Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 18:22

Usines démantelées dans le Pévèle Mélantois:

Sachons nous opposer à cette logique qui tue nos emplois


L'usine Michelin de Noyelles-Lez-Seclin est menacée de fermeture. Ce Mercredi, à la surprise générale, les 267 Employés de
SODEMECA (Filiale de Michelin)
ont appris que la direction comptait stopper la production dans leur usine.


Produire , encaisser et laisser les salariés sur le carreau,

telle est la logique des dirigeants de Michelin !

Après les 398 Millions d'euros de bénéfice, la direction de Michelin ose mettre sur la paille les 267 employés de son usine à Noyelles lez Seclin. Une décision imcompréhensible même en cette période de crise, car le patronat a beau chercher des millions d'excuses, rien ne peut justifier que le site de Noyelles soit sacrifié! Cela fait plus d'un an que la direction ne cesse de presser ses salariés pour produire toujours plus, un nouveau contremaitre a même été  engagé il y a de ça quelques semaines pour surveiller les ouvriers la nuit ! La direction voulait dépasser les prévisions, Et les salariés l'ont fait! Le site de Noyelles est le plus productif et le plus rentable  ! 


Les attaques contre les travailleurs se font indépendament de leurs rendements et c'est bien la nature du système qui est en cause et non les performances individuelles de tels ou tels sites de production !


La direction n'offre aux salariés que le choix de reprendre une activité à Clermont Ferrand, mais l'immense majorité des ouvriers refusent d'être déracinés. Après tout, ils le disent eux même , ils ne sont pas des machines, et le patronat n'a pas le droit de les priver de leurs familles, de leurs vies. Certains ont même acheter une maison il y a quelques mois !

 
Supprimer ces emplois est une aubaine pour les dirigeants de Michelin


Ils pourront ainsi délocaliser leur production à l'étranger, dans un pays "plus rentable" ! Michelin prévoit d'investir 1 Milliard d'euros en Inde d'ici 10 ans par son plan "Horizon 2010". On le voit bien, les capitalistes n'ont que faire des travailleurs et de leur bien être. Ils n'ont qu'une volonté, faire du profit ! Tant pis pour les familles qu'ils laissent sur la paille, tant pis pour les travailleurs qu'ils enfoncent dans la misère, de toute façon ce système n'est pas fait pour être humain mais pour accumuler toujours plus d'argent dans les mains de quelques uns ! Les mêmes causes produisent les mêmes conséquences partout dans le monde.


Seulement les travailleurs ne se laisseront pas faire, ils opposent déja une vive résistance !

A l'annonce de la fermeture , les ouvriers de Michelin Noyelles lez Seclin, ont occupé leur usine spontanément. La colère était vive et des barricades de pneus ont été installés à la porte de l'usine. Le feu a été mit à ces pneus en signe de protestation et de lutte ! Les salariés, jeunes pour la plupart ont fabriqué des banderoles, ont tenu les barricades, se sont entretenus avec des journalistes, des militants syndicaux et politiques, content de la solidarité que ceux-ci leurs témoignent. Si ils doivent partir, ils exigent de partir dignement!  "Les conti sont partis avec 50 000 euros, nous on fait plus de 300 millions de bénéfices, si on part, on veut plus !" nous a confié un salarié. Ils ne comptent pas baisser les bras, l'occupation des locaux est très importante pour se faire entendre car à l'intérieur c'est plusieurs machines à 1 Millions d'euros qui sont présentent. Et ces travailleurs resteront debout dans la lutte jusqu'a ce qu'ils aient obtenu satisfaction ! Les premières négociations entre la direction et les syndicats se feront ce Mercredi 24 Juin ! En attendant, tout le monde est unanime pour créer le rapport de Force face à ces décisions honteuses qui mettent en péril des familles, et l'avenir industriel d'une région.

Les jeunes communistes solidaires

Présent par deux fois devant l'usine aux cotés des salariés, les jeunes communistes du Pévèle Mélantois se sont lancés dans la bataille et apportent leur plein soutien aux salariés en lutte.

Partout ou l'industrie est menacée par la dictature du Fric, nous opposerons le contrôle démocratique de l'économie française par l'ensemble des salariés, seul gage de rationnalité et seule manière d'orienter les choix économiques et industriels en fonction du bien commun et non en fonction d'intérêts particuliers.



 Soutenons les salariés de Michelin Noyelles Lez Seclin,

Rendez vous ce Mercredi 24 Juin à 11h30 Devant l'usine !

   

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Luttes Locales
commenter cet article
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 15:49
Suite à l'initiative de lycéens d'horizons divers (membre de la JC ou non), l'idée de lancer une réunion unitaire au lycée s'est traduite avec l'invitation à participer à une réunion lycéenne

Vendredi 17 Avril à partir de 17h30 devant le lycée.

Tous le monde y est convié afin de se mettre à jour sur les annonces de suppressions de postes et leurs conséquences et pour préparer de manière concrète la mobilisation à partir de la rentrée.
 
