Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 12:18
Retrouvez le 4 pages de la JC sur la réforme Darcos du lycée



Et rendez vous jeudi, 14h Porte de Paris pour battre le pavé et maintenir la pression !


Repost 0
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 11:49

La lutte paie, allons encore plus loin !


Face à l’ampleur que prend la mobilisation lycéenne, Darcos a décidé de reporter l’application de sa réforme. Ne nous y trompons pas, le gouvernement tente de calmer les esprits pour mieux faire passer ses mesures réactionnaires. Darcos veut « prolonger la discussion » … mais avec qui ? Nous, lycéens lillois, nous voyons systématiquement refuser l’accès au Rectorat (chargé d’appliquer la loi Darcos pour le Nord) par des cordons de CRS : où sont le dialogue et la démocratie ?


Non ! Nous n’aurons pas la naïveté de nous démobiliser ! La casse de l’éducation nationale, prévue pour la rentrée 2009 est reportée en 2010 … en attendant, les suppressions de postes continuent, les classes restent surchargées, et les enseignements vidés de leur contenu.

C’est pourquoi, nous lycéens devons continuer à faire des Assemblées Générales, à manifester, à faire connaître le recul que constitue la loi Darcos, à en parler à nos parents, à nos profs et à les convaincre du bien-fondé de notre démarche : un combat légitime pour une éducation publique, gratuite, laïque, et progressiste !


Le Rectorat doit donc nous recevoir, non pas pour négocier tel ou tel aménagement de la loi, mais bien pour enregistrer notre revendication principale : Darcos doit partir !Sa réforme aussi !

Mettons un coup d’arrêt au processus de marchandisation de l’Education.
Luttons contre la suppression des 687 postes dans le département. Signons les pétitions de la JC réclamant la démission de Darcos.

 











Une mobilisation qui dépasse nos frontières


En Italie, la mobilisation s’organise depuis plusieurs semaines. Des millions de personnes manifestent pour lutter contre la politique et de Berlusconi et européenne mise en place par la stratégie de Lisbonne qui pousse à plus d’économie au mépris de notre éducation. Concrètement, l’Italie supprime 1/3 des cours et des professeurs. Les élèves qui voudront rattraper ces cours manquants devront les payer. Cette privatisation à l’italienne : est-ce cela qui nous attend en France ?







La réforme des lycées, c’est quoi ?


1) Des lycéens attaqués. C’est d’abord l’enseignement en groupe qui est touché : fini les petits groupes, qui permettaient aux enseignants d’aider les élèves les plus en difficulté.

Mais aussi suppression des RASED (soutien scolaire titulaires) ; suppression des filières ; fin du redoublement (et du droit à l’erreur).

Individualisation des parcours sans suivi réel suite aux nombreuses suppressions de postes. C’est le début de la sélection au lycée !

2) Enseignants précarisés. Pour compenser les postes manquants suite aux suppressions de postes massives dans l’éducation nationale, les enseignants feront évidemment en plus de leurs heures de cours … donc plus d’élèves à suivre et moins de temps passé avec chacun.

Avec la semestrialisation, le nombre d’heures par matière pourra être réduit en toute discrétion … comme ça a été le cas lors du passage au LMD dans les universités. Si avec ça les conditions d’enseignement ne se dégradent pas …

3) La fin du cadre national. Le gouvernement veut instaurer, dans le cadre de la semestrialisation, un enseignement modulaire : un socle commun de connaissances réduit pour l’ensemble des lycéens, complété par des modules.

Ce système conduira non seulement à accroître les inégalités entre élèves au sein d’un même établissement, mais surtout détruira le cadre national du bac en instaurant des inégalités entre établissements. Combien d’élèves, dans ces conditions, se verront refuser l’accès à une filière universitaire suite à un mauvais choix dans leurs modules ?





La mobilisation s’étend à toute la France, il faut continuer !


Depuis deux semaines les lycéens organisent un mouvement d’ampleur contre la casse de l’éducation.

En Normandie (Caen, Alençon, Argentant, Flers, Condé-sur-Noireau, Saint-Lô.), à Rennes, à Nantes, Bordeaux ou encore Brest et Toulouse ; à Paris, Marseille, Lyon, Grenoble, Montpellier ils étaient des milliers à défiler sur les mots d’ordre « ensemble, défendons l’école publique ! ».


