Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 12:27

Le 2 mars 2013, les Jeunes Communistes du Pévèle Mélantois et le PCF Seclin organisent leur seconde soirée mensuelle en commun !

Venez donc nombreux à partir de 17h à la salle Barbusse, dans l'UL CGT de Seclin (Place st Piat) pour visionner le film "Les nouveaux chiens de garde" qui sera suivi d'un débat avec un des réalisateurs du film : Gilles Balbastre.

Buvette et restauration sur place !

 

Suivre sur facebook ici !



http://pix.toile-libre.org/upload/original/1360699212.jpg

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Culture - Presse
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 08:44

Le journal enfin en ligne ! Retrouvez le en cliquant sur l'image ci dessous.

 

http://fandenavets.free.fr/loffensive/N17/Maquette17-page001.jpg

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans L'OFFENSIVE
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 12:35

Les 16 et 17 février la Ville de Lys-lez-Lannoy lance son premier weekend International. Ouvert de 10h à 19h les deux jours, le salon vous proposera de faire le tour du monde des coutumes et tradition.

Seront notamment évoqué Cuba, la Palestine ! 


 http://1.bp.blogspot.com/-AQ5zvz6ovVk/UPlogM68EaI/AAAAAAAAAgQ/aXSd1SMRu1g/s1600/201301+LYS+lez+Lannois+weekend+international.jpg

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Rendez-Vous
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 11:05

imagesbanderolecommunique.jpg

 

Direct Lille titre dans son édition du lundi 4 Février "Transports: encore une autre augmentation ?". En effet, le gouvernement envisagerait l'augmentation de la TVA pesant sur les transports publics. Le gouvernement veut faire passer la TVA de 7 à 10% en 2014. Dominique Plancke, élu Verts pour le Conseil Régional et Eric Quiquet, élu Verts de la Communauté Urbaine s'alarment de cette nouvelle augmentation de la TVA. Sans préjuger de l'attitude que prendront les parlementaires Verts quant à cette augmentation de la TVA sur les transports publics, les Jeunes Communistes du Nord savent qu'ils pourront compter sur les parlementaires Communistes et du Front De Gauche pour s'opposer à cette nouvelle augmentation de la TVA, comme ils l'avaient fait déja du temps de Sarkozy.

 

Dans ce contexte, les Jeunes Communistes se réjouissent de voir que des responsables politiques d'EELV rejoignent les revendications que nous portons déja depuis plusieurs mois, à savoir l'augmentation de la taxe patronale "versement transport".

 

Dans le cadre de notre campagne contre l'augmentation constante des tarifs de Transpole et pour le passage à la gratuité pour tous les usagers, nous avions mis en exergue le fait qu'il faudrait augmenter cette taxe de 2 à 2,5% pour financer la gratuité.

 

Le groupe Verts et le groupe Communiste de la Mairie de Lille ont porté en commun une motion sur le passage en régie publique de l'eau au dernier Conseil Municipal. Les Jeunes Communistes seraient heureux de voir s'établir la même union concernant la politique du transport. Car au delà des effets d'annonce de Plancke et Quiquet dans la presse, force est de constater qu'Eric Quiquet pratique le double langage puisqu'il avait répondu à notre action du 14 Décembre dernier ( http://www.mjcf59.org/non-classe/contre-laugmentation-des-tarifs-de-transpole-les-jeunes-communistes-envahissent-la-communaute-urbaine-de-lille ) par une lettre où il reprenait les arguments patronaux : la gratuité des transports n'est pas une bonne idée. (Cf. Michel Bleitrach, ex-PDG de Keolys et président du syndicat UTP, La gratuité dans les transports publics urbains: une fausse bonne idée, 2011, http://www.utp.fr/images/stories/utp/publications/Fiches_Gratuite.pdf)

 

 

Les Jeunes Communistes du Nord

 

 

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Luttes Locales
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 17:21

http://www.jeunes-communistes.org/sites/default/files/imagecache/image/comtun.jpg

 

Nous avons appris avec tristesse et colère l'assassinat de Chokri Belaïd, abattu ce matin devant son domicile à Tunis. Leader du Mouvement des patriotes démocrates, membre du Front Populaire tunisien, il fut une figure de la révolution tunisienne puis de l'opposition de gauche au gouvernement islamiste d'Ennahda.

