Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 09:54

http://www.jeunes-communistes.org/sites/default/files/imagecache/image/roms_solidarite_0.jpg

 

Vendredi, des résidents d’un quartier de Marseille ont démantelé et brûlé un camp de Roms après en avoir délogé ses habitants.  Cette initiative, digne d’une milice des pires heures de l’histoire, a été effectuée au nom d’une présomption de culpabilité ahurissante et raciste à l’égard des Roms.

Le Mouvement jeunes communistes de France tient à condamner de manière vigoureuse cet acte odieux et à exprimer sa solidarité avec les Roms. Pourtant, on ne peut s’en arrêter là. Ces agissements ont eu lieu alors que les autorités policières et politiques étaient au courant puisqu’elles avaient été prévenues par ces mêmes riverains agressifs. La sénatrice-maire Samia Ghali des 15 et 16e arrondissements était notamment au courant et a laissé donc laissé faire. Cela est malheureusement peu étonnant de la part d’une personne qui en appelait à l’armée pour résoudre les problèmes de violence dans les quartiers populaires…Cette passivité coupable est inacceptable !

Au-delà, c’est la responsabilité de ce gouvernement qui est en jeu dans la mesure où un comité interministériel s’était déroulé dans la cité phocéenne il y a quelques semaines qui avait abouti à une implication plus grande des autorités nationales dans les affaires locales. Ce même gouvernement et son ministre de l’Intérieur qui ont poursuivi les expulsions de Roms durant tout l’été, contribuant à entretenir les clichés les plus horribles et les plus éculés à propos de cette population et à poursuivre une politique inefficace.

Le résultat d’un racisme banal et entretenu

Cet acte montre à quel point la stigmatisation permanente à l’égard d’une population ne s’arrête pas au mot et engendre des actes monstrueux, notamment dans un contexte de crise exacerbée. Parmi les individus délogés de leur campement ce matin, nous avons la chance de ne dénombrer aucune victime. Qu’en sera-t-il une autre fois si cela vient à se reproduire ?

Nous demandons au gouvernement de casser cette spirale de stigmatisation et division de la population qui fait le lit de l’extrême-droite et d’une classe dominante qui se délecte de voir les classes populaires se diviser. Il faut de suite mettre de vrais moyens pour assurer une vie digne à ces Roms qui sont des citoyens européens comme les autres et bénéficient à ce titre des mêmes droits que tout le monde (mobilité, travail, logement, santé, éducation). Les solutions existent et il suffit de se concerter avec l’ensemble des associations qui travaillent avec ces populations. Il faut également s’attaquer aux vrais problèmes de fond qui sont relégués par cette actualité sordide et qui sont le lit de cette stratégie de division des classes dominantes. Pour cela, il faut combattre l’austérité et orienter les richesses vers les besoins sociaux immenses en termes d’emploi, de formation, de logement et de services publics pour assurer une vie digne et stable à l’ensemble du peuple.

 

source: MJCF | Mouvement Jeunes Communistes

Repost 0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 11:02

Comité des Sans Papiers 59 - CSP59 - 42, Rue Bernos –  59.800 Lille – tél : 06.80.57.50.61  - E-mail : csp59@wanadoo.fr - http://leblogducsp59.over-blog.com

 

LES 6 SANS PAPIERS ARRÊTES AU LOCAL DE L’UMP DOIVENT ETRE LIBERES!

 

occupation-csp.jpg

 

Ce vendredi 30 mars 2012, une soixantaine de Sans Papiers du CSP59 occupaient le siège de campagne de l'UMP rue Solférino à Lille pour demander au Préfet de recevoir une délégation, pour dénoncer la coquille vide de la CODRESSE et exiger le droit à la défense argumentée des dossiers des Sans Papiers.

 

Vers 16h les forces de l'ordre ont évacué le local, après avoir fait usage des bombes lacrymogènes sur les personnes en soutien à l'extérieur.

 

7 camarades Sans Papiers ont été embarqués par les forces de police et un camarade Sans Papiers a été hospitalisé vers les urgences de l'hôpital Salengro au CHR de Lille.

 

Après une AG Place de la République à Lille, les Sans Papiers déterminés ont acté de se rendre en manifestation devant le Commissariat Central de Lille (Lille SUD) pour exiger la libération immédiate de leurs 7 camarades.