A Lille et dans le département aussi, 2500 lycéens construisent la riposte.

Des Assemblées Générales se tiennent :


Queneau (VdQ): 300 personnes.

Montebello : 250

Faidherbe : 400

Gondecourt : 400

Pasteur : 100

Valentine-Labbé : 50

Kernanec : 250

Fénelon : 50

Baggio : 100

Michel Servet (Haubourdin): 50

Verte Feuille (Saint André)

Paul Hazard (Armentières)

Gustave Eiffel (Armentières)

Léonard de Vinci (Calais)


Repost 0
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 12:30

Lundi, le ministre de l’éducation nationale, Xavier Darcos a annoncé le report à une date ultérieure de sa réforme des lycées. Après le mépris de Darcos face aux nombreuses mobilisations aussi bien à Paris qu’en province, ce dernier est desormais obligé de faire profile bas. Ce n’est pas tous les jours que le gouvernement est obligé de reculer, et encore une fois, ce sont les jeunes qui l’obligent à le faire.


C’est une grande histoire de désamour que vivent les jeunes de ce pays avec le gouvernement. Le divorce est tellement visible, que Nicolas Sarkozy sait qu’il ne peut pas risquer de faire d’une mobilisation de jeunes, le creuset dans lequel toutes les colères sociales pourraient s’unir, à l’instar du CPE.

La mobilisation paie. Les jeunes le savent. Et aujourd’hui encore, les lycéens viennent d’en faire la démonstration.

Mais personne n’est dupe. Comme a son habitude, pour le gouvernement, le report de cette réforme n’est qu’un « au revoir » et ils comptent bien la remettre sur le tapis à un moment plus propice, qui sait pendant les grandes vacances peut être.

C’est pourquoi, les jeunes communistes compte bien ne pas s'arrêter la et continueront à informer, mobiliser, agir contre la politique éducative que tente de nous imposer Darcos and co. Nous seront présents aux manifestations du jeudi 18 décembre comme à celles qui suivront , pour montrer aux gouvernement notre détermination, et celle de tous les lycéens, à ne rien lâcher contre toutes les poltiques réactionnaire et antisociale de ce gouvernement.


Darcos veut ouvrir un grand débat sur l’école et bien prennons le aux mots et imposons notre exigence à une école qui permette la réussite de tous !!!

Repost 0
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 16:41

Réforme Darcos : Un premier recul

Réforme Darcos : un premier recul à mettre au crédit de la mobilisation

Depuis plusieurs semaines, la mobilisation grandit sous des formes multiples dans le pays contre les réformes rétrogrades menées par le ministre Darcos à tous les niveaux du système éducatif.

Toutes ces réformes sont imposées sans tenir compte de l’avis des professionnels de l’éducation, enseignants ou chercheurs, pas plus que celui exprimé par les parents ou les élèves eux mêmes. Chaque fois, ces réformes s’accompagnent, voire justifient des dizaines de milliers de suppressions d’emplois de toutes catégories de personnels, notamment enseignants, qui compromettent gravement le bon fonctionnement des services.

Après la privatisation rampante des universités sous couvert d’autonomie, c’est en réalité la mise à mort du service public de l’éducation nationale qui est ainsi en marche, le processus de dégradation continue de la qualité des enseignements délivrés ainsi poursuivi étant destiné, en réalité, à justifier au moment propice la privatisation de pans entiers du système éducatif.

Le PCF soutient les actions engagées par les enseignants, parents, lycéens et étudiants de jour en jour plus nombreux à s’insurger contre cette politique injuste, irresponsable et destructrice.

Une autre politique éducative est possible et nécessaire, pour la réussite scolaire de tous les jeunes. C’est aux citoyens de décider de ce que doit devenir leur école : Il faut, d’urgence, que cette voix soit entendue ! Les mobilisations ont permis un premier recul du ministre Darcos tant sur la forme que sur le fond. Si rien n’est pour l’instant définitif, c’est un encouragement pour poursuivre l’action et le débat sur la nécessaires transformation du système éducatif.


Parti communiste français Paris, le 15 décembre 2008

Repost 0
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 10:49


Tous dans la rue

Retrouvez notre tract







  

Repost 0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 14:45
La droite continue à tout casser..

