Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 16:21
Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a présenté hier son projet de nouvelle Licence. Objectif affiché : réduire le taux d’échec en première année. Il s’agit en réalité de « diversifier » les types de licence, entre d’une part les licences de « renforcement » pour les étudiants en difficulté, et les filières d’excellence pour les plus aisés. L’institutionnalisation de la reproduction sociale et de l’inégalité d’accès à l’enseignement supérieur !

La mesure phare est l’institution d’un volume horaire minimum de 500h de cours chaque année. Cette mesure, dans un contexte d’aggravation de la précarité étudiante, mettrait rapidement sur la touche les étudiants qui sont contraints de se salarier pour financer leurs études, soit plus d’un étudiant sur deux, d’autant plus que le dernier rapport de l’Observatoire de la Vie Étudiante souligne déjà que plus de 40% d’entre nous se sentent totalement débordés. Ce n’est évidemment pas le soucis de la Ministre, de permettre à tous d’étudier dans de bonnes conditions, ni celui du Figaro, qui commentait l’annonce ce matin : «  Fini donc les emplois du temps (…) qualifiés de « gruyère » par les étudiants. Même s’ils laissent en contrepartie plus de place pour(...) la douceur de vivre. » (sic !)

 

Pour répondre aux besoins des entreprises, la ministre prévoit de généraliser les stages dès la première année de licence pour «  doper  » nos cursus. En réalité, loin de les doper, cette forme bien particulière de salariat permet aux entreprises de disposer de salariés sous voire même non-rémunérés, et dispense de l’embauche, dans le cadre de CDI notamment.

 

Enfin, sur les moyens mis à disposition pour l’application de cette réforme, c’est le flou total. L’embauche d’enseignants et de personnels qui est aujourd’hui plus que nécessaire n’est donc pas envisagée. Il s’agirait plutôt de « rationnaliser » les filières et les effectifs. Autrement dit, ce sont les Universités qui vont assumer le coût de cette réforme, aggravant encore les inégalités entre Universités. Pour les étudiants communistes, ces mesures ne visent qu’à amplifier les politiques libérales qui font de l’Enseignement Supérieur des lieux de reproduction sociale. Nous continuons à nous mobiliser contre ces logiques qui vident nos formations de tout contenu émancipateur, les transformant en usines à travailleurs précaires !

 

Marion Guenot

Secrétaire Nationale de l’Union des Etudiants Communistes

 

Nous, la Jeunesse Communiste du Pévèle-Mélantois, dénonçons fermement cette mesure qui apporterait encore plus d'inéquité sociale et plus d'inégalités entre les Universités. Nous dénonçons cette mesure de ségrégation sociale qui va empêcher les étudiants les moins aisés de travailler afin de financer leurs études et donc les exclure des cursus universitaires. La Droite voudrait un retour aux Universités d'avant 68 quand les études supérieures étaient réservées à "l'Elite", cette même Droite qui fait chaque jour plus de cadeaux aux riches et aux grandes entreprises ! Cette mesure n'est que logique pour les Capitalistes qui privent ainsi tout une partie de la population d'études supérieures et met encore plus en lumière les distinctions entre les classes sociales, la Bourgeoisie défendant en effet avec cette réforme ses seuls propres intérêts et leur désir de "rester entre eux" dans les Fac' et dans les postes auquels les Licences et Masters donnent accès.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
MJCF Pévèle-Mélantois - dans Université..
commenter cet article

commentaires

Tourtaux 24/06/2011 08:18



Je viens de le publier sur mon blog