 

Cet assassinat s'inscrit dans le cadre de violences dirigées contre l'ensemble des acteurs de l'opposition et du mouvement social tunisien. Depuis plusieurs mois, ces derniers sont victimes d’agressions répétées de la part de milices pro-gouvernementales sous le regard complice du pouvoir tunisien. Le 18 octobre 2012, un responsable du mouvement Nidaa Tounes (une autre organisation d'opposition) était tué lors d'un affrontement avec des militants liés à Ennahda.

Le 4 décembre dernier, ce sont des militants de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) qui étaient attaqués par des manifestants pro-gouvernement lors d'une commémoration organisée en l'honneur de Farhat Hached, un syndicaliste assassiné dans les années 1950.

 

Il faut que cela cesse. Après des dizaines d'années de dictatures où il était extrêmement périlleux de mener des actions politiques, les tunisiens doivent pouvoir s'exprimer et militer librement.

 

Depuis la révolution de 2011 la situation politique tunisienne s'est réellement tendue. Les élections présidentielles prévues suite au départ de Ben Ali avaient finalement laissées la place à un « gouvernement d'union nationale » (rempli de membre du RCD), puis finalement à des élections législatives, remportées par le parti Ennahda.

Aujourd'hui ce parti est accusé par le reste des formations politiques d'empêcher toute contestation de sa politique en menant diverses actions violentes (descente dans des locaux, assassinats), notamment via une milice qui s'est auto proclamé « défense de la révolution ».

 

Le Mouvement des Jeunes Communistes de France réaffirme son indignation et sa colère face au meurtre de Chokri Belaïd ainsi que toutes les exactions commises contre les mouvements citoyennes et politiques tunisiens. Nous soutenons tous ceux qui se battent en Tunisie pour réussir à établir une démocratie permettant l'expression de chacun et le progrès pour tous.


Nordine Idir

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Histoire - personnalité
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 15:53

Nous avons appris avec une grande tristesse l’assassinat à Paris de notre amie Rojbin Dogan présidente du Centre d’’Information du Kurdistan ainsi que de Sakine Cansiz, l’une des fondateurs du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) et Leyla Soylemez.

Toutes nos pensées vont vers les proches et les familles de ces militantes. Nous espérons que toute la lumière sera faite rapidement sur cet évènement dramatique.

L’Etat français doit immédiatement inverser le traitement qu’il réserve aux militants kurdes en France pour assurer leur droit fondamental à la sécurité. Nous exigeons notamment la remise en cause immédiate par Manuel Valls des accords conclus par Claude Guéant qui étendent sur le territoire français la traque des militants kurdes.

Nous avions rencontré Rojbin Dogan en juin dernier, voici son interview:

 

 

 

Nouvelle rencontre d’Avant Garde sur une situation coloniale passée sous silence en France: le Kurdistan. La Turquie est un partenaire économique et militaire privilégié de la France et des pays européens qui suscite de nombreux discours sur son adhésion à l’Union Européenne, son rôle pour le règlement du conflit israélo-palestinien, ou encore pour la reconnaissance du génocide arménien. Mais quant au sort des 20 millions de kurdes qui vivent sur son territoire, c’est le silence.

Rencontre avec Rojbin Dogan, présidente du Centre d’Information du Kurdistan en France. Le CIK organise en France l’information et les campagnes de sensibilisation sur le combat pour les droits des kurdes en Turquie .

 

Le Kurdistan c’est plus 500 000 Km2 et près de 40 000 000 d’habitants répartis sur 4 états : la Turquie, L’Iran, la Syrie et l’Irak.

Kurdish-inhabited_area_by_CIA_(1992)

La seule évocation des pays concernés aide à prendre la mesure de l’enjeu. Sur quatre états qui ont vécu au court des cent dernières années des conflits parmi les plus intenses de l’histoire de l’humanité, vit depuis des milliers d’années un peuple sur le territoire qui concentre les ressources de la région : de l’eau, du gaz et du pétrole.