On continue à lutter !

11 200 suppressions de postes dès Septembre, 13 500 pour 2009.

D’ici 2012, 80 000 postes vont disparaître


Dès la rentrée, pour une école publique de qualité, mobilisons nous !

Tous dans la rue le 11 septembre

- 14 heures, Porte De Paris - 

 

Les jeunes Communistes aux portes des Lycées :
Pour engager la lutte, retrouvez nous jeudi 4 et vendredi 5 septembre, aux portes des principaux lycées de la métropole Lilloise.
Au programme
: distribution du Journal l'Avant Garde spécial Lycée, du Flyer d'invitation aux stands communistes de la
Braderie de Lille, et du Flyer appellant à la manifestation du 11 septembre !
Repost 0
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 17:48
LE 15 MAI :
Lycéens, mobilisés pour gagner !!

Les dernières semaines ont été marquées par l’accroissement du mouvement lycéen partout en France et par les interventions méprisantes de Nicolas Sarkozy et Xavier Darcos.

Le contexte politique et social de ce début de mois de mai est une opportunité formidable pour nous, lycéens en lutte.
Le gouvernement Fillon a du affronter successivement une défaite cinglante aux élections municipales et cantonales, des sondages calamiteux pour l’ensemble de la droite, le développement de luttes pour les salaires dans les entreprises et la grève très réussie des salariés sans-papiers. Dans le même temps, la province a pris avec efficacité le relais de la mobilisation lycéenne. Les manifestations ont réuni des milliers de lycéens et d’enseignants à plusieurs reprises (50000 en France mardi dernier). Face à cela, Nicolas Sarkozy a déclaré dans son show télévisé: « je maintiens les réformes qui permettront les réductions » d’effectifs, réduisant notre mouvement revendicatif à une inquiétude puérile. Face à cela, il est temps de réaffirmer avec force nos mots d’ordre : Non aux suppressions de postes ! Non à l’application des rapports Pochard et Attali ! Non à la casse du bac pro, à la suppression des BEP et de la carte scolaire !

 

 


Les bouffons dans la rue le 15 mai !

Selon darcos, les revendications lycéennes et le mouvement lycéen sont une "boufonnerie" (voir article de la voix du nord du jeudi 8 mai ci dessus).

Le 15 mai, tous ensemble, profs, élèves, personnels, donnons nous rendez vous dans la rue pour répondre à son mépris et clamer haut et fort que nos aspirations sont légitimes, que la jeunesse comme les salariés ont besoin d'un service public de qualité, et exigeons de Darcos qu'il renonce à l'austérité économique dans l'éducation. Ce rendez vous prévu depuis plusieurs semaines sera à coup sur un tournant de la mobilisation. Oeuvrons dès maintenant pour qu'il tourne en notre faveur !


Contre la politique éducative et financière dans l'Education
Pour un service public de qualité

REJOIGNONS LES RANGS DE LA GRANDE MANIFESTATION NATIONALE

JEUDI 15 MAI  dès 14H - PORTE DE PARIS

Repost 0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 11:13
Contre la casse de l'Education
MANIFESTONS !
Mardi 6 Mai - 14h30 Porte de Paris


Tract d'appel à la manifestation

Repost 0
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 19:48
Le gouvernement reste sourd malgré la forte mobilisation des lycéens, Sarko ne veut pas plier alors faisons lui entendre raison !!! Il faut que le mardi 29 avril nous soyons encore plus nombreux dans les rues pour montrer au gouvernement que nous non plus nous ne céderons pas face à la casse de notre éducation ! A l’école éllitiste de la droite nous opposons celle de l’émancipation et de la réussite de tous !

MANIFESTATION
MARDI 29 AVRIL

14H PORTE DE PARIS






Et retrouvez le matériel

Affiches
Modèles d'autocollants
+ les articles et tracts sur le mouvement Lycéen ICI
Repost 0
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 18:55
Le gouvernement met en marche la Casse du Service Public d'Education
Nous devons lui faire BARRAGE !

Rendez vous Jeudi 24 Avril
14h30 Porte de Paris



Et les articles sur la lutte Lycéenne ICI
Repost 0