Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 14:24

En France la précarité généralisée grandit. Nous, les jeunes, sommes la première génération à vivre moins bien que celle de nos parents. Nos accès aux savoirs sont réduits à des socles de connaissance au rabais, les contrats bidons constituent des freins à notre émancipation, la porte de la démocratie nous est fermée, un logement pour soi est une illusion, on tente de nous formater pour devenir de bons soldats de la concurrence libre et non-faussée.

Être autonome, construire sa vie, faire des projets d’avenir, doivent être des droits !

Nous voulons que les jeunes puissent eux aussi vivre pleinement leurs vies ! Nous réclamons donc que des allocations d’autonomies pour les jeunes soient mis en place. Ces allocations permettraient aux jeunes de ne plus avoir à travailler pendant leurs études, et leur permettraient de ne plus subir le sas de précarité avant de trouver un emploi stable.

Mais nous ne voulons pas être une nouvelle fois, la cible des spéculateurs qui augmentent les loyers quand nous touchons les APL. Nous devons gagner des nouveaux droits qui permettent de sortir les jeunes de la loi du marché, de sécuriser nos vies, et qui nous permettrons de nous épanouir.

Avec les Communistes, le PCF et le MJCF,

Marchons du MEDEF à l'Elysée !

Samedi 27 septembre à 15h
métro Ecole Militaire


Retrouver les tracts du MJCF appellant à la manifestation
Tract 1 & Tract 2


Ci dessous, l'appel du PCF

http://www.pcf.fr/IMG/jpg/Sans_titre-3_copie-8.jpg
Esemble, faisons-nous entendre du gouvernement et du MEDEF.
Les Français font de l’augmentation du pouvoir d’achat la grande question de cette rentrée. Tous, à part les bénéficiaires des cadeaux du Président, se trouvent en difficulté.

 

 

Pour la première fois, les Français voient bien qu’ils vivront moins bien que leurs parents. Les fins de mois sont compliquées à boucler, beaucoup se sont privés sur les vacances et s’interrogent sur la simple possibilité d’élever dignement leurs enfants. De fait, un nombre toujours plus grand de ménages est plongé en situation de réelle pauvreté. La précarité et le temps partiel imposés principalement aux femmes explosent. 10% des Françaises et des Français vivent avec 845 euros par mois en moyenne !

C’est un scandale dans un pays aussi riche et développé que le nôtre.

C’est possible de faire autrement !

En dix ans, les profits sont passés du quart au tiers du Produit Intérieur Brut (la richesse créée). Et, en contrepartie, le pouvoir d’achat populaire a baissé d’autant !

Le capital s’enrichit au détriment des salaires et s’investit de plus en plus dans la financiarisation et la spéculation. Les profits du CAC 40 explosent et les revenus des grands patrons sont faramineux. La fortune de Bernard Arnault est de 17,6 milliards d’euros, elle a doublé en 10 ans. Chaque année, 65 milliards de subventions ou d’exonérations fiscales sont distribuées aux entreprises sans aucune évaluation de leur utilité sociale.

Le pouvoir d’achat, c’est la condition pour relancer l’économie !

Certains experts affirment que la hausse du pouvoir d’achat risque de relancer la hausse des prix ! De qui se moque t-on ? Les salaires, les retraites stagnent depuis de longues années et les prix ne cessent de monter. Au contraire, une hausse du pouvoir d’achat, ce serait bon pour relancer l’économie, pour équilibrer les comptes de la sécu, pour s’attaquer en grand au chômage. C’est ce que reconnaissent un nombre grandissant d’organismes officiels comme l’OCDE.

 

Inscriptions pour les Bus au départ du Nord (départ de Lille à 10h30 au métro CHR Calmette) : 03 20 63 08 08 

Repost 0
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 15:52
La Fête de l'humanité 2008, ça approche !

La plus grande fête politique de France se tiendra les 12, 13 et 14 septembre 2008.
Trois jours de spectacles accessibles à tous (17 euros), 50 concerts, des expos, des débats, un village du livre, du théâtre... avec Cali, Robert Hodgson, la voix de Supertramp, Babyshambles, Bashung, NERD, Tiken Jah Fakoly, Femi Kuti, Arno, Thomas Dutronc, Moriarty, Kery James, Plasticines et bien d'autres encore !