En 1920, lors du démantèlement de l’empire Ottoman – pays allié de l’Allemagne pendant la première guerre mondiale et qui dominait la région – la France et l’Angleterre font la promesse aux Kurdes de leur reconnaitre un état sur leur territoire historique.

Dans les années 1980, lassés des promesses non tenues, débute la lutte armée du PKK en Turquie. Le Parti des Travailleurs du Kurdistan et son leader Abdullah Ocalan – aujourd’hui emprisonné et mis à l’isolement sur une ile pénitencier – sont ainsi entré en clandestinité. C’est le BDP, parti de la paix et de la démocratie qui mène la bataille politique légale en Turquie à la suite de nombreuses autres formations dissoutes les unes après les autres par les gouvernements turcs.

Aujourd’hui, des quatre territoires Kurdes, seule la région Irakienne a acquis une autonomie politique après l’invasion américaine. En Syrie, en Iran, comme en Turquie, la répression, les morts et les arrestations arbitraires restent le quotidien des Kurdes, dans un silence assourdissant de la communauté internationale

 

Avant Garde: Recep Erdogan, premier ministre de la Turquie depuis 2003, avait affirmé vouloir trouver une solution politique à la question kurde. Loin de là, la situation est aujourd’hui très tendue dans la région et la répression ne fait qu’augmenter. On en est où de la politique d’Ankara sur le Kurdistan ?

photo RojbinD CIK2

Rojbin Dogan: En 2003 quand Erdogan arrive au pouvoir il annonce qu’il veut résoudre la question kurde. C’était le premier chef de gouvernement turc qui disait reconnaitre les erreurs et faire face à l’histoire. Il avait nommé son projet, « l’ouverture kurde ». Mais dans les faits Erdogan s’est trouvé confronté à la difficulté de trouver un interlocuteur politique kurde. Cet interlocuteur c’est le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan). Très vite Erdogan a renommé son projet « l’ouverture démocratique » pour ne plus parler de la question kurde.

Leyla Zana, députée de Turquie, condamnée à 10 ans de prison

Leyla Zana, députée de Turquie, condamnée à 10 ans de prison

Alors en 2009 lorsqu’aux élections municipales le BDP (Le Parti de la Paix et de la Démocratie) passe de 56 à 100 mairies, Erdogan décide d’opérations massives d’arrestations. Des centaines de membres du BDP ont été arrêtés dont les maires des plus grandes villes. Arrêter des élus c’est arrêter la population qui a voté pour eux. 6 députés sont emprisonnés en Turquie dont Leyla Zana, prix Zakharov du parlement européen. C’est une déclaration de guerre contre tous nos symboles. C’est envoyer le message que tous ceux qui défendent les droits des kurdes seraient des terroristes

Erdogan essaye de vendre une image exemplaire de la Turquie dans ses visites. Mais on ne peut aucunement parler de droits des peuples en Turquie. Ce que nous vivons c’est la dictature d’Erdogan. Ces arrestations se poursuivent jusqu’à aujourd’hui pour arriver à un chiffre de 7000 prisonniers politiques et nous pourrions être à beaucoup plus. Le gouvernement AKP (le parti politique d’Erdogan, majoritaire à l’assemblée turc) est convaincu que cette voie permet d’éradiquer la question kurde. Mais nous avons vécu les guerres et les coups d’état en Turquie et nous avons toujours lutté. Lorsque l’on va au Kurdistan, chaque famille a un membre qui a été tué dans cette guerre ou qui fait partie des 17 000 disparus.

Pour le gouvernement turc la question kurde est inscrite au registre de la lutte contre le terrorisme avec le soutien de l’Union Européenne et des Etats-Unis. Ça veut dire que la Turquie serait un pays où il y a 20 millions de terroristes ! Ainsi au mois de décembre 34 villageois ont été tués dans des raids aériens. Dans n’importe quel autre pays dit démocratique, le chef de l’état aurait dû démissionner après un tel massacre. Mais Erdogan n’a même pas pris la peine de s’excuser et personne n’a protesté.

