Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 07:26
Marche pour l'emploi
Du 24 au 27 octobre

marche-carte.jpgAlain Bocquet, Jean Jacques Candelier députés du Nord, Jacky Henin, député européen, Michelle Demessine, sénatrice du Nord, jean Claude Danglot, Sénateur du Pas de Calais tirent la sonnette d’alarme et veulent interpeller le Président de la république sur la situation de l’emploi dans notre Région.
Ils organisent une marche pour l’emploi du 24 au 27 octobre 2007 qui nous ménera à l’Elysée pour déposer des milliers de C.V. de femmes, d’hommes, de jeunes qui n’ont qu’une exigence : Le respect de leur droit au travail.  

 

Pour y participer : jcseclin@yahoo.fr, ou 06.72.60.10.82.


Monsieur le Président de la République,

Vous avez annoncé lors de votre campagne électorale que tout le monde devait travailler et que la France pouvait retrouver le plein emploi. Pour cela, vous demandez aux Français de « travailler plus pour gagner plus. »

J’habite dans une région de 4 millions d’habitants, le Nord Pas de Calais. Une région aussi grande que certains pays d’Europe et qui a beaucoup contribué au développement de notre pays, notamment par ses nombreuses industries comme l’acier, le charbon, le textile, la chimie, l’automobile, l’agro-alimentaire. Jusque dans les années 70, les enfants travaillaient souvent dans la même usine que leurs parents. Par la suite, il est devenu important pour tous d’obtenir des diplômes permettant d’accéder à des postes plus qualifiés.

Mais depuis 30 ans, les diplômes ne suffisent plus. Les usines ferment. Le chômage, la précarité ont explosé. A chaque fois, il y a des raisons économiques différentes pour expliquer les délocalisations et les plans sociaux. Mais pour les familles, les conséquences sont toujours les mêmes. Les chiffres sont éloquents :

  • Le Nord Pas de Calais est en tête des 22 régions françaises pour le nombre de familles vivant sous le seuil de pauvreté, Pour son taux de mortalité,

  • Deuxième pour son taux de chômage,

  • Deuxième pour sa dette par habitant.

  • De la même manière, notre région est en queue de peloton pour son PIB (Produit Intérieur Brut) par habitant (21ème, après la Corse), 21ème en nombre d’infirmiers, 22ème en revenu disponible par habitant...


Pour beaucoup de jeunes, la question se pose avec force : à quoi cela sert-il de se former si nous n’avons pas de travail ? Et les plus anciens s’interrogent : Quel avenir pour nos enfants, où vont-ils aller s’il n’y a pas de travail dans la région ? Pourquoi travailler plus longtemps en allongeant l’âge du départ à la retraite alors que des jeunes attendent pour prendre leur place dans la vie professionnelle et sociale ?

Pourtant, nous voyons bien que la vie n’est pas difficile pour tout le monde : le Nord - Pas de Calais est la 4ème région pour le nombre de familles payant l’Impôt sur la Fortune. Leur avenir et celui de leurs enfants est garanti, rythmé par les résultats du CAC 40, les stocks options et les parachutes en or même quand ils échouent !

Vous pouvez donc comprendre que les familles ne se sentent pas respectées dans leur dignité et qu’elles soient en colère aujourd’hui. D’autant que notre région est riche de compétence et de savoir faire. C’est vous-même qui avez dit que nous avions encore ici un avenir industriel et donc un potentiel de création d’emplois important. En matière d’emploi public, des Préfets ont eu l’occasion de constater qu’il en manquait plusieurs dizaines de milliers dans les écoles, les hôpitaux, les maisons de retraites, la police, la justice, la douane.

Tous ces emplois, dans le secteur privé comme dans le secteur public, redonneraient de l’espoir et permettraient de voir l’avenir sous un jour meilleur. Aujourd’hui, un jeune sur quatre quitte la région pour trouver du travail !

Alors, Monsieur le Président de la République, je me permets de vous écrire, avec l’appui des députés et sénateurs communistes, pour vous dire qu’avant de « travailler plus pour gagner plus », selon votre credo, il faut d’abord avoir un travail.


Des jeunes communistes de l'union de villes Pévèle Mélantois seront au départ de la marche pour l'emploi, le 24 octobre à Lille et se rendront jusqu'a Paris pour participer à la manifestation et au dépot des milliers de CV récoltés à l'Elysée.


Au programme, rencontres avec les populations, avec les élus locaux, avec Xavier Bertrand...
JC Seclin, Templemars, Vendeville,Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne,Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt,Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,

Partager cet article

Repost 0

commentaires