Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 23:51
Ils étaient plus de 20 000 dans les rues ce mardi 24 septembre 2009 pour manifester leur mécontentement face à une politique de l'éducation de plus en plus nauséabonde. Leurs revendications sont nombreuses, cela va du nombre de suppression de postes qui augmente vigoureusement jusqu'à la réforme du lycée tant contestée...


On ne peut que réagir face à de tels annonces. Cette année scolaire, c'est 13500 postes supprimés. Alors que M. Chatel a remplacé Darcos, celui-ci annoncé d'ors et déjà, dans son budget 2010 pour l'éducation qu'il y aurait 16000 postes supprimés. Pourquoi une telle coupe franche dans les effectifs de l'éducation nationale ? Il y aurait une importante baisse des effectifs côté élèves ? Pendant ce temps-là, c'est plus d'une classe sur cinq où un professeur doit faire cours devant 35 élèves. C'est inadmissible. Localement, le lycée de Gondecourt a pâti de cette vague de suppression de postes. En effet, il y a eu en tout et pour tout 9 postes supprimés.

 


Les économies engrengées par les suppressions de postes permettent à ces capitalistes (avec l'aide public de l'Etat) de faire encore plus de profits. En contrepartie, c'est la dégradation du service d'éducation public et des classes surchargés qui sont notre lot quotidien

 

Parlons aussi de la réforme du lycée qui ne laisse pas dupes les lycéens. En gros, cette réforme permettrait un meilleur rééquilibrage des séries (en supprimant notamment l'histoire-géo du programme de Terminale S), une meilleure orientation des élèves (les professeurs pourront même conseiller leurs propres élèves sur différentes filières, comme s'ils n'avaient que ça à faire). Alors que l'on casse le service public de l'éducation et qu'on privilègie le privé, on veut mettre les élèves dans des formations plus élitistes et plus chères.

 

Les Jeunes Communistes défendent une éducation libre d'accès. Nous ne voulons pas de cette multiplication de filières qui risque d'être une machine à précariser.


Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Lutte Lycéenne
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 13:16
Dans Paris occupé par les allemands, l'ouvrier poète Missak Manouchian prend la tête d'un groupe de très jeunes juifs, Hongrois, Polonais, Roumains, Espagnols, Italiens, Arméniens, déterminés à combattre pour libérer la France qu'ils aiment, celle des Droits de l'Homme.
Dans la clandestinité, au péril de leur vie, ils deviennent des héros.
Les attentats de ces partisans étrangers vont harceler les nazis et les collaborateurs. Alors, la police française va se déchaîner, multiplier ses effectifs, utiliser filatures, dénonciations, chantages, tortures...
Vingt-deux hommes et une femme seront condamnés à mort en février 1944.
Dans une ultime opération de propagande, ils seront présentés comme une Armée du crime, leurs visages en médaillon sur un fond rouge placardés sur les murs de toutes les villes du pays. Ces immigrés, morts pour la France, entrent dans la légende.
                                                                       
Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Culture - Presse
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 23:13

Travailleurs exploités, BNP Occupée

Ce samedi 7 novembre 2009, les jeunes communistes du Nord dont bon nombres du Pévèle Mélantois ont occupé les locaux de l'agence BNP Paribas rue de Béthune à Lille.

 

Il s'agissait de dénoncer ces capitalistes dont les profits repartent à la hausse (1.3 Milliard pour la BNP) grâce à l'argent public (5.1 milliards pour cette même banque).

Ces mêmes capitalistes qui osent dire qu'aujourd'hui "la page de la crise est tournée" à une jeunesse toujours victime du chômage (23.9% des jeunes, 62% des diplomés en 2008) de la baisse des salaires, du démantèlement des services publics, en un mot : de l'exploitation capitaliste. Une situation inacceptable que nous refusons de subir plus longtemps.

 


Aussi, nous réclamons aujourd'hui un plan d'urgence pour la jeunesse


* CDI pour tous les jeunes arrivant sur le marché du travail   

* Plan de conversion de tous les emplois précaires en emplois stables

* Mise en place d'allocations différenciées (formation, recherche de premier emploi, retour à la formation) financée par l'ouverture d'une nouvelle branche de la sécurité sociale.

