucune solution n'est possible sans retravailler les relations Nord/Sud et sans promouvoir des formes nouvelles de co-développement, ce qui implique la remise en cause des stratégies de la France et des autres pays impérialistes dans le Tiers Monde.

La question est de laisser un vrai choix aux peuples de rester ou de partir, en luttant contre la guerre et contre l'exploitation des pays pauvres - qui sont d'ailleurs tellement pauvres que toutes les grandes firmes passent par le continent Africain ou par les pays d'europe de l'est pour faire le plein de matières premières ou d'hydrocarbures-

Nous affirmons que ces pays ne se sont pas appauvris tout seul, et que c'est à cause de l'impérialisme qui sévit dans ces régions depuis moultes années que la situation est si dramatique. Pour arrêter ce déséquilibre, Il faudrait commencer par annuler la dette des pays du sud, réorienter et réorganiser l'OMC qui détruit des pays entier avec ses directives, elle doit être profondément démocratisée tout comme l'ONU, ensuite : il faut abbatre le capitalisme !

Avec ou sans papiers, c'est la même société qui nous fait connaître la précarité permanente.
Régularisation immédiate de tous les sans papiers !!!
JC Seclin, Templemars, Vendeville, Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne, Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt, Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,

 

Repost 0