 

Les Sans Papiers se sont rassemblés devant l’hôtel de police à Lille Sud de 18H à minuit scandant les slogans et exigeant la libération de leurs camarades.

 

L’un d’entre-eux  a été libéré vers 19H30. Les six autres sont maintenus en garde à vue.

 

Des élues (M.C. Blandin, Sénatrice, et H. Flautre, députée européenne) ont saisi le Préfet de la situation afin d’obtenir leurs libérations. La raison invoquée des arrestations serait une plainte déposée par l’UMP.

 

Les Sans Papiers sont formels : aucune dégradation ne peut être constatée dans le local occupé.

 

 

 

Il y a donc trois hypothèses possibles sur ces arrestations :

 

 - la plainte de l’UMP ou/et du propriétaire, auquel cas il s’agit d’une procédure judiciaire qui ne nécessite pas la détention, mais une convocation au tribunal des personnes visées après notification de la plainte ;

 

- les arrêtés font l’objet d’une garde à vue pour séjour illégal : dans ce cas l’arrestation qui s’est faite après un tri des personnes est marquée d’un vice de procédure ;

 

- la préfecture et le procureur amalgament procédure judiciaire et administrative pour les maintenir en garde à vue, ce qui est de fait une soumission du pouvoir judiciaire au pouvoir politique.

 

 

  Dans tous les cas il s’agit là d’une sombre instrumentalisation électoraliste par la criminalisation des Sans Papiers au profit du candidat-président Sarkozy. Que devient donc la neutralité de l’administration en période électorale ?

 

Les Sans Papiers arrêtés sont majoritairement des Algériens. La préfecture du Nord, qui n’hésite pas à expulser sans aucun respect des procédures légales, peut être tentée encore une fois de punir les arrêtés en demandant des laisser passer au consulat d’Algérie pour éviter le juge des libertés.

 

L’état algérien peut-il être complice de ces pratiques illicites mais fréquentes ?

 

Le CSP59 appelle tous les syndicats des aéroports de Lesquin, Roissy et Orly, tous les syndicats des ports de Marseille et Sète, tous les organisations démocratiques à empêcher la punition du ces courageux sans papiers qui ont osé occuper le local de campagne de l’UMP pour dénoncer la honteuse criminalisation dont les Sans Papiers font l’objet dans cette campagne électorale.

 

La seule réponse de l’UMP Sarkozy sera-t-il d’éliminer ceux qui ont le courage de montrer par leur action qu’ils n’ont rien à voir avec Merah, l’assassin de Toulouse et Montauban, sur lequel Le Pen a osé déclarer : « les Merah arrivent par bateaux entiers, par avions entiers » ?

 

Le CSP59 appelle le mouvement démocratique et syndical en Algérie à exiger du gouvernement algérien un acte de dignité face une éventuelle tentative d’expulsion manu militari. Il en est de même pour tout autre état en ce qui concerne les arrêtés de Lille.

 

Le CSP59 appelle à la mobilisation générale pour une « guérilla pacifique » jusqu’à la libération de tous les arrêtés par l’occupation de tous les bâtiments de l’état à toute heure, à tout moment et la place face à l’hôtel de police de Lille Sud tous les jours à partir de 18h jusqu’à la libération des Sans Papiers arrêtés.

 

Le premier rendez-vous est ce samedi 31 mars à 17h, au parrainage républicain qui se déroule à la Maison de quartier de Lille Vauban à 17h (métro Port de Lille).

 

RASSEMBLEMENT TOUS LES MERCREDI PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARTIR DE 18H : ce rassemblement se déplacera de République à l’hôtel de police de Lille Sud.

 

 

 

NB : nous venons d’apprendre le transfert de 4 au centre de rétention de Lesquin à 1H30 du matin, cela fait apparaitre le préfet comme un militant de l’UMP

 

Source: Rabah Moussouni

Repost 0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 18:44

 

 

Le juge des libertés a prononcé samedi 26 novembre la remise en liberté d’Aboubacar Drame. Notre camarade de la cellule de Wazemmes Moulins du PCF, sans papiers, avait été arrêté le week end précédent alors qu’il se rendait à la distribution de tracts place de la Nouvelle aventure, et risquait d’être renvoyé en Guinée où sa vie est menacée.