* Des droits nouveaux pour les salariés dans le comité d'entreprise pour pouvoir intervenir dans les choix de gestion et dans les stratégies des entreprises et des banques.

 


Tout en étant conscient que pour sortir de cette logique de précarisation inhérente au système capitaliste, il faudra, partout ou nos conditions sociales sont menacées par la dictature du Fric, opposer le contrôle démocratique de l'économie française par l'ensemble des salariés, seul gage de rationnalité et seule manière d'orienter les choix économiques et industriels en fonction du bien commun et non en fonction d'intérêts particuliers.

 


 

 


Retrouvez l'appel pour un Plan d'urgence pour la jeunesse

 

Et retrouvez le blog des jeunes communistes du Nord : http://mjcf59.over-blog.net/

Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 17:37

Après la votation citoyenne du 3 octobre qui a réuni un peu plus de 2 millions de votants à travers la France, on peut s'interroger sur le devenir de la Poste : pourquoi elle doit rester un service public ?


Voici l'exemple de la Deutsche Post (La Poste allemande) : elle est devenue, en 1995, une sociète anonyme et maintenant, l'Etat détient 30% des actions de l'entreprise. En 1980, il y avait 32000 bureaux de Poste, aujourd'hui il n'y en a un peu moins de 2000 et 13000 points de vente chez les épiciers et bureaux de tabac. Cette privatisation a provoqué une flambée des prix du timbre et des services proposés par la Poste. Entre 1990 et 2002, plus de 150000 emplois ont été supprimés et il y a eu des baisses des salaires.


Autre exemple de privatisation : France Télécom. La logique capitaliste est encore vérifiée : depuis la privatisation partielle de France Télécom, les actions sont très rentables, c'est-à-dire qu'on donne plus de 3,6 milliards pour les actionnaires. Mais, pour obtenir de tels résultats, les patrons doivent mettre la pression sur les salariés et on sait ce que ça a entraîné dans l'entreprise : 25 suicides.


Alors, pour la Poste française, est-ce que ce sera un simple changement de statut ou une privatisation qui aura les conséquences qu'on déplore ? C'est la politique européenne qui prévoit, dans le traité de Lisbonne, une ouverture à la conccurence des services postaux. Le président de la Poste a récemment déclaré que « pour affronter de nouveaux conccurents, la Poste aurait besoin de nouveaux capitaux ». Pourtant, l'Etat verse, sans contrepartie sérieuse, des milliards d'euros à des banques privées. Il devrait plutôt les reverser à un service public utile appartenant au peuple à 100% tel comme la Poste.


Donner plus de moyens à la Poste, c'est développer un service public qui est très utile pour le peuple : la communication. L'Etat devrait écouter les plus de 2 millions de français et la majorité des députés de l'Opposition qui ont voté massivement contre ce changement de statut et pour organiser un « vrai » référendum.

 

 

 

 

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Résistance & Riposte
commenter cet article
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 17:20

L'actualité sociale est toujours marquée par cette crise qui se durcie à cause des méthodes capitalistes que tentent de faire appliquer le gouvernement et le grand patronat.

 

On nous parle de la taxe carbone, la taxe sur les accidentés du travail, le travail dominical, le blocage des salaires, la suppression de bonification aux mères de familles pour leurs retraites. Ce sont bel et bien les solutions qu'offrent ce gouvernement ultralibéral pour nous faire sortir de cette crise. Le patronat s'en frottent les mains alors que les travailleurs doivent faire entre des usines qui ferment chaque semaine, leurs porte-monnaie qui se vident de jour en jour, les plans de licenciements qui se succèdent, le chômage partiel qui va devenir une règle pour presque tous...


C'est de tout cela que nous disons : "Ca suffit !". Le gouvernement ne comprend pas encore que ce n'est pas à nous de payer leur crise mais bien ceux qui l'ont initié.