Repost 0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 23:19
Bernard Debreu maire de Seclin, ainsi qu'Albert Despres maire de Roeulx et Michel Lefebvre maire de Douchy-les-Mines sont assignés au Tribunal administratif (TA) de Lille le 14 avril 2009 pour avoir refusé d'appliquer le service minimum d'accueil dans les écoles primaires de leur commune.
Il est intolérable de laisser l'Etat Sarkozyste criminaliser les élus de la république défendant le droit de grève et refusant d'appliquer une loi qui en plus d'être dangereuse pour la sécurité des enfants marque une attaque de plus envers la démocratie et la liberté.

Alors que la droite assure un ‘service minimum’ pour le social, les salaires, et le service public; elle voudrait empêcher les travailleurs et les élus de se défendre, nous ne nous laisserons pas faire !

Nos élus nous défendent, défendons nos élus !
Mardi 14 avril à partir de 9h00 devant le TA (143 Rue Jacquemars Giélée à Lille)

Retrouvez aussi notre précédent article sur le droit de grève.
Repost 0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 22:00
Repost 0
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 15:12

POUR UN ENSEIGNEMENT PHILOSOPHIQUE DE QUALITE

 

Depuis les annonces des suppressions de postes au Lycée de Gondecourt, les réactions hostiles à ce projet se multiplient. Cette fois ce sont les professeurs de philosophies qui lancent une pétition pour protester contre la menace planant sur la qualité de leur cours.

 



La politique strictement comptable de gestion du service public adoptée par le gouvernement
aura dès la rentrée prochaine des effets directs sur l’enseignement de la philosophie au Lycée M. De Flandre.

L’organisation de la prochaine rentrée prévoit en effet, outre la suppression inacceptable d’un poste dans la discipline, celle d’acquis essentiels pour vos enfants :
- l’enseignement de la philosophie en 1L qui fut adopté par le projet d’établissement il y a 4 ans est remis en cause ;
- le dédoublement d’une heure de cours en TS qui permettait de travailler (plutôt qu’à 35 élèves) en groupe et de favoriser en particulier le travail méthodologique si fondamental pour l’avenir universitaire de vos enfants doit être supprimé.


L’équipe des enseignants de philosophie a besoin de votre soutien. 


Les professeurs de philosophie invitent les parents d'élèves à imprimer et signer cette pétition et à la remettre dans la boîte aux lettres FCPE avant le lundi 23 mars au soir si possible.
En effet, une délégation d’enseignants du lycée et des parents sera reçue le 24 mars au rectorat. Le maximum de soutien sera nécessaire pour essayer de faire reculer le rectorat sur sa décision de suppression de postes au lycée de Gondecourt.


Le site de la FCPE du Lycée de Gondecourt

Une raison de plus de venir manifester le jeudi 19 Mars

undefined
undefinedundefinedTracts pour le 19 Mars 2009
Repost 0
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 23:07
Suppressions de postes : Gondecourt touché
ON REFUSE DE COULER !

Il y a quelques mois, nous avons pris part aux mouvements contre les 13 500 suppressions de postes dans l'Education nationale !
Les chiffres locaux sont tombés, et ils sont dévastateurs. En effet, le rectorat et le conseil d'Administration du lycée ont annoncé les prévisions pour la prochaine année scolaire :
6 suppressions de postes au lycée Marguerite de Flandre de Gondecourt !
Malgré des effectifs similaires à ceux de 2006 et des classes déjà chargées, le recteur a décidé de supprimer 149h du planning horaire et 3,5 classes devraient sauter.
Les redoublants de terminale
subiront la double peine avec une impossibilité d'être à nouveau accueillir pour leur redoublement.

Ces projets doivent être mis à mal par la mobilisation la plus large possible
Rejoignons le mouvement entamé par les élus lycéens, les professeurs et les parents d'élèves !
Tous ensemble, signons, ne laissons pas notre éducation sacrifiée

>>Pétition ici<<

Un comité lycéen contre les suppressions de postes à Gondecourt a été lancé, pour le rejoindre, s'informer, avoir des exemplaires de pétition en version papier, pour signer : Contactez Manon au 06-70-05-89-45 
Repost 0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 23:17
Dans le cadre de la mobilisation contre les suppressions de postes au lycée de Gondecourt, voici la lettre signé par les élus SNES, les élus parents d'élèves FCPE, les élus parents d'élèves PEEP, et les élus des élèves du Lycée Lycée Marguerite de Flandre de Gondecourt et adressée au Recteur.



Les militants MJCF du Lycée de Gondecourt s'associent à ces revendications et appellent tout les lycéens à être partie prenante de la mobilisation en commençant à signer la pétition lancée sur l'initiative d'un large collectif de lycéens.
Repost 0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 15:37
Outre la grande manifestation Lilloise du jeudi 29 et les 2 millions et demi de personnes étant descendus dans la rue partout en France, le mécontentement s'est également fait sentir localement. Les militants des Jeunes communistes ont ainsi participés à la manifestation Gondecourtoise en soutien aux salariés de Visteon jusqu'a emmenner un cortège de manifestants devant le lycée marguerite de Flandres de Gondecourt.