Une quarantaine de camarades étaient présents au tribunal, nous avons réussi à faire jouer la solidarité militante alors qu’au même moment, la manif contre la vie chère réunissait un millier de personnes dans les rues de Lille.

Un grand soulagement donc, et une très bonne nouvelle pour les amis d’Aboubacar après un premier jugement défavorable au tribunal administratif.

Il n’en reste pas moins qu’il nous faut continuer la bataille sur le fond de la politique du bouc émissaire qui cible sans papiers au lieu de remettre en cause le pouvoir des responsables de la crise économique, les marchés financiers. De même, la régularisation d’Aboubacar, et de nos camarades sans papiers, reste à gagner.

Manifestation de soutien aux sans papiers tous les mercredi à 18h30 place de la république à Lille

 

 

 

 

 

 

Aboubacar Dramé libéré dimanche 27.11.2011, – La Voix du Nord

« Le juge des libertés et de la détention n’a pas suivi la préfecture », glisse, soulagé, un militant communiste. Un peu plus tôt, Aboubacar Dramé, arrêté dimanche (et placé depuis au centre de rétention de Lesquin) alors qu’il allait tracter pour annoncer la manifestation d’hier matin, apprenait sa remise en liberté. Déjà jeudi, quand le Lillois était passé devant le tribunal administratif, de nombreux militants communistes et du Collectif sans-papiers 59 s’étaient rassemblés. Ils étaient encore mobilisés hier devant le palais de justice. •

 

source : http://lille.pcf.fr/Aboubacar-Drame-libere.html

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 20:10

aboubacar.jpgAboubacar Drame, notre camarade, a été arrêté alors qu’il se rendait au marché de Wazemmes pour la distribution du tract de la cellule de Wazemmes Moulins du PCF.

Aboubacar est guinéen, sans papier. Il bataille depuis plusieurs années pour sa régularisation, et aussi pour celle des autres. En dépit de sa situation personnelle difficile, de la précarité, de la peur constante de la police, Aboubacar a choisi l’action collective, de relever la tête en militant au sein du PCF et du CSP59.

Il était sur le point d’obtenir une promesse d’embauche sérieuse dans une entreprise du bâtiment, qui lui laissait entrevoir après tant de galère l’obtention d’un titre de séjour et le droit de gagner sa vie dans le pays où il a choisi de venir vivre, la France.

 La police nous a prévenu à la demande d’Aboubacar de son arrestation ce matin

  • Après sa période de garde  à vue, nous saurons demain s’il est transféré par la police de l’air et des frontières au centre de rétention de Lesquin, et si une procédure pour demander son expulsion du territoire est engagée
  • ses proches ont été prévenus de son arrestation
  • Les camarades du comité des sans papiers, au sein duquel Aboubacar milite, sont avertis, et rassemblent les éléments pour défendre son dossier
  • Nous interpelons demain matin le cabinet du préfet via la sénatrice Michelle Demessine.

Merci d’être prêts à réagir rapidement s’il en était besoin, en fonction des éléments que nous aurons demain ou dans les prochains jours.
Pas question de les laisser expulser notre camarade.

Et cette société où on brise et méprise ainsi les gens, et où on se permet tous les jours de telles saloperies, il serait temps qu’on se retrousse les manches sérieusement et qu’on la change. Pour de bon.


Joseph Demeulemeester (PCF Lille), le 21 Novembre 2011

 

 

 

Ce Jeudi 24 Novembre passait Aboubacar devant le Tribunal Administratif. Il a été débouté et doit donc rester en centre de rétention jusqu'à Samedi où il passera devant le Tribunal de Grande Instance qui décidera de son expulsion ou de sa libération. Mobilisons-nous pour notre Camarade Aboubacar ! Tous Samedi matin devant le TGI de Lille pour le soutenir et empêcher son expulsion ! Cela fait maintenant des années qu'il habite en France, cela n'aurait aucun sens de le renvoyer en Guinée alors que toute sa vie est ici !

 

TOUS SAMEDI MATIN DEVANT LE TGI DE LILLE POUR LIBERER NOTRE CAMARADE !