 

Comment s’explique ce déploiement de force et la puissance de cette répression alors même que les organisations kurdes demandent une résolution politique du conflit ?

 

Le PKK a appelé une dizaine de fois à des cessez le feu. Mais la réponse turque a toujours été militaire. Le PKK veut une résolution pacifique du conflit et ne demande pas l’indépendance. Il propose une autonomie démocratique dans la région. Le respect des droits culturels et politiques et l’éducation en langue maternelle. Ce sont des droits fondamentaux reconnus à tous les peuples sauf aux kurdes. Mais il faut savoir que le Kurdistan est une région très riche en pétrole, en eau en gaz. Économiquement c’est une région incontournable et les grandes puissances occidentales sont alliées de la Turquie pour cette raison-là. Les kurdes et leur combat pour défendre leurs droits sont victimes des intérêts économiques de ces pays.

Claude Guéant, alors ministre de l'intérieur, lors de la signature des "accords anti-terroristes" avec Ankara

Claude Guéant, alors ministre de l'intérieur, lors de la signature des "accords anti-terroristes" avec Ankara

En France nous vivons la même politique qu’en Turquie. La France s’est opposée à l’entrée de la Turquie dans l’UE, mais pour conserver ses relations avec la Turquie, ils ont passé les accords pour l’arrestation des militants kurdes. C’est une sorte de donnant-donnant. Je refuse ton adhésion mais je t’aide avec tes « terroristes ». Depuis 2007 il y a une multiplication des arrestations, des perquisitions et des procès en France et lors de la visite de Claude Guéant (alors ministre de l’intérieur) l’an dernier en Turquie un accord a été signé pour l’extradition des Kurdes.

En Turquie les jeunes kurdes ne croient plus en la démocratie. Leurs maires essayent de servir leur ville et militent pour eux puis se font arrêter sous leurs yeux. Ils voient donc qu’il n’y a aucune voie légale pour eux. Alors il ne faut pas se demander pourquoi est-ce qu’il y a une guérilla. C’est la réponse répressive du gouvernement dirige les jeunes Kurdes à rejoindre la Guérilla, les montagnes.

Alors qu’ils risquent, leur vie, la prison et la répression, les kurdes continuent leurs manifestations et leurs rassemblements. Un peuple de vingt million d’habitants ne peut pas vivre caché. On peut arrêter autant de kurdes qu’on veut d’autres les remplaceront.

 

Alors quels leviers pour le changement ?

 

 

Il faut d’abord que les pays européens mettent de côté leurs intérêts économiques. On parle de 40 millions de personnes, d’un peuple qui a une histoire et d’une des premières civilisations de la Mésopotamie. Ce soutien à Ankara doit cesser car il est en défaveur de la résolution du problème kurde.

Les kurdes sont victimes de cette alliance avec le gouvernement turc. Le problème kurde est un problème de tous les pays membres du Conseil de l’Europe. La Turquie en est membre avec 47 autre pays. On ne peut pas nous dire que c’est un problème de la Turquie et que c’est la Turquie qui doit résoudre ce problème. Le problème n’est pas limité aux frontières turques.

Mais Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères annonce poursuivre les relations avec la Turquie. Un pays qu’il juge très important. Donc il devrait y avoir une continuité avec le précèdent gouvernement. C’est notre peur. Les relations avec la Turquie ne peuvent pas continuer sur les seuls intérêts économiques. La priorité c’est l’arrêt du soutien au gouvernement turc par la vente d’arme et les accords Guéant de sécurité. Les arrestations en France doivent cesser.

Sarkozy s’était toujours opposé à l’adhésion de la Turquie à l’UE parce que c’est un pays musulman. Mais nous sommes pour. A condition d’imposer le respect des droits de l’homme et la reconnaissance des droits, politiques et sociaux des kurdes. Être contre l’adhésion de la Turquie à l’UE c’est mettre la question kurde de côté. L’adhésion à l’UE doit faire progresser la démocratie et les droits de l’homme en Turquie.

