Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 21:10
Réforme du marché du travail
Toujours plus de précarité pour les salariés !


Un nouveau contrat pour encore plus de précarité

Depuis plusieurs mois, des négociations ont lieu entre les syndicats et le patronat. Ce dernier a fait planer la menace d’une loi concoctée directement par Sarkozy pour réduire au maximum les exigences des salariés. Parisot et Sarkozy ont pris en otage les syndicats !

Alors que les salariés exigent une sécurité dans leur emploi, le patronat veut imposer une précarisation généralisée. Après avoir échoué sur le CPE, après la création du CNE, le MEDEF se lance à l’attaque du CDI. Le contrat de travail aujourd’hui le plus protecteur pour les salariés est aujourd’hui en danger. Le patronat a pour objectif de flexibiliser le marché du travail en assouplissant les règles protégeant les salariés. Il va pouvoir, par exemple, licencier plus facilement. Voilà ce qu’ils appellent la « flexisécurité », la sécurité pour le patron licencieurs et la porte pour le travailleur !

Le MEDEF en a rêvé, la droite le fait


Malgré quelques maigres contreparties, le voeu du grand patronat de pouvoir licencier facilement l’ensemble des salariés est exaucé :
=> Rupture du contrat qui n’est ni un licenciement, ni démission, mais une séparation à l’amiable sans motif de licenciement. Un CNE nouvelle génération pour tout le monde !!!
=> Allongement de la période d’essai pour tous
=> Embauche le temps d’une mission pour les ingénieurs et les cadres
=> Montant de l’assurance-chômage variable selon la conjoncture

Précarité, chômage à répétition, bas salaires… Voilà la perspective que Sarkozy et les milliardaires du CAC 40 veulent pour les jeunes et les travailleurs de ce pays.
Après les promesses miraculeuses de 2007, les jeunes, les salariés, les chômeurs, les retraités doivent s’attendre à payer la facture des cadeaux fait aux plus riches. En ce début d’année, les plus aisés reçoivent les millions d’euros de baisse d’impôts, pendant ce temps, les plus modestes se serrent la ceinture, voient les prix augmenter, peinent à payer leurs factures, attendent avec toujours plus d’impatience le jour de paye. C’est inacceptable !
Les attaques de plus en plus féroce du gouvernement Fillon répondent à des aspirations toujours plus grandes des rapaces ayant la possession des grands secteurs de  l'économie. Les intérêts des jeunes, des salariés, des retraités, des chômeurs et ceux des Bolloré, des Lagardère et autres capitalistes qui contrôlent les banques, l’industrie et la grande distribution sont inconciliables !
Malgré les déclarations du 1er ministre sur la France en faillite qui justifient la remise en cause des acquis sociaux et du code du travail, la France reste un pays très riche. Ses moyens économiques sont parmi les plus importants au monde. Mais sa richesse et ses moyens ne sont pas sous le contrôle démocratique de la collectivité. Tant que les capitalistes en conserveront la propriété, l’économie ne sera jamais au service de l’ensemble de la société. Non, les idées communistes ne sont pas mortes. Elles sont plus actuelles que jamais.

De la poudre aux yeux


Depuis 2002, la droite s’efforce de satisfaire l’appétit des marchés financiers en présentant les protections des salariés comme des freins à la bonne santé économique de la France. En cela, aucune rupture entre Raffarin, De Villepin, Sarkozy et Fillon. Les recettes sont toujours les mêmes : travailler plus pour gagner plus, attaques contre le droit du travail, remise en cause des acquis sociaux, casse du service public, cadeaux fiscaux aux plus riches, exonérations annuelles de cotisations sociales de 23 milliards, aides aux entreprises de 60 milliards par an. On en connaît les résultats, le président le dit : « les caisses sont vides ». L’argent des richesses produites par la 6ème puissance mondiale n’est ni dans les portefeuilles des français ni dans les caisses de l’État, mais où est il donc ?

Exigeons le progrès social !

Pour nous, c’est le progrès et les conquêtes sociales qui garantissent de meilleures conditions de vie. C’est pourquoi nous proposons une sécurité de l’emploi et de la formation tout au long de la vie, le CDI comme norme, le SMIC à 1500 euros  net, une hausse de la grille des salaires, une augmentation des minima sociaux, la fin des délocalisations. Pour réussir cela, l’argent existe, mais il va dans les poches de ceux qui en ont déjà beaucoup. Nous sommes conscient que face à la rapacité de ceux qui ont déja toutes les richesses et tous les pouvoirs, il ne suffira pas de demander pour avoir. Il nous faudra gagner et arracher notre droit à une vie meilleure. Le capitalisme n'a pour seul horizon que la précarité, le chômage, les délocalisations, les privatisations les discriminations et la stimatisation pour les jeunes, les étrangers, les femmes.. C'est une autre logique qu'il faut imposer, c'est un autre système qu'il faut mettre en place ! C'est la roue de l'histoire qui doit tourner pour laisser derrière elle le système capitaliste et ses injustices !

Les jeunes communistes au cœur des mobilisations

Contre les politiques capitalistes et les injustices grandissantes qu’elles produisent, les jeunes communistes sont dans les luttes aux côtés de tous ceux qui aspirent au changement, à un autre projet de société. Solidarité, justice sociale, démocratie, services publics de qualité, emplois sécurisés, école de la réussite, paix dans le monde, voilà à quoi nous aspirons !
Nous entrons en résistance contre les politiques de la droite et contre l’Europe libérale. Rassemblons nous tous ensemble pour oeuvrer à notre émancipation, pour oeuvrer au dépassement du capitalisme.


NON, ce n'est pas une tare d'être jeune au XXIe siècle !
NON, nous ne devons pas nous résigner !
Rassemblons nous, organisons nous et luttons !

undefined

Vidéo sur le Contrat de travail Unique (CTU) : ICI


Partager cet article

Repost 0

commentaires