Le Parti Communiste Français propose de rapidement adopter une loi pour interdire les licenciements dans les entreprises bénéficiaires. Le Nord-Pas-Calais est la deuxième région industrielle de France mais dernière pour son taux de chômage, c'est une région très durement touché par la crise. Le choix des salaires plutôt que celle de la finance est crucial pour pouvoir relancer ce pouvoir d'achat qui est plutôt faible. La suppression du bouclier fiscal et un retour progressif à une bonne gestion de la fiscalité gouvernementale sont nécessaires.


Ayons le courage d’affronter en France et en Europe les logiques libérales
qui ont permis la généralisation de la précarité.

Venez participer à la Grande Manifestation pour le respect de notre dignité, le samedi 17 octobre 2009 à 15h. Le rendez-vous sera donné à la Place de la République de Lille. 






 

 

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Rendez-Vous
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 13:14
Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Histoire - personnalité
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 16:39

La logique de privatisation doit être enrayée



Ce que le capitalisme invoque, c'est que toutes les entreprises puissent être en conccurence et ainsi créer du profit les uns par rapport aux autres. La Poste ne dérogera pas à la régle, le gouvernement voudrait privatiser un espace d'échanges et de rencontres entre habitants de petits villages comme les grandes villes.

Pour faire plus de profits, l'Etat n'hésite pas à fermer les bureaux de Poste des petits villages, détruissant ainsi cet espace d'échanges. Ces mêmes villageois sont obligés de venir dans de plus grandes villes pour aller poster leur courrier.

La Poste a une mission de service public qui consiste à acheminer la correspondance écrite et les objets, entre les personnes et les entreprises.


Que deviendrait-elle si ce service public tombe

entre les mains sales du privé ?


 

Prenons exemple de France Telecom qui s'est privatisée et ainsi fût créé Orange. Cette privatisation en dit long sur les effets pour les usagers et pour les salariés. Ces patrons qui dirige cette société « par la peur » et c'est plusieurs dizaines de salariés suicidés en quelques mois.

Alors pourquoi la Poste ne doit pas être privatisé ? Pour qu'il n'y ait pas de suicides au sein de l'entreprise ? Pour ne pas avoir plus de bureaux de postes dans les petits villages fermés ? Pour ne pas voir se dégrader de plus en plus le service postal ? C'est pour toutes ses raisons et encore plus que ce service public doit être préservé aux mains de l'Etat.

 

La votation citoyenne comme force de dissuassion



Les sondages le montrent très clairement : quand on pose aux Français s'il sont favorables à un changement de statut de la poste, ils répondent majoritairement CONTRE ce processus visant tout simplement à la destruction de cet entreprise au profil de la conccurence.

C'est pour cela qu'une votation citoyenne sera prévue dans la plupart des villes du Pévèle-Mélantois ce samedi 3 octobre 2009 toute la journée. Le tout est de savoir votre avis pour un changement de statut de la Poste. Etes-vous pour ou contre la destruction du service postal public en France ? Etes-vous pour ou contre la suppression des seuls espaces sociales d'échanges et de rencontres ?


Ne laissez pas les autres s'exprimer à votre place : on a besoin de votre vote pour que cesse la casse du service postal public.

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Rendez-Vous
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 21:16

Plusieurs dizaines de milliers de Cubains se sont rendu sur le mémorial de Juan Almeida Bosque, après son décès.

Né à la Havane en 1927, Juan Almeida Bosque participe le 26 Juillet 1953 à l'attaque de la Caserne Moncada à Santiago de Cuba, qui marque le début de l'insurrection populaire contre la dictature de Fulgencio Batista. Ouvrier dans le batiment, Juan Almeida était un révolutionnaire de la première heure, son combat était celui de la liberté de tous les travailleurs cubains et de la lutte contre l'impérialisme américain qui faisait rage sur l'île avant l'avènement de la révolution.

Après avoir passé des années en prison suite à l'attaque de la caserne, il est l'un des fondateurs avec Fidel Castro et Che Guevara de l'armée rebelle qui renversera le dictateur Fulgencio Batista en 1959. Créée en 1956, l'armée rebelle qui débarqua à bord du célèbre bateau "Granma" était exemplaire. Les guérilleros qui la composait combattaient avec rage les soldats de la dictature tout en apportant leur aide aux paysans ,aux ouvriers et en soignant les soldats (même ennemis!) blessés au cours des combats. Car si la révolution a pu triompher en 1959 contre la tyrannie de Batista, c'est que des milliers de paysans, d'ouvriers se sont organisés au sein de l'armée rebelle et que ces milliers de soldats, comme l'était Juan Almeida, ont agit avec un respect sans faille, vis à vis du peuple Cubain.