Ce que nous voulons c’est une autonomie démocratique. Une décentralisation où les décisions seront prises sur le terrain, dans les régions. Nous ne voulons pas de frontières Ce ne sont pas aujourd’hui les frontières qui vont sauver les peuples. Nous ne sommes pas pour une indépendance, nous voulons notre droit à l’autodétermination.

 

Entretien réalisé par Nicolas Bescond

 

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Culture - Presse
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 06:59

sanspapiersgrve.jpg

 

Après lecture de trois documents datés du 11 janvier 2013 – le communiqué ‘le préfet propose une sortie de crise’, ‘Information sur le conflit des sans papiers de Lille après le nouveau communiqué de la préfecture de nos partenaires de la Ldh’ et ‘communiqué de presse du 12 janvier 2013, Emmaüs, CCFD-Terre solidaire, Cimade, Secours Catholique’ – les sans papiers grévistes de la faim ont décidé de suspendre leur mouvement de refus de s’alimenter.

Ces documents font état d’engagement du préfet :

- « d’un examen bienveillant qui se définit comme la prise en compte de toutes les réalités personnelles du demandeur… En effet aucune décision d’admission au séjour ne peut intervenir, conformément à la règle du cas par cas acceptée par tous, sans un minimum de dossier… » (communiqué du préfet du 11/01/13).

- « dès lors que les dossiers auront été déposés, un calendrier échelonné des examens et des réponses individuelles sera établi, en liaison avec les associations » (idem).

Le communiqué des associations (Emmaüs, CCFD-Terre solidaire, Cimade, Secours Catholique) de la codrese mandatée par le préfet pour sa proposition de « sortie de crise » précise que celles-ci « Elles estiment intéressantes les dernières propositions du préfet consistant à délivrer un récépissé de séjour aux personnes grévistes. Ce délai de séjour provisoire permettrait ainsi à ces personnes de reprendre une alimentation, de se rétablir, de recevoir les soins et le suivi médical dont elles ont besoin. Il leur permettrait aussi de voir leur situation administrative examinée avec humanité par la préfecture, dans des conditions de sérénité et avec le temps nécessaire à une étude attentive de tous les éléments à faire prévaloir » (12/01/13).

Enfin comme n’a cessé de le demander le CSP59, après 70 jours le préfet prend en compte la grève de la faim à travers les expressions « calendrier échelonné, bienveillant, minimum de dossier » et « examiner avec humanité » par le biais des associations de la codrese qu’elle a chargé de la « sortie de crise ».

Les sans papiers dont 4 sont hospitalisés depuis plusieurs jours ont décidé de suspendre leur grève de la faim en considérant que les autres engagements préfectoraux annoncés publiquement par communiqués sont acquis :

- le principe du droit de la défense argumentée des dossiers tous les mois au CSP59, ce que dit d’ailleurs la circulaire du 28 novembre 2012 et qui rappelons le est à l’origine de cette grève de la faim;

- la révision du règlement intérieur de la codrese dans le sens de prendre compte les éléments nouveaux permettant aux sans papiers de faire prévaloir son droit à la régularisation et la motivation argumentée des décisions de régularisation ou des refus;

- le traitement égal pour le Collectif Afrique (CA) d’être membre de la codrese au même titre que toutes les associations qui y sont déjà.

Dans ces conditions les sans papiers grévistes de la faim et non grévistes du CSP59 considèrent que la volonté affichée du préfet de contourner les CSP59 pour sa proposition de « sortie de crise » est dans l’urgence de l’état de santé dégradée des grévistes secondaire.

Que les associations de la codrese - Emmaüs, CCFD-Terre solidaire, Cimade, Secours Catholique – aient loyalement assumé par une déclaration publique une « garantie » ne serait-ce que « morale » des engagements préfectoraux est à saluer parce qu’ayant permis de lever les doutes vis-à-vis du préfet des sans papiers grévistes.

Que nos partenaires associatifs – Ldh, Mrap – soient parties prenantes et témoins des engagements préfectoraux lors des audiences préfectorales des 6, 19, 24 décembre et 9 janvier est important pour que la parole de l’Etat soit respectée.