 

 

 

 

Repost 0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 00:25

Ce qui devait arriver arriva !




Depuis des années, le gouvernement a décidé de s’attaquer aux résidents étrangers en situation irrégulière. Expulsions, arrestations, maltraitance et rétention sont le quotidien des sans-papiers. Tout est fait par le gouvernement pour installer un climat de peur permanent. Depuis plusieurs mois, des salariés sans-papiers sont en grève sur leurs lieux de travail pour obtenir leur régularisation. Le dimanche 22 juin 2008, le plus grand centre de rétention français (En plein milieu du bois de Vincennes) a pris feu. Selon la police, le feu serait d’origine volontaire, suite à la rébellion organisée des retenus. Selon la police également, une trentaine de retenus n’ont pas répondu à l’appel dans le lieu choisi pour les accueillir durant l’incendie (un gymnase de l’école de police). La thèse privilégiée est celle de l’évasion, mais permettez-nous d’avoir des doutes.

Nous réclamons une enquête approfondie pour savoir ce qui s’est réellement passé. Nous ne nous satisfaisons pas des explications de la police. D’autant que la police a tenté d’empêcher les parlementaires communistes de rentrer dans le centre de rétention alors qu’ils ont un droit de visite permanent. Les policiers ont également empêché la CIMADE d’entrer. Or, il s’agit d’une association de surveillance des conditions de rétention, habilitée officiellement à observer impartialement toutes les situations en centre de rétention. La Cimade n’a pas pu effectuer son rôle de surveillance. Pourquoi une telle décision de la part de la police, ne pas permettre l’entrée dans le site de l’association choisie par les anciens gouvernements pour surveiller les conditions de rétention ? Peut-être parce que la CIMADE dénonce depuis plusieurs années les conditions de rétention à Vincennes, centre vétuste avec des dangers d’explosion, une surpopulation permanente. Autre doute, les jeunes communistes prévenus de l’incendie au centre de rétention sont arrivés avant les pompiers. Que s’est-il passé à l’intérieur du centre, pourquoi les pompiers n’ont-ils pas été prévenus plus tôt ?

Le dimanche 22 juin, et depuis des mois, le gouvernement a mis en danger des centaines de vie. Avec la mise en place de la directive « retour » à l’échelle européenne (en Amérique du sud et par les progressistes européens, elle est déjà appelée « directive de la honte »), le gouvernement français s’apprête à durcir encore les conditions de rétention (passage notamment de 31 jours maximum de rétention à 18 mois !!!) et à multiplier les refus de papiers et les expulsions. Nous ne pouvons plus tolérer de telles violences. Il faut régulariser tous les sans-papiers pour leur permettre d’accéder à une vie normale, il faut supprimer l’ensemble des centres de rétention pour ne pas connaître de nouveaux drames. Les jeunes communistes sont prêts à se battre jusqu’au bout pour ces revendications.

Repost 0
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 13:09
Lors de l'ouverture de l'ANA (Assemblée nationale des Animateurs) du MJCF le 23 Mai 2008, une grande initiative à été menée en direction et en soutien des Sans papiers.
Un appel aux élus à été lancé, en voici un extrait et la vidéo de l'initiative.

Extrait de l’appel* « Nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à dénoncer les choix politiques opérés par MM. Sarkozy et Hortefeux en matière d’immigration. Aujourd’hui, grâce aux résistances quotidiennes, grâce aux engagements des citoyennes et des citoyens, des associations, organisations, syndicats, partis politiques, la mobilisation s’élargit. Mais il y a besoin de passer une étape dans ce combat pour gagner la régularisation de TOUS les sans-papiers. Nous, jeunes et personnalités engagés auprès des sans-papiers, voulons être à l’initiative pour bousculer tout le monde et contribuer à franchir ce cap. Nous demandons aux élu-es de Gauche de créer des réseaux d’alerte, à partir de cérémonies de parrainages. Avec les différentes organisations locales, avec les habitantes et les habitants, les collectivités territoriales doivent impulser les parrainages civils et les réseaux d’alerte pour mettre hors de danger toutes et tous les citoyen-es en situation irrégulière et pour faire grandir l’exigence d’une régularisation massive. Après les élections municipales et cantonales, succédant à celles des régionales en 2004, la Gauche est désormais en situation de gestion institutionnelle de la majorité des collectivités territoriales. Il est temps, grand temps, d’utiliser ces collectivités comme de véritables espaces de contre-pouvoirs face au gouvernement. Nous appelons les élu-es de Gauche à signer cet Appel pour donner un signe politique fort. Et nous appelons tous les jeunes, toutes les citoyennes et les citoyens à le signer, pour montrer aux élu-es que nous sommes nombreux à exiger une position offensive et déterminée pour la régularisation de tous les sans-papiers. »