Les jeunes communistes du Nord tiennent un stand et organisent deux bus : contactez-nous




Fête de l'Humanité 2008
envoyé par HumaWebTV

Et pour retrouver l'article de la fête de l'humanité 2007, cliquez ICI
Repost 0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 14:54
Comme chaque année, les militants du Mouvement des Jeunes Communistes du Nord seront présent sur la Braderie de Lille.

Retrouvez nous Samedi et Dimanche sur nos deux stands :

- Au 88 boulevard Victor Hugo
- sur le stand du PCF, 97 Boulevard de la liberté.

Pour boire un verre et déguster nos gâteaux,
Pour découvrir nos Tracts et nos Journaux,
Pour acquérir nos maillots, Briquets, Badges..
Et pour discuter politique,

Venez nombreux !!
Repost 0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 14:25
Journée de détente, de solidarité et d'action

Jeudi 21 août 2008 à Malo-les-Bains


Comme tous les ans, les communistes du Nord organisent une journée à la Mer. Cette année marquant le 20e anniversaire, la journée se terminera avec deux concerts, à partir de 18h30.

Les jeunes communistes inscrivent leur action dans cette journée, en profitant de l'occasion pour lancer une campagne sur le Droit aux Vacances alors que 40% des français en sont encore privés.

Des centaines de bus sont au départ de toutes les grandes villes du département, certains partant de Seclin. N'hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements. (jcseclin@yahoo.fr, 06 72 60 10 82)



Repost 0
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 10:23
35h, retraites, salaires, pouvoir d’Achat
MOBILISONS NOUS LE 17 JUIN

Travailleurs sans-papiers non régularisés, augmentation du prix de l’essence, baisse du pouvoir d’achat, casse de l’école et de la recherche, privatisation du secteur santé, pression sur les salariés du public comme du privé… Il y a saturation ! Il faut d’autres orientations, un autre projet de société que celui de Sarkozy et du Medef. Alors que plus de 700 000 manifestants ont répondu à l’appel unitaire des syndicats le 22 mai, le gouvernement continue dans son objectif. En décidant de déposer un projet de loi sur le temps de travail démontre a quel point la traduction dans la réalité du « travailler plus pour gagner plus » ne retient que la première partie du slogan. Les 35 heures demeurent malgré leur imperfection une avancée sociale importante. Tout comme pour les retraites, il s’agit là d’une question primordiale pour l’avenir. Un choix de société.

Respecter la durée légale du travail, respecter le travail


L’enjeu de la mobilisation des salariés dans l’unité la plus large est d’empêcher d’en finir avec les 35 heures en rendant les salariés encore plus dépendant de leur employeur. Au contraire à travers la lutte pour la réduction du temps de travail, il s’agit d’obtenir de meilleures conditions de vie ainsi que des nouvelles avancées en matière de droits et de pouvoirs nouveaux.

Posons clairement la question de la finalité du travail : à quoi doit servir l’activité humaine ? Nous répondons sans hésitation que le travail a pour but de répondre aux besoins du développement de l’humanité en respect avec son environnement.

Contrairement aux principes du système capitaliste qui met comme finalité la finance déconnectée des besoins des peuples à vivre dignement.

Ainsi la responsabilité sociale de l’entreprise est au cœur des exigences de changement. La gestion par les seuls actionnaires, ayant comme seul intérêt la rentabilité et le profit, montrent les limites. Alors qui doit décider ? Les salariés, les élus, les citoyens doivent pouvoir intervenir efficacement dans les orientations de l’entreprise, qu’elle soit publique ou privée.


De nouveaux droits pour les jeunes Pour changer nos vies et la société

Depuis 2002, la jeunesse a été une des principales cibles de la droite au pouvoir. Contrat jeunes, LMD, loi Fillon, CPE, LRU, rapport Pochard…

Une des logiques poursuivie par toutes ces réformes : précariser les jeunes au maximum, les modeler à accepter le système capitaliste dans sa version néolibérale.

Et cela avec l’idée de se servir dès maintenant des jeunes comme appui pour précariser l’ensemble de la société. Mais aussi de gagner la bataille dans la durée, car en habituant les générations successives à l’idée que vivre dans la précarité, avec un minimum d’ambition, de moyens, en habituant les générations successives à accepter la logique du chacun pour soi, la droite veut façonner une société nouvelle bâtie sur l’absence totale de résistance, d’esprit critique et d’aspiration au changement.