Le CSP59 salue et félicite l’ensemble des sans papiers, des soutiens, des militants qui se sont mobilisés pour briser la dictature de l’omerta imposée par le sarkozisme de gauche par les occupations de la Nonciature du Vatican, du siège du PS rue Solférino, des occupations des sièges du PS, des Eglises, des rassemblements et manifestations à travers le pays, etc.

Le CSP59 appelle à poursuivre la montée en puissance des actions de protestations pour montrer que la circulaire du 28 novembre 2012 est insuffisant pour réparer les dégâts causés par 5 ans de sarkozisme qui a libéré la parole xénophobe et raciste au sommet de l’Etat (Guéant, Hortefeux, Coppé, etc.) et a montré que pour des raisons électoralistes la droite républicaine pouvait tomber dans le piège de l’imitation du discours lepéniste et que le sarkozisme de gauche est aussi une réel danger.

La grève de la faim est suspendue, la lutte continue jusqu’à la victoire!

Le CSP59 précise que ce lundi 14 janvier :

 

- les sans papiers grévistes de la faim seront envoyés à l’hôpital pour y obtenir un protocole de réalimentation et de soins selon leur situation médicale personnelle ; nous demandons au CHR et à la préfecture de faciliter cet envoi.

- rendez vous à partir de 15h au parvis pour démonter la tente et nettoyer la place ;

- demande à la Mairie d’envoyer une benne afin que le parvis de l’église soit débarrassé ;

- rappel que nous avons demandé un parrainage qui fera l’objet d’un courrier particulier.

Grand Merci et bravo à la solidarité et à la fraternité militante qui font que l’on ne doit pas désespérer en ces temps de crise et de menace fascisante. La solidarité et la lutte vaincront !

Fait 13/01/13


Tous les mercredis à 18h place de la République à Lille : Manifestation

Repost 0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 02:08

http://www.jeunes-communistes.org/sites/default/files/imagecache/image/415856_512677702098771_1355817948_o.jpg

 

L'origine de cette grève, c'est la situation de désespoir laissée par 5 ans de Sarkozysme rythmés par la chasse aux sans papiers, les discours et les lois racistes.

Cinq années durant lesquelles l'objectif constant des Sarkozy, Hortefeux, Guéant était de maintenir les travailleurs sans-papiers organisés au sein du CSP59 dans la clandestinité, contraints d'accepter des conditions de travail dégradées dans la peur quotidienne de l'expulsion.

 

Cinq années durant lesquelles la préfecture a été jusqu'à refuser au CSP59 de défendre de manière argumentée les dossiers des sans papiers.

 

Cinq années qui ont eu pour conséquence de servir sur un plateau 18% de voix à l'extrême droite.

 

C'est donc dans ce contexte que près de 120 sans papiers se sont mis en grève de la faim le 2 novembre, dans l'espoir que la défaite de Sarkozy permettrait, selon les mots du président Hollande, "réparation" suite aux dégâts portés par la droite.Depuis, les sans-papiers grévistes de la faim ont dû courageusement faire face aux différentes expulsions, notamment celle du 4 décembre où de nombreuses forces de polices ont été déployées pour les déloger d'une église avec l'appui du GIPN, accréditant encore la thèse des LE PEN qui assimile le travailleur immigré à un risque, voire à un risque terroriste. Nos camarades grévistes ont dû également faire face à l'honteuse décision de Manuel Valls d'expulser deux grévistes vers l'Algérie après 59 jours de grève de la faim alors que ceux-ci étaient dans un état sanitaire dangereux et que l'un d'entre eux est toujours hospitalisé à cette heure.

 

Monsieur Valls, au 67e jour de grève de la Faim, la question vous est posée : nos camarades méritent-ils de mourir de faim à défaut d'une politique qui leur permette de vivre dans la dignité ? Nous sommes de ceux qui avons sanctionné la politique de Sarkozy et son discours nauséabond pompé sur celui de Le Pen, et nous restons déterminés à combattre leurs idées, tout comme ce genre de politique.

