Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • MJCF, Mouvement des Jeunes Communistes de France, JC seclin, Section du Pévèle Mélantois
  • : Jc Seclin, Blog des Jeunes Communistes du pévèle et du mélantois. Construire la révolution, quotidiennement! Défendre le service public et gagner de nouveaux droits pour les Jeunes! La diversité dans l'unité ! La réflexion dans l'action ! Pour lutter, pour s'organiser, pour défendre un partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs : Rejoins la JC !
  • Contact

Matériel Militant

ARCHIVES DE L UNION DE VILLES
Voici désormais en ligne, en libre accès pour nos lecteurs, l'ensemble du matériel militant utilisé depuis la rentrée de septembre 2007.

Contact

papa

Archives

Radio Révolution

13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 00:40
Mexique : arrestation d’étudiants. Solidarité !

Image Hosted by ImageShack.us

Le 6 août dernier, à Mexico, près de 1000 policiers ont attaqué une manifestation pacifique d’étudiants organisée par le Mouvement des Etudiants Non-Admis, dans le cadre d’une campagne initiée par le Comité de Défense de l’Education Publique CEDEP : http://cedep.militante.org. Huit étudiants ont été arrêtés, dont quatre membres de la tendance marxiste Militante.

L’un d’entre eux, Nahum Pérez Monroy, est un dirigeant du CEDEP, et avait déjà, par le passé, fait l’objet de répression de la part des autorités universitaires. En réponse à la brutalité policière et aux arrestations, 700 personnes ont participé à une manifestation devant le Palais présidentiel, à Los Pinos, le 8 août. Parmi les manifestants se trouvaient des délégations de la lutte d’Atenco, de l’APPO de Oaxaca et de plusieurs partis de gauche et syndicats. Les parents des étudiants arrêtés étaient particulièrement impliqués. L’un d’entre eux a déclaré : « D’abord, ils nous volent les élections, et maintenant ils veulent nous prendre nos enfants. Trop, c’est trop ! »

Suite à cette manifestation, une rencontre a été organisée entre les représentants des étudiants et des autorités universitaires. Lors de cette réunion, le CEDEP et deux autres organisations étudiantes ont communément déclaré qu’aucun accord ne serait possible sur la question des étudiants non-admis tant que tous les étudiants arrêtés ne seraient pas libérés. Quatre jours après leur arrestation, la plupart des charges fabriquées de toutes pièces à l’encontre des étudiants – kidnapping, mutinerie, port illégal d’armes, vol, destructions – ont été abandonnées. Les autorités de l’Université Polytechnique savaient parfaitement que ces accusations étaient dépourvues de tout fondement et qu’elles ne pourraient pas en défendre une seule devant la justice. La toute dernière « accusation » consiste à reprocher aux camarades arrêtés… d’être liés à l’APPO ! Or, à ce jour, au Mexique, aucune loi n’interdit d’être membre de l’APPO (n’en déplaise au président illégitime Calderon, qui souhaite une telle loi). La campagne pour la libération des étudiants arrêtés monte en puissance. Le 10 août, le quotidien de gauche La Jornada a publié sur toute une page un appel exigeant leur libération, signé par des députés du PRD et des dirigeants syndicaux (entre autres). C’est d’autant plus significatif que le gouvernement fédéral de Mexico City – qui a ordonné la répression de la manifestation – est dirigé par le PRD. Cependant, les étudiants sont toujours emprisonnés, et ont subi des violences physiques et psychologiques. Voici les noms des camarades arrêtés : Nahum Pérez Monroy Héctor Alberto Aguilar Campos Cesar Francisco Jay Aguilar Isaac Castro Sánchez Miguel Ángel Ocotitla Emanuel Saucedo Pérez Raúl González Lucio Pablo Martínez Montes de Oca.

Nous demandons à nos lecteurs de protester auprès des autorités mexicaines, soit en contactant l’ambassade du Mexique en France : http://www.sre.gob.mx/acerca/directorio/embajadas/francia.htm, soit en signant la résolution exigeant la libération de tous les prisonniers politiques au Mexique : http://www.militante.org/index.php?option=com_facileforms&Itemid=108

Le mardi 14 août, le juge décidera si les camarades doivent rester en prison en attendant leur procès, ou s’ils doivent être libérés, faute de charges. C’est une affaire éminemment politique, et nous devons exercer un maximum de pression pour exiger la libération immédiate de nos camarades. Cette campagne fait partie d’une campagne plus large pour la libération de tous les prisonniers politiques au Mexique, y compris Adán Mejía, le camarade de la tendance marxiste Militante arrêté à Oaxaca le 17 juillet dernier – ainsi que pour le renversement du gouvernement illégitime de Felipe Calderon et du gouverneur de Oaxaca, Ulises Ruiz.

Voici par ailleurs les images d’une manifestation organisée par nos camarades étudiants, en 2006 :
JC Seclin, Templemars, Vendeville, Wattignies, Haubourdin, Emmerin, Houplin-Ancoisne, Santes, Wavrin, Don, Allenes les Marais, Carnin, Annoeullin, Bauvin, Provin, Gondecourt, Avelin, Martinsart, Attiches, Phalempin, Tourmignies, Pont-à-Marcq, Mérignies, La Neuville, Wahagnies, Libercourt, Oignies, Ostricourt, Moncheaux, Raimbeaucourt, Leforest, Faumont, Mons-en-pévèle, Thumeries,

Partager cet article

Repost 0

commentaires