Il est donc possible de changer la société en changeant la vie des jeunes. C’est la démarche du Mouvement Jeunes Communistes : mettre en route un dispositif sortant les jeunes des logiques libérales et fait de la jeunesse un levier de dépassement du capitalisme, non plus un outil dont se servent les capitalistes pour appliquer leurs politiques à l’ensemble de la société.

Nous proposons donc la mise en place d’un systèmes de nouveaux droits pour les jeunes, avec les moyens et les pouvoirs allant avec, dans un certain nombre de domaines touchant la vie des jeunes : travail, logement, santé, éducation, citoyenneté, autonomie,loisirs, transports …


Nos Propositions

Pour les jeunes communistes, c’est le progrès et les conquêtes sociales qui garantissent de meilleures conditions de vie, pour cela :

  • => Organisons un système novateur éradiquant le chômage et la précarité. Allons vers un système qui permet d’alterner des emplois stables et correctement rémunérés avec si besoin des formations permettant d’accéder à d’autres emplois choisis tout au long de la vie.
  • => La précarité doit être transformée en stabilité, le CDI doit (re)devenir la norme. les contrats d’apprentissage, d’alternance ou de qualification doivent donner une rémunération au moins égale au Smic, lui-même devant être revalorisé à 1500€ …
  • => Nous exigeons une réforme fiscale qui taxerait les actifs financiers et les énormes profits de nos multinationales, qui garantirait le contrôle des aides publiques et redistribuerait les richesses.
  • => La retraite doit être fixée à 37,5 annuités, à 60 ans, à taux plein. La période de formation doit être validée.
  • => Les 35 heures doivent être la règles pour tous, et synonymes de création d’emploi. Les primes et indemnités de RTT doivent être compris dans le salaire. Il faut aller vers les 32h sans réduction de salaire
Pour retrouvez le tract au format PDF : Cliquez ici
Repost 0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 15:15
1968 - 2008
Ce n'est que le début !

Pour les 40 ans de Mai 68, un collectif d'associations et de structures organise dans la région des évènements visant à démontrer la permanence et la pertinence des combats d'hier, quarante ans plus tard..

Les jeunes communistes, avec l'Union des Etudiants Communistes de Lille, seront présent lors de ces évènements.

Lundi 19 Mai - 17h - Projection UEC, Lille 3 (Vil. D'ascq)
Projection :  "Cuba, l'odysée africaine" de Jihan El Tahri


Mardi 20 Mai
- 14h - Projection UEC, Lille 3 (Vil. D'Ascq)
Projection de "trois films en Mai" pour aborder mai 68 sous trois angles différents, suivie d'une discussion avec des journalistes de l'Humanité.

Mercredi 21 Mai - 16h30 - Discussion UEC, Lille 1 (Vil. d'Ascq)

Autour de "salaire, prix, et profit" limites et pertinences de l'analyse de Karl Marx.

Samedi 24 Mai - Tables rondes et débats

15h 30 - Accueil des participants et présentation de l’Exposition de l’Institut Régional CGT d’Histoire Sociale.

16h – 1° Table Ronde : Mai 1968, genèse, impact et bilan d’un ébranlement mondial, avec Jacques Capdevielle, directeur de recherches au CEVIPOF, membre du conseil scientifique d’ATTAC, co-auteur d’un « Dictionnaire de Mai 68 » (Larousse, avril 2008).


17h 30 - 2° Table Ronde : Le Mai étudiant lillois, spécificités
et liens avec le mouvement ouvrier, Bernard Delmas, président de l’AGEL-UNEF en 1968, Georges Bouchart, étudiant en 1968, syndicaliste FSU 59/62, Jean-Jacques Potaux, secrétaire de l’UEC de Lille à l’époque, Xavier Dubois, agrégatif en Histoire, auteur d’une étude sur  l’AGEL-UNEF  des années 1960-70.

18h 30 - 3° Table Ronde : le 'Mai des Prolétaires' dans la Région, origine, développement et enseignements, avec : Philippe Détrez, secrétaire de l’Union Départementale CGT, et la participation de Bernadette Leroy, syndicaliste CGT du textile, de Gaby Meganck, syndicaliste CFDT de la métallurgie lilloise en 1968, et d’acteurs des luttes ouvrières de l'époque.
Des interviews de témoins et d’acteurs de Mai 68 en région seront projetées au cours des tables rondes (montage réalisé par Fernand Rolet, vidéaste).