APPEL A FAIRE SIGNER, ICI



Repost 0
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 19:03

 

Communiqué de presse
Fédération du Nord du MJCF

 

Un professeur syndiqué CGT mis en garde à vue

 

Nous avons appris dans la matinée la mise en garde à vue de Roland Diagne, porte parole du CSP59. Cette décision s'accompagne de perquisitions à son domicile ainsi qu'au local d’IDM mis à disposition du CSP 59.

Nous ne tolérons plus l'acharnement policier contre les sans papiers et leurs représentants. Depuis toujours, les sans papiers contribuent à l'enrichissement de la France par leur travail, leur culture, leurs impôts, tout en prouvant quotidiennement leur attachement à notre pays pendant que les services de l'état ne répondent à cette aspiration légitime à une vie digne que par la trâque et les reconduites à la Frontière.


Depuis la grève de la faim de cette été, et malgré les quelques régularisations, les arrestations ciblées se sont multipliés.
Ainsi nous avons vu Saïd Yamani, membre du Mouvement des Jeunes Communistes de France et responsable du groupe MJCF de Roubaix se faire arrêter par la police Française, tout comme Mohamed Bangoura, membre du Parti Communiste Français de longue date. Aujourd'hui, c'est Roland Diagne qui est victime de son engagement.

L'aspiration des sans papiers à la dignité ne peut être étoufée par des arrestations. Les politiques de terreurs et d'harcélements contre les sans papiers, notamment les plus engagés menées par Sarkozy, Hortefeux et ses relais de terrains comme le préfet du Nord Daniel Canepa doivent cesser immédiatement.

Nous ne voulons pas d'une France qui chiffre des objectifs d'expulsions en utilisant des méthodes digne d'un autre temps pour atteindre ses quotas. Nous voulons une France riche de sa diversité qui fait honneur à son image de terre des droits de l'homme.

Nous réclamons la fin des poursuites policières et judiciaires contre les sans papiers et leurs représentants ainsi que la régularisation massive de tous les sans papiers.
 

Lille, 30/01/08

 

Repost 0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 00:15
Avec ou sans papiers :
Tous victimes du même système,
Tous solidaires!

Vendredi 11 janvier 2008 : à l’occasion du conseil des ministres décentralisé à Lille en présence du Président Sarkozy :
Appel du CSP59 à un rassemblement à 18 heures Place de la République, pour dire :
Non à la répression policière et judiciaire contre le CSP59 !
Non à l’arbitraire et aux abus de pouvoir contre les militants du CSP59 !
Non au salissage des militant(e)s dont le « crime » est d’avoir des convictions !
Non au chantage préfectoral sur les sans papiers annoncés régularisés !
Non à l’intimidation et à la prise en otage des sans papiers par la préfecture du Nord !
Non à la punition collective des sans papiers qui refusent la clandestinité imposée par l’Etat !
Oui au retour des expulsés, à la régularisation des grévistes de la faim, des sans papiers de la liste des 533!

flyer-bonhomme.jpgSamedi 26 janvier 2008 : MANIFESTATION A PARTIR L’HÔPITAL DRON A TOURCOING, 14H : Retour sur les lieux où les grévistes de la faim ont été jetés à la rue aux portes des urgences des hôpitaux pour dire merci aux populations et exiger la régularisation !



Dimanche 27 janvier 2008 : à 14h dans une salle de Lille (sous réserve): Appel à un forum témoignage public de près de 8.000 sans papiers régularisés en 11 ans de lutte après le scandale de la garde à vue d’Armand durant 35 heures sans présentation devant le juge d’instruction.