Ecrivain, poète et compositeur , il a  été le relais des revendications populaires. Partisan de la réforme agraire,  se battant contre l'embargo imposé par les Etats-Unis depuis 1962. Almeida Bosque, membre fondateur du Parti Communiste Cubain et député à l'assemblée national a toujours su pour quoi et pour qui il se battait. Pour l'émancipation des travailleurs du monde entier, pour la liberté, pour l'égalité, pour la Justice.
Pour le Communisme.

Son combat, comme celui de tant d'autres révolutionnaire se doit d'être connu. Il n'est pas terminé. 

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Histoire - personnalité
commenter cet article
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 19:39
Retrouvez ci-dessous le tract que les Jeunes Communistes du Pévèle Mélantois diffusent massivement depuis la rentrée ! 






                                                                                                                                        

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Luttes Locales
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 20:46
Les vacances se terminent déjà et la rentrée des classes (pour les lycéens et bientôt pour les étudiants) approche. La JC du Pélève-Mélantois a déjà eu sa rentrée de classe.



La réunion du samedi 29 août a eu pour but de faire le point et de définir les nouveaux combats contre les coups bas du gouvernement toujours prêt à donner plein pouvoirs pour les riches patrons et des coups de fouets aux ouvriers sous le couperet de licenciements et aux chômeurs qui attendent désespérément que la crise (sans fin) pointe le bout de son nez. La JC du Pélève-Mélantois a décidé d'attaquer sous tous les fronts, cette année encore.



Ce dimanche 30 août a eu lieu la braderie de Houplin-Ancoisne. Les Jeunes Communistes du Pélève-Mélantois n'ont biensur pas manqué ce rendez-vous pour entamer le combat sur, entre autres, la généralisation du travail dominical et la mise en place d'une nouvelle taxe portant sur l'environnement : la Taxe Carbone. Nous ne voulons pas payer pour les industriels qui polluent, les travailleurs ne sont pas responsables de la pollution  ! Bien sûr, des flyers pour la fête de l'Humanité ont été distribués aux passants (3 jours de fête, de musique et de débats, le week-end du 11 septembre). Du gâteau révolutionnaire a été aussi vendu pour les petits gourmands. Une bonne entrée en matière avant la véritable rentrée des classes pour une véritable lutte des classes ! 


La rentrée des classes, parlons-en. Alors que plusieurs millions d'élèves reprennent les cours, les professeurs sont eux plus de 13 000 de moins que l'année dernière. Résultat : des classes de plus en plus surchargées d'élèves , un travail de plus en plus stressant et difficile et des résultats toujours plus médiocre ! La réforme du bac et la mise en place d'option dès la seconde ne vont pas faciliter le travail des professeurs (de moins en moins nombreux) . Mi-septembre, notre cher ministre de l'Education Nationale (et accessoirement, porte-parole du gouvernement), Luc Chatel, a décidé de faire face aux manifestations de l'hiver dernier et de mener à bien ses réformes favorisant les lycées les plus côtés, accentuant de plus en plus les inégalités entre établissement. La JC du Pélève-Mélantois refuse catégoriquement cette accroissement des inégalités et  lutte pour un diplôme de qualité, qui ne mettra pas en concurrence les lycéens dans le seul but de servir les intérêts de la classe dominante !



Rendez-vous devant le lycée Marguerite de Flandre à Gondecourt et le lycée agricole de Genech, vendredi 4 septembre vers 8h et au lycée La Mouchonnière, à Seclin, lundi 7 septembre 8h pour la diffusion des nouveaux tracts de la JC du Pévèle-Mélantois contre les réformes qui ne servent pas les intérêts des lycéens ! Luttons pour une éducation ambitieuse et pour le retour des postes de professeurs supprimés !



Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Vie de la Section
commenter cet article