Repost 0
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 10:01
L'offensive du pouvoir, relais des objectifs du Capital, est générale contre toutes les conquêtes ouvriéres, acquises par la lutte depuis un siècle.
Chaque jour, des mesures sont prises ou envisagées, visent le pouvoir d'achat (ne parle-t-on pas, dans les sphères patronales, d'un Smic trop élévé ?), les privés d'emploi, culpabilisés d'être sans travail, qui devront accepter un job, payé 30% inférieur à leur dernier salaire, sous peine de voir supprimées leurs allocations, les "travailleurs pauvres" (comme s'il y avait des salariés "riches" !), parfois souvent sans logement, et parfois sans papier, quand ils sont immigrés.
La santé est mise en danger : ils sont des millions à n'avoir plus les moyens de se soigner. Les "franchises", aux frais des patients, sont étendues. On parle, en outre, de supprimer 235 hôpitaux de proximité en France, éloignant le malade des lieux de soins. Les assurances privées sont aux aguets pour se substituer à la Sécurité sociale, démantelée.
Que va-il-rester du régime de retraites par répartition ? Il faudra travailler plus longtemps, 41,42, 43 ans, pour bénéficier de pensions réduites.
L'école républicaine est mise à mal : coupe sombre chez les profs', horaires réduits, contraction  de quatre à trois années des études pour le bac professionnel, subventions publiques illégales pour l'enseignement privé catholique en vue d'ouvrir des classes en banlieue populaire, privatisation rampante des Universités.
Les familles sont dans le collimateur. Les allocations familiales seront réduites. Les billets SNCF réduits sont menacés.
Le Code du travail est vidé de sa substance : aux conventions  collectives, qui garantissaient des droits, seront substitués des contrats individuels entre le patron et chaque salarié, avec une période probatoire allongée, le licenciement déguisé.

Tous les salariés, ouvriers, employés, cadres, les privés d'emploi, les retraités, les Français comme les immigrés, sont la cible de cette politique de contre-révolution sociale.
C'est donc "tous ensemble" qu'il faut réagir. C'est "tous ensemble" qu'il faut manifester notre colère, et notre volonté de faire échec à Sarkozy, à son gouvernement, au Medef et à ses médias.
Mais cette politique néfaste n'est pas seulement "française". Elle résulte de l'application des différents traités européens signés, des orientations communes prises par les 27 gouvernements de l'Union européenne, et relayées par la Commission de Bruxelles.

Le Premier mai 2008 nous en offre l'occasion.

Il faut faire de cette journée de lutte internationale, une manifestation massive et unitaire de l'ensemble des travailleurs pour qu'ils expriment leur profonde colère et leur volonté de mettre un terme à la politique du Capital.

Faisons en sorte que cette manifestation enclenche, par sa puissance, un développement rapide des luttes et des démonstrations populaires.

Source :  http://jihad.wachill-2008.over-blog.fr/

Manifestation locale
10h30 à Seclin
place Saint Piat devant l'UL CGT
Les jeunes communistes y seront présent et y vendrons du Muguet..
Repost 0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 09:00
Image Hosted by ImageShack.us
Repost 0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 21:50
undefinedLa situation matérielle et sanitaire est suffisamment grave, pour les habitants de la Bande de Gaza, après la décision du gouvernement israélien de pratiquer un blocus complet de ce territoire, y compris en coupant l’électricité, pour que nous ne restions pas sans réaction dans la région Nord-Pas de Calais. Ce blocus intervient parallèlement à de multiples raids de l’armée d’occupation israélienne : de nombreux civils palestiniens en sont les victimes. Comme le déclare John Dugart, rapporteur spécial de l’ONU dans les territoires occupés : Israël recourt aux châtiments collectifs et ne distingue pas civils et militaires lors de ses tirs meurtriers.

Rassemblement samedi 26 janvier à 13 h 45, Grand’Place à LILLE 

Ce rassemblement associe le maximum de forces issues du monde associatif, du monde du travail, ou politique afin d’exiger la levée immédiate de ce blocus, comme le rétablissement immédiat des livraisons et communications en direction de Gaza. Les signataires demandent qu’Israël mette fin à ses raids meurtriers et respecte le droit international. 
 