Vendredi 8 février 2008
: à partir de 17 heures 30 à la MEP, 1 Place GEORGES LYON à
LILLE, métro République, à l’initiative de la Région Métallurgie CGT en partenariat avec le SDEN CGT et LE CSP59 - Thème : Guy Môquet : Sarkozy et le patronat révisent l’histoire pour casser nos acquis sociaux et démocratiques ! Les métallos et les immigré(e)s dans la résistance et la résistance dans les manuels scolaires ! Projection du film sur la traque du Groupe Manouchian par la police de Pétain. Conférence avec Annie Lacroix Riz sur son ouvrage magistral : Le choix de la défaite en 1940 par les élites économiques et politiques !

undefined
Retrouvez le blog du CSP59 : ICI
Retrouvez tous nos articles sur les sans-papiers : ICI

Repost 0
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 10:41
Communiqué de Presse
Mouvement Jeunes Communistes de France

Fédération du Nord


Ce lundi 17 décembre, vers 17h30, la police est descendue au local du Collectif des Sans Papiers 59 pour y effectuer une perquisition. Son représentat, Roland Diagne, a été auditionné.
 

Après s'en être pris aux étudiants, le gouvernement continue la répression sur les sans papiers, et cela la veille de la journée internationale des migrants.

 

Les Jeunes Communistes du Nord sont choqués face à ces pratiques, mais cela nous renforce dans notre détermination à lutter contre ceux qui profitent honteusement de l'exploitation du plus grand nombre.

 

Nous constatons que Brice Hortefeux est prêt à tout pour atteindre son quotat d'explusion avant la fin de l'année, et tan pis pour la manière tant que le résultat est la. Pour lui comme pour les autres membres de l'UMP, les sans papiers ne sont que des chiffres et des boucs émissaires auquels ils peuvent imputer tous les maux de la société : chômage, crise du logement, délinquances..

 

Mais malgré les discours officiels, l'objectif n'est pas tant d'expluser les sans papiers que de les réduire à la peur et au silence ! La présence de cette main d'oeuvre sans aucun droit est une aubaine pour les capitalistes qui peuvent leur imposer des conditions de travail digne d'un autre temps.

 
Pendant que les pires agissements ont lieu, les médias sont focalisés sur les informations people et la vie privée de Nicolas Sarkozy. Cependant, le peuple de France n'est pas dupe, et ne tardera pas à s'élever contre ceux qui ne rêve que d'expulsion et d'exploitation.

Lille, le 17 décembre 2007.



Le 18 décembre est la journée internationale des Migrants :
Veuillez trouver ici le tract du MJCF distibué pour l'occasion.


article.gifArticle 1 : Racisme et stigmatisation, les armes à diviser de la classe capitaliste.
Article 2 : LOI Hortefeux.
Article 3: Ceseda, j'y suis j'y reste j'y vote !
Catégorie sur les sans papiers


Rassemblement mercredi 19 décembre à 18 heures devant la Préfecture pour manifester son soutien aux sans papiers et à leurs représentants harcelés et son refus catégorique de la politique gouvernementale en matière d’immigration.
 
Repost 0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 11:28

Politique d’immigration,

Loi Hortefeux

 

La nouvelle loi de Hortefeux a été adoptée par le Parlement, le 22 octobre dernier.
Elle est la suite, en pire, des précédentes dispositions législatives. Elle porte une conception de l’immigration : celle de la rentabilité financière, celle du tri en fonction des critères économiques, celle de la sélection en fonction des valeurs des dominants. Comme la Loi modifiant le Code d’Entrée et de Séjour et le droit d’Asile (CESEDA), elle renforce la marchandisation des êtres humains et la fermeture sélective des frontières.

  1. La sélection en fonction des besoins…de qui ?

La droite au pouvoir veut sélectionner les « candidats » à l’immigration en fonction des besoins de la France. Attention, on ne parle pas ici de nos besoins, à nous les citoyens. On parle bien des besoins économiques de certains : renforcer un secteur par une main-d’œuvre obligée d’accepter des conditions de travail inadmissibles ; piller les cerveaux pour renforcer des pôles de compétitivité dont le seul objectif est d’enrichir une poignée d’hommes ; tirer les droits sociaux de l’ensemble des salariés vers le bas ; renforcer la concurrence entre les hommes ; etc…

Quand Sarkozy parle de liberté, parle-t-il des libertés de la majorité des habitants de France, et du monde ? Ou parle-t-il de la liberté de certains, de ceux qui concentrent déjà tous les pouvoirs, les savoirs et les moyens ?