 

Plutôt que de laisser les idées réactionnaires perdurer, nous nous élevons aux côtés des travailleurs sans-papiers, à qui l'on fait endosser tous les maux, tout en faisant toujours plus de cadeaux aux grands industriels français comme TOTAL ou Peugeot qui ont accumulé les plans sociaux comme les bénéfices ces dernières années, laissant des milliers de travailleurs de notre pays sur le carreau. Ces incroyables cadeaux, les travailleurs sans-papiers en font partie. En effet, ceux-ci sont surexploités par le patronat et muselés dans la crainte des expulsions que l'état continue à mettre en oeuvre tout en leur interdisant le droit se défendre comme c'est le cas a Lille ... un patronat qui utilise cette main d'oeuvre bon marché pour tirer l'ensemble des droits sociaux des travailleurs français vers le bas, avec son offensive sur ce qu'il présente comme un "coût" : le travail.


Qui sont les vrais parasites ? Est-ce que sont les sans papiers qui vivent sur notre territoire depuis des années et enrichissent ce pays par leur travail et leur investissement dans la vie sociale et culturelle, ne demandant qu'à être régularisés pour payer dignement leurs impôts au contraire des Bardot, Depardieu et des grandes fortunes qui  préfèrent s'exiler plutôt que de rendre à la république ce qu'elle leur a donné. La dette, la crise économique, rien de tout ça ne vaut pour les riches, le patronat et les financiers du CAC 40.


Où sont nos vrais problèmes ? Ils résident dans la précarité, le manque de logements, les insuffisances des systèmes de santé, le chômage et non dans le fait que des sans papiers mettent en péril leur vie pour que la république leur reconnaisse le droit de vivre et de travailler à égalité avec les autres citoyens français.
C'est le même système, ce sont les capitalistes qui profitent des sans papiers par une exploitation forcenée de cette population sans droits, qui écrase l'Afrique, et qui exploite les travailleurs du monde entier. Le mouvement Jeunes Communistes de France affirme sa solidarité pleine et entière avec les sans papiers.

 

Avec ou sans papiers, c'est la même société qui nous fait connaître la précarité permanente.


Régularisation des Grévistes de la Faim, Régularisation de tous les sans papiers !

 

Nordine Idir, Secrétaire Général du Mouvement Jeunes Communistes de France

Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 21:28

Action coup de poing de la JC de Cambrai: le Père Noël a encore été extrêmement généreux avec le patronat !

 

 
 

        Communiqué de Presse de la JC de Cambrai

    

Ce jeudi 03 Janvier 2013 en début d’après-midi nous étions pendant quelques heures une quinzaine de militants de la Jeunesse Communiste de Cambrai à investir le pont direction Charleville-Mézières sur le contournement de Cambrai pour y déployer notre banderole de 2,50 mètres sur 6 à la vue de tous les automobilistes et pour dénoncer tous les cadeaux accordés aux patrons pour Noël et l’austérité.

     En effet, ce sont plus de 20 000 000 000 d’euros que le gouvernement, à la demande du patronat, va accorder à la classe dominante. Le plus choquant est que c’est nous, la jeunesse et les travailleurs du pays, qui allons payer les pots cassés de ce cadeau : ainsi la TVA, l’impôt le plus injuste touchant exclusivement les classes populaires et les jeunes sera augmenté de 3 %. En clair, le gouvernement va piller les plus pauvres pour redistribuer aux plus riches ; la TVA « Sociale » Sarkozyste est donc remise au goût du jour sauce Hollandaise, toujours autant injuste.

     Pour financer ce cadeau, en plus de la TVA, c’est encore et toujours la casse des derniers acquis sociaux de la Résistance ainsi que la marchandisation des services publics, des hôpitaux en passant par l’université, rien, ou presque rien n’est épargné. (10 milliards de baisses des dépenses publics, alors que la France n’a jamais été aussi riche). L’austérité est donc de mise !