Près de mille manifestants selon les syndicats ont pris d'assaut les rues de Gondecourt pour soutenir les salariés de Visteon, menacés par un plan social. De mémoire de Gondecourtois, on n'avait jamais vu ça.

Sur place, la grille est fermée. 98 % des salariés sont grévistes et tous les syndicats ont répondu présents. Pour défiler dans les rues de Gondecourt, ils ont été rejoints par leurs familles, des anciens salariés, des habitants, des lycéens... « Ce n'est pas une manifestation de militants, analyse Pascale Montel, de l'Union locale CGT. Les travailleurs et la population sont descendus en masse dans la rue et nous sommes contents d'avoir le soutien des municipalités ». En effet, de nombreux élus du secteur (Annoeullin, Bauvin, Camphin, Seclin...) avaient fait le déplacement et entouraient le maire de Gondecourt. «  Sans trop me tromper, je crois que c'est la première fois qu'une telle manifestation a lieu à Gondecourt. La population est fortement mobilisée ainsi que les commerçants. Car avec tous ces licenciements, c'est toute l'économie locale qui va souffrir ». Mêmes craintes du côté de Philippe Parsy, maire d'Annoeullin. «  97 employés de Visteon résident sur ma commune. Ce sont potentiellement 300 à 400 personnes qui peuvent subir les répercussions de ces licenciements. Nous espérons que la manifestation d'aujourd'hui ne soit pas une démarche vaine ».

Pour les syndicats, l'État doit réagir. «  Les constructeurs automobiles décident de la vie et de la mort des équipementiers. Cela ne peut pas durer. Nous sommes toujours capables de produire des voitures dans la région. On a un savoir-faire qu'il n'y a pas ailleurs ».

Philippe Kemel, vice-président de la Région et maire de Carvin, a souligné que «  le conseil régional fait tout pour mettre une pression forte sur l'État afin que les contrats de transition professionnelle soient étendus à toute la région, à l'automobile et à Visteon. En contrepartie, nous demandons à Visteon de renoncer aux licenciements. La Région est prête à aider pour maintenir l'activité ». De son côté, Bernard Debreu, maire de Seclin, a rappelé les actions menées auprès du préfet. « Nous demandons à l'État que soit organisée une table ronde au plus haut niveau avec des représentants de l'État, des élus, les syndicats et la direction nationale de Visteon ».

A mi-chemin, le cortège s'est arrêté devant le lycée, où des élèves ont pris la parole. « Nous sommes là pour soutenir les salariés de Visteon mais aussi pour rappeler nos revendications contre la réforme du lycée. Le manque d'enseignants, on s'en rend compte tous les jours », a expliqué Élisa, élève en terminale L.

Puis, le cortège est reparti aux rythmes des cornes de brumes, des sifflets, et des pétards. De retour devant Visteon, les manifestants ont incendié un cercueil, symbole des licenciements, avant de se séparer pour rejoindre la manifestation lilloise.

Source : La Voix du Nord


Repost 0
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 13:56
Jeudi et vendredi, les militants de la JC étaient aux portes des lycées Marguerite de Flandres et de la mouchonnière pour distribuer tracts et flyers pour les Assemblées générales de la semaine prochaine (rendez vous devant les lycées lundi, 10h30) et pour la manifestation de mardi (14h, porte de paris)

N'hésitez pas à prendre contact avec nous pour organiser le mouvement, si vous avez besoin de matériel ou de toute aide concrère que nous sommes en mesure d'apporter...
(Contact : Nicolas : 06-31-49-19-25)

Darcos, Pecresse, on ne croit plus au père noël !

Assez de promesses démagogiques et mensongères aux familles !

Dans toutes les villes de France, enseignants, personnels, parents, étudiants, lycéens, militants associatifs, citoyens amis de l’Ecole publique, ferons masse pour le crier !


L’Education, ça ne se fait pas dans la division et l’opposition,

L’Education, ça se fait dans le dialogue,

L’Education, ça se fait avec des moyens humains suffisants,

L’Education, ça se fait aussi avec les associations,

L’Education, c’est construire en sachant où l’on va pour la réussite des jeunes, où l’on va pour notre société,


Ne rajoutons pas à la crise économique celle de l’Education : investissons pour elle !


M. Darcos, Mme Pécresse, Mme Bachelot, M. Barnier, M. Sarkozy, L’Education est notre avenir !

La maternelle, les RASED, un collège de qualité, les horaires en seconde, l’université ... ce n’est pas un cadeau c’est un droit pour les élèves et les familles !


Repost 0
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 06:50
Du 1er mai au mouvement lycéen, même combat pour les militantes de la JC de Gondecourt !

Repost 0