Premiers signataires : AFPS 59/62, UJFP, Hors les Murs, LDH, MRAP, Communauté palestinienne du Nord, CSP 59, IDM, Collectif Afrique, Les indigènes de la République, Mouvement de la Paix Roubaix et environs, UD CGT Nord, FSU 59/62, Union syndicale solidaires, PCF, MJCF, coordination communiste, Les alternatifs, LCR, … 

Lille le 21 janvier 2008

undefined

Retrouvez l'article sur l'occupation des territoires palestiniens ICI

Repost 0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 11:10
Pourquoi nous nous rassemblons contre Sarkozy et sa politique ?

Affiche---.jpg- Parce qu’il incarne la dérive sécuritaire (augmentation des forces de police et des moyens militaires), liberticide (utilisation de plus en plus systématique de la vidéo-surveillance et du fichage policier) et autocratique (dictature du marché et inéluctabilité de la mondialisation économique) du système capitaliste libéral.

- Parce qu’il asservis les médias pour mettre en avant sa personne (son omniprésence dans les médias et sa collusion affichée avec les magnats de la presse), transformer la scène politique en scène people (ses frasques avec Cecilia et Carla Bruni) et faire accepter l’hyperprésidentialisation (son autoritarisme et son omniprésence aux dépends de ses ministres) du pouvoir.

- Parce qu’il prétend faire diminuer le chômage en radiant les chômeurs de l’ANPE (changement des critères, obligation d’accepter n’importe quel travail, fusion de l’ANPE avec l'UNEDIC).

- Parce que son action au ministère de l’Intérieur a prouvé que son credo répressif "porte en lui la guerre comme les nuées portent l’orage" (émeutes en banlieue)

- Parce que sa politique un danger pour le droit du travail et qu'il veut plonger l'ensemble des salariés dans la précarité en remplaçant le CDI par un
contrat de travail unique.

- Parce qu’il incarne cette droite dure et décomplexée qui estime que la rue - c’est à dire le peuple - n’a pas droit de cité (indifférence vis-à-vis des milliers de manifestants contre sa politique).

- Parce qu’il ne respecte pas la volonté du peuple (adoption sans référendum du traité européen qui avait été auparavant refusé par une majorité nette de la population française).

- Parce qu’il appartient à cette avant-garde ultra-libérale qui pense qu’il suffit de tout brader aux entreprises pour que l’Etat se relève de sa décrépitude (privatisation des secteurs publics).

- Parce qu’il porte en lui cette xénophobie bon-teint qui pousse à fermer les frontières, à expulser à tout-va les étrangers, à criminaliser les sans-papiers (lois sur l’immigration : CESEDA, Hortefeux...).
 
- Parce qu’il incarne ces eugénistes qui en d’autres temps plus obscurs justifiaient l’utilisation de la génétique au nom d’un "Bien Commun" teinté d’élitisme (tests ADN pour les candidats au regroupement familial, allusion à l’origine génétique de la délinquance ou de la dépression).

- Parce qu’il soulève volontairement partout où il se rend la polémique dans des discours verbeux emprunts de colonialisme (discours de Dakar, d’Alger et du Caire).

- Parce qu’il met l’enseignement public au service de son idéal mercantile et consumériste (loi d’automie des universités et réforme des lycées).

- Parce qu’il remet en cause la séparation des pouvoirs en mettant le pouvoir judiciaire (suppression des tribunaux et réforme de la carte judiciaire) et le pouvoir législatif (intervention présidentielle au Parlement) à sa botte.
 
- Parce qu’il porte gravement atteinte à l’image de la France à travers le monde (atteinte aux droits de l’homme et fermeture des frontières, atlantisme/pro-américanisme notoire, discours néo-colonialistes, credo ultra-libéral...)

- Parce qu’il est temps qu’on dise clairement que la majorité des gens qui ont voté pour lui est largement inférieure à la majorité mécontente de ses politiques libérales : il a abusé le peuple et lui a menti sur ses engagements !

Rassemblons nous le vendredi 11 Janvier

undefined

Appel du CSP59 à un rassemblement à 18 heures Place de la République : ICI
Repost 0