     En lien avec la nouvelle campagne contre cette austérité que vont lancer d’ici peu les communistes, notre banderole, dénonçant ces abus envers les travailleurs, a trouvé un bon écho auprès de la population au vu des nombreux coups de klaxons ou poings et pouces levés qui nous ont été adressé. La population prend ainsi conscience de la gravité de la situation, non elle n’est pas vache à lait, non nous ne devons pas payer une crise dont nous ne sommes pas responsable !

     D’autant que les étrennes, elles, n’ont pas été glorieuses pour les travailleurs, tout augmente et pas qu’un peu, de l’électricité à l’eau en passant par le gaz…sauf les salaires, le SMIC n’augmentera que de 0,3 % pendant que les salaires du grand patronat ont croit de 5 % en moyenne l’année passé.

A noter que ce communiqué sera également envoyé à la section locale de Cambrai du PS, nous espérons ainsi que le PS retrouvera ses idéaux d’origines de justice sociale, la JC elle, sera dans le combat en cette nouvelle année, car il n’y a que la lutte qui permettra d’influer la politique droitière, libérale et capitaliste du gouvernement « socialiste ».

Très bonne année de lutte, austérité pour les exploiteurs pas pour les travailleurs !

La Jeunesse Communiste de Cambrai

 

PHOTOS/VIDEOS:

SONY DSC SONY DSC SONY DSCSONY DSC

 

La vidéo :


 

 

 

Articles VDN:

http://www.lavoixdunord.fr/region/les-jeunes-communistes-de-cambrai-denoncent-les-cadeaux-de-jna13b0n937372

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans MJCF
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 13:19

http://luttennord.files.wordpress.com/2012/12/affiche-sans-papiers.jpg?w=614

 

Communiqué du CSP 59 :

 
Pour ne pas apparaître « laxiste » aux yeux des le Pen, après avoir amené l’un des grévistes de la faim dans un état intransportable à la cour d’appel de Douai et malgré que« L'ordonnance de prolongation de rétention précise que « le préfet s'engage par ailleurs à soumettre les deux sans papiers à une mesure d'examen médical », VALLS et le préfet du nord viennent d’expulser nos deux camarades en Algérie.

Cet acte montre que tous les communiqués préfectoraux « d’ouverture, de dialogue et d’engagement » ne sont en réalité que du papier gaspillé à déchirer à la première occasion.

L’Etat dit publiquement une chose et agit différemment, c’est le début du règne d’une inhumanité dont on ne fait que commencer à voir poindre le bout du nez.

L’affaire Aurore Martin a annoncé des pratiques de l’ambitieux M. VALLS qui peut dépasser en acte Sarkozy/Guéant/Hortefeux/
Besson. VALLS a osé « extrader » (sic !) une Française en Espagne et ose amener des grévistes de la faim à l’aéroport en vue de les expulser, lesquels avaient été libérés par le JLD en première instance avant que la cour d’appel n’annule la décision de les libérer sous réserve que le « préfet s’engage par ailleurs à soumettre les deux sans papiers à une mesure d’examen médical ».

Le CSP59 avait souhaité que soit évité l’acharnement qui consiste à ajouter au contentieux de la grève de la faim une prise en otage puis une punition des deux grévistes de la faim au CRA.

Le CSP59 dénonce la perfidie inhumaine du Ministère de l’intérieur et de la préfecture qui se soumet aux injonctions et aux provocations xénophobes du FN au nom de ne pas apparaître « angélique » ou « laxiste ».

L’histoire dira quelles ignominies l’ambitieux VALLS est-il prêt à faire et refaire pour utiliser comme SARKOZY le ministère de l’intérieur dans une stratégie de préparation de la succession de Hollande et de conquête du pouvoir présidentiel.

Le CSP59 appelle l'Etat Algérien a exiger le respect par l'Etat Français de la DIGNITE ET DES DROITS des travailleurs Algériens en France.

Le CSP59 appelle à la mobilisation de tous pour dire NON A UNE POLITIQUE SOCIALISTE COPIE DU SARKOZISME QUI LUI-MEME IMITAIT LE FN EN FAISANT LE LIT ELETORAL DES LE PEN.

Repost 0