Est-ce une liberté de voir crever l’Afrique aux portes de l’Europe ?

Nous avons encore beaucoup à gagner, en France, en matière de liberté. A chaque fois qu’on enlève un peu de liberté, un droit à quiconque dans le monde, c’est aussi en France qu’on perd un peu plus de liberté…

  1. L’amendement Mariani : les tests ADN.

L’amendement Mariani, portant le test ADN, a été fortement contesté, y compris, pour d’autres raisons, par des députés de droite.

Concrètement, il s’agit de soumettre des femmes à des tests ADN pour certifier un lien de parenté avec les enfants qu’elles voudraient faire venir pour vivre en famille.

Le caractère inhumain et honteux du test ADN est doublé d’une régression incroyable en matière de conception de la famille. C’est une conception arriérée de la famille que nous propose la Droite. « On ne choisit pas sa famille, on ne choisit pas ses parents », seule la filiation du sang compte. Exit toutes les formes diverses de famille qui construisent leurs liens sur autres choses que des liens du sang. Qu’importe, puisqu’on vous dit qu’on ne peut pas accueillir toute la misère du monde ! La pilule est censée passer car il s’agit d’un test VOLONTAIRE, fait uniquement dans les pays qui n’ont pas de service d’état-civil efficace…

  1. Le regroupement familial : La famille, c’est important…mais pas pour tout le monde…

Mais le regroupement familial est conditionné à d’autres critères inadmissibles.

Il est exigé un niveau de salaires et de ressources, allant jusqu’à 1300 euros (sachant qu’un Français sur 2 gagne moins de 1300 euros).

Il est exigé une évaluation du degré de connaissance de la langue française et des valeurs de la République.

A l’heure où le gouvernement ne cesse de proclamer la « responsabilisation » des Françaises et des Français, c’est-à-dire de culpabiliser chacun d’entre nous sur nos dépenses de santé, nos « droits » de « privilégiés », le « devoir » des parents vis-à-vis de leurs enfants pour qu’ils aillent à l’école, pour qu’ils ne soient pas des « délinquants »,… la Loi Hortefeux, en rendant sans cesse plus difficiles les conditions du regroupement familiale, insinue qu’il y a des gens qui ne sont pas vraiment humains, qui ont moins besoin de leurs liens familiaux que d’autres, etc…

Il semblerait que certains enfants n’aient pas besoin de leurs parents, que des femmes et des hommes n’aient pas besoin de leur famille.

Qui accepterait en France, d’être contraint de justifier de ces conditions de ressources, de vies pour pouvoir juste avoir sa famille près de soi ?

On aurait besoin d’un homme fort pour le secteur du bâtiment mais pas de toute sa marmaille…On aurait besoin d’une femme diplômée pour la recherche mais pas de toutes ses complications que sont ses enfants…On aurait besoin de jeunes motivés, studieux, prêt à développer de nouvelles innovations mais pas des liens trop lourds à gérer que sont ceux de la famille…

  1. Le combat peut continuer…

La Loi Hortefeux est passée, comme bien d’autres lois destructrices. Rappelons nous du CPE pour démontrer qu’une Loi peut tout à fait être retiré, même après avoir été votée.

De nombreuses personnes, militants divers ou citoyens, se battent quotidiennement pour la défense des sans-papiers. C’est une des portes d’entrée concrètes que nous pouvons ouvrir. Nous ne sommes pas une association de défense des migrants, mais nous pouvons lutter concrètement pour empêcher les expulsions de lycéens, de jeunes, de travailleurs immigrés, et porter ainsi la bataille idéologique sur le monde dans lequel nous vivons et les règles qui le régissent.

article.gif
Article sur l'immigration :
Racisme et stigmatisation, les armes à diviser de la classe capitaliste. ICI
Article sur l'immigration : Ceseda, j'y suis j'y reste j'y vote ! ICI
Catégorie sur les sans papiers
: ICI

 

Repost 0